19 lectures

6

Vide tentaculaire
Faire le vide sans se noyer
Rester en marge des zones évidées
En filigrane des pleins saturés
Au jour des déliés
Par mon soleil noir éclipsée
Par la pesanteur des jours évincée
Je cherchais cette insoutenable légèreté
Qu'importe
Je sais que c'est toi
Cette présence cachée dans mes pensées
Cet effluve gémellaire agite l'air
Je ne lutte pas
Je sais que c'est toi
Qui fis germer mon sourire en coin
Mon sourire déconfit
Suis trop occupée
A respirer l'air sans les pesticides
Qui parsèment ces vallées empoisonnées,
Sais-tu que c'est moi
Suis mobilisée
A ne plus ravaler mes larmes,
Pour qu'y pointe un jour la joie au travers
Je ne suis rien que moi
Et ce n'est pas moins
Que rien
Sais-tu que c'est moi
Ce petit rien sans toi
Je suis ce petit moi sans rien autour
Ce détour autour du cap
Cet accident de parcours
Pas de fioritures
Pas de broderie anglaise
Ni de parties de campagne
Je suis partie tout court
en pleine intervention
A coeur ouvert
Je tiens à un fil
De soi

Je suis là où le bât blesse
La frimousse à l'envers
Je cherche l'endroit
où le chat cherche ses pattes pour rebondir
C'est ainsi que tu m'as voulue
Et je me suis rendue
En exil
Au bord du bord de toi
Dans le flux du reflux
J'ai rendu mes bagages
Et soufflé
Et fait halte au douzième coup
Demi-nuit
A demi démise
C'est partie remise
J'attends le jour et la rosée
Pour voir la fleur nouvelle cachée par l'obscurité
Pour apprendre le parfum et la couleur
Après le désert glacé et la cécité.
Je ne sais faire que ça
chercher les quatre vérités
aux quatre vents
et oublier mon véhicule dans le vestibule
Où il pleut où il grêle
A tire d'elles
Sans son soleil
Elle? ou moi? elle se rend
Elle se rend là-bas
A l'ombre de soi
Où elle prend le frais
Décapotée
A l'ombre de soi
Sans toit.
6

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Yann Suerte
Yann Suerte · il y a
Un poème finement écrit...Mes votes. Et si vos pas vous y perdent, je vous invite cordialement à visiter mon Atelier, en finale du concours d’automne. Yann
·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
la capture de l'amour, le souffle coupé, besoin de respirer.
·
Image de Karine Fiore
Karine Fiore · il y a
"Je suis ce petit moi sans rien autour", comme ce simple vers me va droit au cœur! Mon vote avec plaisir, si le cœur vous en dit mon poème "Que claque le vent" est en compétition, il serait ravi de votre lecture, merci!!!
·
Image de Fionavanessa
Fionavanessa · il y a
Merci, tout simplement.
·
Image de Grenelle
Grenelle · il y a
Pris de vertige
·
Image de Fionavanessa
Fionavanessa · il y a
Merci, et depuis j'espère bien que vous êtes retombé sur vos pattes et que le vertige ne fut que momentané ! ;-)
·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème