D'aube et de torpeur

il y a
1 min
101
lectures
45
Qualifié
Image de 2018
Lumière éclaboussante du soleil
En train de disparaître
J'ai vécu tant d'années
D'aube et de torpeur
Sans savoir comment j'allais évoluer

Je bois la nuit
Et me noie le lendemain
Spectatrice diaphane
Voile d'un navire
En pleine mer

À bout de ciel
Le bruit du monde s'éteint
Sensibilité à fleur de peau
D'un océan sans fin

Un marbre se met à pleurer
Pour vivre son éternité
Heures de plaisir égrenées

À la lune calme
Je me découvre
Pour vivre doucement un rêve éveillé
Et porter la lumière

Garder les yeux ouverts
Ou fermés
Sur la beauté de notre amour
Sous l'éclat lunaire

Le ciel est grand
Appel à l'infini du temps
À l'horizon de l'infini
Ton souffle sur ma peau
Trace de caresses
Que ne vienne point l'aube!

Une flamme dans la pluie
Fragile et pâle
Gloire de cendres
Chaleur alternante

Ombres, cris et silence
Jouissance de l'heure bleue
D'un bout de ciel

Chimères, courage et naufrages
Doutes, peurs et douleurs
Tout change
Les voies se mélangent

Prières, âmes et conscience
L'horizon se mesure
Au nombre d'étoiles que l'on voit
D'aube et de torpeur
45

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,