Canicula

il y a
1 min
18
lectures
1

Secrète :)  [+]

Voilà l’été menteur,
Fait de belles confesses.
Charlatan du bonheur,
Oubliant ses promesses.
Il a la mine grise,
De celui qui a fauté.
En serrant sa valise
Au pied de la vérité...

Pour lui,

C’était l’été bonheur,
Fait de belle qu’on fesse
Il a oublié l’heure,
Au serment de l’averse...
Ainsi par convoitise,
D’amour et de liberté
A perdu sa promise,
Que le vent a soufflé...

Pour nous,

Voilà l’été de malheur,
A l’humeur sécheresse.
Le vent a pris le cœur
De sa plus belle averse...
Pour payer sa bêtise,
Aucune pluie d’été
Ne fera de surprise
Aux corps déshydratés.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,