1
min

Cette nuit, les rêves se sont enfuis

Image de Julie Cedo

Julie Cedo

358 lectures

46

Qualifié

Cette nuit, les rêves se sont enfuis,
Cette nuit, la lune est ensevelie
Sous un océan de mélancolie
Sous un rayon noir, sous un cœur sans vie.

Cette nuit, le monde est devenu sombre,
Cette nuit, le monde tombe. Décombres !
Sous des vagues de poussière, nos ombres
Sous des vents brillants, brûlants, nos corps d’ombre.

Ce soir, comme chaque nuit
Ce soir, comme chaque soir
Les oiseaux sont arrivés.

Ce soir, comme chaque nuit
Ce soir, comme chaque soir,
Leurs monstres d’œufs sont tombés.

Cœurs explosés
Volés
Brûlés

Cette nuit, les rêves se sont enfuis,
Cette nuit, la lune est ensevelie.

Il n’y a plus de songes
Chez moi,
En Syrie.

PRIX

Image de Eté 2016
46

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fabienne Passament
Fabienne Passament · il y a
Merci
·
Image de Che
Che · il y a
Bravo Julie, la poésie est parfois une arme contre toutes les armes. La Syrie ? Pleure ô mon pays bien aimé.
Sans faire ma prom, j'ai écrit sur un ciel tout aussi noir. A déconseiller à toute personne dépressive !

·
Image de Che
Che · il y a
Oui le thème est lourd et votre poésie audacieuse de l'avoir approché. Respect
·
Image de Cris mis n'elle
Cris mis n'elle · il y a
malgré la pénombre et le nombre de mort l'antidote est la vie malgré le souffle coupé, gorgé de sang pour autant le rêve continue après le réveil d’être en vie...après nos maux il reste les mots au bord du rivage..moi le maures...kamel
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Des mots riches de sens, pour une réalité impitoyable. Un beau poème d'actualité. Tu as mon vote Julie.
·
Image de Julie Cedo
Julie Cedo · il y a
Merci Fred, contente que vous ayez trouvé beau un poème sur ce thème lourd...
·
Image de Bonois
Bonois · il y a
Des images renvoyant à la réalité tragique d’un peuple qui semble "coupé" du monde, ce monde qui fait preuve d’un ostracisme à peine croyable.

Vote
Merci
Amitiés
Bonois

·
Image de Julie Cedo
Julie Cedo · il y a
Merci Bonois :)
·
Image de Lagantoise
Lagantoise · il y a
Que de tristesse pour cette guerre qui ne trouve pas le chemin du mot fin...Que de tristesse pour toutes ces nuits dont les rêves s'éparpillent comme des confettis...Je pense souvent à Ayhman Ahmed ce pianiste Syrien qui jouait du piano dans les rues pour divertir les enfants et son instrument de musique a été massacré en miettes...Mon vote+++ pour message de paix et que ces rêves deviennent aussi bleus que le ciel d'azur...
Mon poème en lice prix d'Automne..si le cœur vous en dit..bien entendu..
'' Le silence s'endort sous une nuit d'argent''
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/le-silence-s-endort-sous-une-nuit-d-argent

·
Image de Julie Cedo
Julie Cedo · il y a
Un magnifique commentaire, lourd de sens, qui a faillit me faire pleurer. Merci pour cette réaction !
·
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Désespoir et angoisse de cette guerre ressortent par chaque mot posé sur le papier. L'horreur de la mort est bien présente. Vous avez le vote de Tilee auteur de "transparence" poème spleen.
·
Image de Julie Cedo
Julie Cedo · il y a
Merci Tilee ! :)
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
L'angoisse monte progressivement jusqu'à l'horreur finale. Bravo !
·
Image de Julie Cedo
Julie Cedo · il y a
Merci, contente que vous ayez ressenti la tension grandir !
·
Image de Mino
Mino · il y a
très joliment dit bravo !!
·
Image de Julie Cedo
Julie Cedo · il y a
Merci ! :)
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Le soleil se lève. Dans la classe, toutes les têtes sont tournées vers lui. Il est LE nouveau du lycée, la personne qu’il faut tester, sonder, évaluer. Chaque année, il déménage, son père ...

Du même thème