Chute.

il y a
1 min
49
lectures
1

Soyez résolument radical...dans la nuance  [+]

Ciel ! Le voilà ! Belle industrie remplie ses poumons roses,
Entame ici-bas sa pulsation en sursis.
Déliant ses cordes, il dicte ses premières proses,
Affirmant son existence en rythmes endurcis.
 
Cet Astre auréolé, submergé de larmes guerrières
Qui perles sur ses ailes, subit pluie de carreaux.
Hélas ! Noble étoile d’éther, innocente et légère
Est, à terre, la victime de cruels bourreaux.

Trombe d’affres crocs arrachent sa parure solaire,
Les usines noires des pécheurs l’ont prise aux Dieux;
L’Azur ? Elle n’y reviendra qu’après longue misère,
L’Âme aigris, l’esprit sénile et le corps odieux !

Lors du grand jour, devant les portes de félicité,
Crois-tu que les Divins l’accueilleront sans soucis ?
Non, avec pareil cœur lourd elle sera rejetée,
Et pour l’éternité seras promise à l’oubli.

1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !