1
min

COMPLAINTE POUR UN ARBRE

Image de Valukhova

Valukhova

57 lectures

6

Tout au bout du bas de la vaste plaine j'allais entendre
La plainte d'un arbre magnifique, majestueux et tendre,
Quand, assommée d'un bruit effroyable, insupportable,
Un vent terrible le ployait comme un fragile érable !

J'écoutais, sans frayeur, le craquement infernal.
Et pressentais comme une odeur de poudre.
L'arbre vacillait, pourfendu davantage par la foudre :
"Ô mon arbre si tendre, aimable, sans plus aucune défense,
Toi qui croyais, en outre, défendre la France !"

En s'effondrant lourdement, une plus souple branche
S'accrocha malencontreusement à la manche
D'un homme se cachant, armé d'un outil désastreux
Car il voulait en supprimer tous les noeuds !

Il demandait, cependant, grand pardon
A cet arbre qui, au demeurant, était le patron :
"J'ai bien besoin de toi pour travailler, bel arbre,
Car je ne sais point tailler et comprendre le marbre !"

En les circonstances de ces orages maudits,
Il avait pensé : "J'attendrai mercredi !"
Mais l'orage, sournoisement, l'avait devancé
Et frappant le bel arbre tendre d'un coup si dur
Qu'il s'écroula sur l'herbe douce
Sans pouvoir reculer d'un pouce,
Sous le ciel tout noir, il souhaitait retrouver l'azur !

Faisant trembler la Terre toute entière,
Les étoiles et le firmament, ensemble, ils pleurèrent.
Il était terrassé, si bien que l'Homme atterré,
Restait figé, bouché bée, mais fier
D'avoir échappé lui-même à une fin toute en flamme,
Sans même pouvoir dire "Au revoir mes enfants, ma femme !"...
6

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Cathy Cherrak
Cathy Cherrak · il y a
C'est émouvant et touchant cette tendresse pour les arbres. Merci de partager cela avec nous.
·
Image de Véro Des Cairns
Véro Des Cairns · il y a
Sous la violence des éléments, ce poème exprime beaucoup d´amour. Un peu de douceur dans un monde de brute, selon la formule consacrée :). Devinant votre inclination pour les choses de la nature, je me permets de vous proposer mes textes en lice sur le sujet :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/la-vielle-dame
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/augure-royale
Avec mes encouragements.

·
Image de Valukhova
Valukhova · il y a
Il y a longtemps que Gaïa se meurt, étouffe, envoie ses signaux d'alerte. Votre poème se joint à l'égrégore des pensées pour notre Mère la Terre, en des termes bien choisis. J'adhère, comme du scotch à ce genre de pensée depuis bien longtemps. Mon vote, d'une part, et mon soutien d'autre part : par Amour pour Gaïa et tout ce qu'elle sait nous offrir encore ! Hier j'étais à 1840 mètres, il neigeait un peu, le printemps se faisait attendre, au pied des sapins, des épicéas et des melèzes ! Si Frère Soleil daigne, aujourd'hui, de transpercer les nuages, il y aura du bonheur et ça poussera vite !...
·
Image de Véro Des Cairns
Véro Des Cairns · il y a
Ravie que mon poème vous parle. Par contre, je me demande si vous n'avez pas oublié de voter.😊
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Passée sur votre page pour déguster certains de vos textes, je ne m'étais pas arrêtée près de votre arbre et ne le fais qu'aujourd'hui…
J'espère que si cet homme utilise l'arbre "abattu" par les éléments, il en fera quelque chose de beau par gratitude !
Et si par hasard vous repassez par chez moi, ce serait gentil de vous arrêter chez mon ETRANGER qui se trouve en finale GP hiver pour une semaine encore et serait enchanté que vous lui apportiez un nouveau soutien…
Bonne journée et… à bientôt ? (il n'y a rien de nouveau sur votre page)
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/letranger-3/votes

·
Image de Valukhova
Valukhova · il y a
Merci Joëlle : je suis en vacances de cerveau, comme d'autres ont un rhume ! Mais l'inspiration va revenir, n'en doutez pas. Il me suffit d'un mot ou d'une note de musique pour soulever une émotion, et c'est la raison qui fait le reste ! A bientôt.
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Quelle belle et émouvante histoire de cet arbre qui devait être si majestueux... J'aime beaucoup !
·
Image de Valukhova
Valukhova · il y a
Chère p'tite soeur Lélie de Lancey, enfin plein de personnes qui ont quelque chose de JOLI et POLI à dire dans cet espace pratiquement réservé aux Poètes (ce qui est fort difficile dans notre monde d'aujourd'hui). Il ne reste plus que des plaques et des appellations à nos poètes d'antan, de ci, de là ! Restons forts et fortes, mes chers tous ! De tendres bises !
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Dans cet espace bien sûr la poésie a toute sa place, mais dehors aussi... je crois qu'il faut la porter toujours avec nous, partout, et la laisser respirer dans chaque geste. Je crois... Merci pour cette jolie rencontre Valukhova. Merci :)
·
Image de Valukhova
Valukhova · il y a
Lune après lune, le temps passe à travers les étoiles et nous étonne chaque jour, infiniment. Merci Lélie. Bises
·
Image de Valukhova
Valukhova · il y a
Grand merci et bises du côté de l'arbre qui, lors d'un hiver trop froid, après avoir bien séché au fond du pré, sous l'appentis qui, autrefois, protégeait un cheval, flambera puisqu'il n'y a guère d'ébénisteries par ici. On ne fabrique plus de skis en frêne.
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Et le cycle ainsi s'accomplit : il emplira la maisonnée de sa douce chaleur et de sa belle odeur :)
·
Image de Flore
Flore · il y a
Et bien je viens vous lire...tout arrive. Vous êtes venue sur ma page, merci, et cela m'a permis de venir faire votre connaissance et de m'abonner. Short est immense, il est difficile de retrouver les nouveaux auteurs et pourtant, souvent,on passe à côté de si jolis textes.
J'aime beaucoup la nature, et l'histoire de cet arbre m'a émue. Je reviendrai vous lire. Merci d'avoir établi le contact.

·
Image de Valukhova
Valukhova · il y a
Mis à part quelques adeptes, dont tu fais partie, les lecteurs ne prisent pas beaucoup la poésie, alors que c'est toujours bien élégamment raconté. Merci du fond du coeur et de ma forêt, Flore. Bises automnales !
·
Image de Valukhova
Valukhova · il y a
Je vous en prie, dites-moi quelque chose ! Ah ! Zut, vous êtes partis en vacances et vous avez oublié de m'emmener dans votre valise. Vous savez, moi, je suis comme une cheville qui fait partie d'un meuble : je suis indispensable à la bonne tenue de l'ensemble !
·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème