Le Chien Errant

il y a
1 min
127
lectures
10

Ajusteur de Verbe, Orateur Fantaisiste, Vulgarisateur de Lune, J'écris, je raconte, j'invente des spectacles, Simplement pour entendre l'écho qui jaillit du silence des mots :  [+]

Aux yeux des gens braves,
Il est chien errant.
Un canidé au regard perçant,
La rage qui dégouline
Dans un ruisseau de bave.
S’il parle fort, les gens braves se crispent,
Persuadés d’entendre un hurlement.
S’il s’exprime en silence,
Les gens braves s’éclipsent,
Apeurés d’attendre son bondissement.

Aux yeux des gens ordinaires,
Il est loup à l’état sauvage.
Sommeille en lui,
L’esprit sanguinaire.
De la folie, à la fois,
Ravisseur et otage.

Pourtant, le soir au clair de Lune,
Il n’ouvre pas la gueule
Pour siffler entre les crocs.
Il admire en rêveur
Le céleste qui joue
Son spectacle nocturne.
Il contemple,
Pour s’apaiser des regards
Qui le jugent "Partisan du chao".

L’élégance de l’obscurité qui scintille.
Et le tracas des braves gens
Devient pacotille.
Demain, il repartira,
Vaillamment,
Dans les rues,
Ou sur les routes.
Comme tant d’autres
Aux airs de chiens errants,
Il sillonnera les villes,
Où vivre est un combat,
Une joute face au doute.

Qu’il l’ait choisi ou non,
Aux yeux des braves gens,
Il sera chien errant.
Mais qu’importe,
Tant qu’il voit le ciel
Comme son Royaume vagabond
Tant qu’il se pense accompli
En orpailleur d’horizon.
Tant que son armature de rêve
Ne rouille pas à l’usure.
Il sera, à jamais,
Aux yeux de l’errance
Un prince d’Azur.
10

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !