2
min

Autoportrait, dérision et pourtant.

49 lectures

9

En sortant de la douche,
Je m'observe à la louche.
Pour ne pas m'inquiéter,
Sur mes cheveux, je me laisse aller.
Ils sont bien en place.
_"C'est incroyable!s'exclaffe ma soeur.
Tu n'enrichiras pas les coiffeurs!
Tu es peignée, même au réveil.
Tu me diras ce secret dans l'oreille."
Je fixe mon miroir et le profil de mon nez.
Il a toujours la bosse d'un roi bourbon.
C'est moche, mais je me suis faite une raison.
Mes lèvres sont pulpeuses,
Elles ne sont pas rieuses.
J'ai toujours été une chieuse,
Celle qui joue l'intello,
Qui distingue le vrai du faux,
Posant des questions existentielles,
Et incapable d'en faire un arc-en-ciel.
Mon petit cou rentre dans les épaules,
Equilibrant la tête entre deux énormes pôles.
Avec mon bassin fêlé qui oscille,
J'ai l'impression de traîner une presqu'île.
Je cours chez l'ostéopathe.
Et il me remet sur pattes.
J'ai les genoux qui entrent en dedans.
C'est la marque de fabrique de ma Maman.
Ma poitrine en pommes de Magritte,
N'a pas connu de fuites.
Je possède des cuisses grasses
Avec des poils bien ancrés à leur place.
Et puis, je ne sais pourquoi,
Sous le genou, ça se gâte.
Non, au contraire,
Les jambes sont galbées, légères!
Elles se terminent par des pieds minces,
Plats, grecs,clônes de ceux de mon père, mince!
Qu'ai-je de beau ?
Mes oreilles bien ourlées, dessinées?
Mes yeux sont très changeants,
Selon l'humeur du temps,
Alors je n'en parlerai pas longtemps.
Il est cependant dans mes mains une réminiscence.
Une evanescence de l'adolescence,
Comme un écrin.
Je me souviens,
D'un lointain jour de juin.
Mon père avait sa main dans ma main.
J'étais terriblement bien habillée, bien maquillée.
Mon père ne voulait pas que je sois ni terrifiée, ni écroulée.
Il était sur son lit d'hôpital.
Nous savions l'issue fatale.
Mais dans un grand silence,
Il apprivoisait sa souffrance,
Et prenait même de la distance.
Alors je me suis penchée:
_Papa, vois comme ta main et la mienne se ressemblent.
Je suis fière de cela.
Tu es toujours avec moi, à travers tes doigts.

Cette phrase que je prononçais tout bas,
N'avait pas éclos, quand il était dans la comas.
Un mois auparavant.
Je n'avais su que me taire en sanglotant.
J'avais serré sa main,
En vain.
Et soudain,
Son coeur battit,
Les sanglots étaient partis.

Cette fois, face à lui, j'avais pu parler, pour nos mains,
Pour mes lendemains.
Mon père a grimacé:
La douleur ou la peur.
Cette expression, je l'ai balayée.
Mais j'ai pris ces deux options,
Persuadée d'en faire quelque chose de bon.
Souvent j'ai mis mes ongles au pli,
Et je les ai vernis.
Parfois mes doigts courent sur le piano.
Mon père trouvait cela très beau.
Mais mes doigts sont indécrottables,
Lorsqu'ils s'installent sur une table.
Ils prennent un stylo, ils grattent, ils grattent,
Et l'univers peut bien disparaître,
Ils n'en ont que paître!
Merci pour ces doigts,
C'est ton encre, Papa, qui coule en moi.
Et pour le choix des mots:
Ma Mère me ravitaille en sel et eau.

9

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
Merci à vous Nadine, ce partage me fait chaud au coeur. Bonne soirée à vous.
·
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Que d'émotions ressenties à la lecture de votre "auto portrait " . Humoristique et oh combien bouleversant . Merci pour ce beau moment de partage .
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un poème pudique et touchant qui oscille entre l'humour et l'émotion, ne changez pas ces mots !
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
Merci infiniment Fred
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
Merci Le Bohémien, je suis très touchée que vous soyez passé par là et que ce texte autobiographique vous ait bouleversé. Parce que pour moi aussi , mon Père est un souvenir ancré et bouleversant.
·
Image de Le Bohémien
Le Bohémien · il y a
Un poème qui m'a arraché des larmes ( je ne suis pas émotionnel pourtant ) merci infiniment !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Magnifique
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
Merci beaucoup, Mamspaps!
·
Image de Alice
Alice · il y a
Il est magnifique cet écrit, Fabienne !
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
Merci de l'avoir aimé, Alice! Belle soirée.
·