Danse, belle ange

il y a
1 min
18
lectures
1
Oh si tu connaissais encore
Cette sensation qui te traverse le corps
Cette légèreté qui t'envahit, unique
Ce sentiment d'être exposée sans risque

Oh si tu étais là seulement pour voir
Ces sourires inédits, ininterrompus le soir
Ces rires enjoués d'êtres qui, ensembles
Sous le coup de la musique s'assemblent

Êtres que la musique change et transcende
Que pour une fois aucune gène ne descende
Cette envie de se dépenser comme tous les autres
Aucun moyen que la joie, par terre, se vautre

Et quand la musique s'arrête et se termine
On réalise, certes avec une petite mine
Que toute la soirée est passée
Rien de négatif n'est à recenser

Quand le dernier rayon de lumière file
Toutes les belles images défilent
Et je revois moi, nous, là-bas
Ici ou là, en joie. À bas

Les idées délirantes
La peur du jugement qui enfante
La privation sans satisfaction
D'un corps en articulation
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !