1
min

D'un camp des sens

Image de L.

L.

15 lectures

2

Que d'émotion devant ma flamme vacillante,
Face à vos sentiments aux reflets bigarrés!
M'écoutiez-vous, Muse adorée, hein, quand, décente,
J'ai tenté de vous éclairer?

Me direz-vous, ai-je manqué d'une étincelle
En mon aura illuminée, que, sans bobèche,
Fébrile sans filet, ma chandelle chancelle...
Qui donc aura vendu la mèche?

Evaporée aux volutes des voluptés,
Je me serai pour vous ardemment consumée,
Que, feu mon feu, ma part affine à regretter
De tout voir partir en fumée.

Briller dans vos yeux fut l'apogée de ma vie.
Je n'emporterai pas de plus beau souvenir.
Peut-être est-il grand temps d'éteindre la bougie
De ce dernier soupir...
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Clotilde
Clotilde · il y a
bravo L. je suis ravie de te relire, tu as l'air en grande forme !!! quel plaisir ....
·
Image de L.
L. · il y a
Merci à toi. Heureuse aussi de te retrouver ici. Bisous
·