Celle qui est étrangère

il y a
1 min
174
lectures
19
Qualifié

Merci de tout cœur à vous, mes lecteurs, qui continuez à soutenir mes écrits. Je vous présente mon dernier roman historique paru le 15 juin "Les promesses de la Nouvelle France" sur mon site  [+]

Image de Eté 2016
Il pleut, il pleut, bergère
Ma voisine est une Berbère.
Martyrisée par le garçon de derrière,
Elle pleure, elle pleure, l’étrangère.

Rentre tes blancs moutons
Il lui arrache son foulard de coton
S’en fait un paillasson,
Coupe ses cheveux longs.

Allons sous ma chaumière
Je me mets très en colère,
Lui botte le derrière
Le jette dans la rivière.

Étrangère, vite, allons
Pas besoin du vilain garçon
Pour jouer au ballon
Et rire sans raison.

19
19

Un petit mot pour l'auteur ? 26 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Chantane P.
Chantane P. · il y a
beau texte, je vote
Image de Muriel Meunier
Muriel Meunier · il y a
Bonjour, Chantane. Merci du compliment et de votre vote. Belle journée.
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
J'aime toujours votre façon d'écrire très chantante. +1 de la part de TIlee auteur de "Transparence".
Image de Muriel Meunier
Muriel Meunier · il y a
Merci, Tilee. "Transparence" chante aussi au cœur. Bonne soirée.
Image de Brigitte Prados
Brigitte Prados · il y a
Une force évocatrice dans cette chanson revue et corrigée. Une bien belle version, hélas, d'actualité bien souvent.
Image de Muriel Meunier
Muriel Meunier · il y a
Merci, Pradoline. Joyeux muguet !
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
Tous les tyrans à la rivière j'adhère au programme surtout en poétique chanson !
Image de Muriel Meunier
Muriel Meunier · il y a
Merci, Laurette. Bonne soirée.
Image de Muriel Meunier
Muriel Meunier · il y a
Merci beaucoup, Jean. Bonne soirée.
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
C'est sympa cette vieille chanson remise au goût du jour ! Bravo, Muriel ! Vous avez mon vote.
J'ai une pie un brin coquine en finale du printemps ici : http://short-edition.com/oeuvre/poetik/la-pie-5

Image de Denis Lepine
Denis Lepine · il y a
beau texte, comme une comptine, j'ai voté, venez découvrir mon texte de chanson: 'dans mon cahier' sur le lien: http://short-edition.com/oeuvre/poetik/dans-mon-cahier
Image de Muriel Meunier
Muriel Meunier · il y a
Merci pour votre vote. Belle chanson, il faudrait entendre la musique...
Image de Erick Ngongo
Erick Ngongo · il y a
Pas un mot. Mon vote
Image de Muriel Meunier
Image de Christophe66
Christophe66 · il y a
Joli mélange dans l'écriture avec une pointe d'espoir
Image de Muriel Meunier
Muriel Meunier · il y a
Merci Christophe. Bonne journée.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Personnellement, j'y vois une proposition d'émancipation, de libération, de liberté. Ce texte de circonstance(s) ne laisse donc pas indifférent! Bravo! Je vote!
Image de Muriel Meunier
Muriel Meunier · il y a
Oui, d'engagement et d'amitié aussi. Merci pour votre vote. Bonne journée ensoleillée.
Image de PatDeb PatDeb
PatDeb PatDeb · il y a
Bravo Muriel pour votre texte où se brassent comptine et sombre réalité
Image de Muriel Meunier
Muriel Meunier · il y a
Merci. Bonne journée.
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Cruelle persécution. Une main tendue, heureusement. Mon vote.
Image de Muriel Meunier
Muriel Meunier · il y a
Merci pour votre vote. Oui, il y a toujours quelqu'un de bien...
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un amour bucolique! Mon vote!
Mes trois poèmes sont en FINALE pour le Prix Haïkus d’Hiver 2016. UN LINCEUL BLANCHI est le préféré de la plupart des lecteurs. Moi aussi, j’ai une préférence pour lui! Je vous invite à venir le lire et le soutenir si le cœur vous en dit! Merci d’avance!
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/linceul-1

Image de Muriel Meunier
Muriel Meunier · il y a
Bravo pour la finale !
Image de Virginie Colpart
Virginie Colpart · il y a
un amour bucolique!?!?

"Ma voisine est une Berbère.
Martyrisée par le garçon de derrière,
Elle pleure, elle pleure, l’étrangère.

Rentre tes blancs moutons
Il lui arrache son foulard de coton
S’en fait un paillasson,
Coupe ses cheveux longs."


Il y a de la souffrance et de la révolte dans ce poème, et surtout un espoir d'amitié à la fin.

Image de Muriel Meunier
Muriel Meunier · il y a
Oui, effectivement. Merci de votre commentaire. Bon dimanche.

Vous aimerez aussi !