Comme si

il y a
1 min
11
lectures
0

Court, vous avez dit "court"? Femme, amoureuse, maman, enseignante, névrosée comme tout le monde, en mode SEP depuis 2003, on ne se refait pas... J'écris, je lis, je suis, m'enfuis, poursuivie  [+]

Il arrive que l’on oublie d’être humain.
C’est la souffrance souvent qui nous rappelle à l’ordre.
On peut alors faire abstraction de nos douleurs tacites,
Faire comme si ou comme ça mais pas tout le temps.

On peut aussi s’endormir pour oublier.
Puis apprécier la joie ressentie
Quand les songes sortent du sommeil.
On veut alors les attraper, les garder
Et faire comme si l’impensable devenait réel.

Fini d’endurer, il nous faut maîtriser.
Assez d’images morbides, il est nécessaire de colorer.
Peindre ses nuits, ses jours,
Les sarcasmes de la vie.
Comme si pour toujours nos démons devenaient aquarelles.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,