Avec les chiens errants

il y a
1 min
541
lectures
394
Finaliste
Jury
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Entre trivialité et poésie, ce souvenir d’enfance raconte une rencontre tendre entre un petit d’Homme et des bêtes sauvages. Et c’est toute

Lire la suite

Je me souviens des chiens errants 
Sous la lune
Je me souviens des restes que je leur donnais
Des rouges informes
Des lambeaux qui furent des vies
Et ils avaient des gueules qui n'étaient que cris
Ces chiens
Des têtes sombres qui auraient pu mordre mais qui ne le faisaient pas
Ces cabots étaient plus réels que ce que j'ai vu de l'humanité
Et ils auraient pu me mettre en pièces, mais ils ne le faisaient pas.

Je me souviens des chiens errants
Sous la lune
J'étais enfant mais je n'ai pas oublié
Qu'elles étaient fortes et douces leurs langues rugueuses
Comme un réconfort dégoulinant sur les neuf ans d'un gosse.

Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Entre trivialité et poésie, ce souvenir d’enfance raconte une rencontre tendre entre un petit d’Homme et des bêtes sauvages. Et c’est toute

Lire la suite
394

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Marcel Faure
Marcel Faure · il y a
Un souvenir canin plein de tendresse.

Vous aimerez aussi !