1
min

Au temple des mirages

Image de Philippe Devos

Philippe Devos

27 lectures

2

Au temple des mirages on ne m'y verra plus
Tresser aux corrompus des couronnes de lauriers
Et jouer les dévots d'idoles révolues
Singer l'insoumission au milieu d'aliénés

J'ai soupé de vos chants et de vos artifices
Prêtres assermentés épris de sujétion
Je suis las de vos prêches ; injonctions castratrices
Au parfum de formol sur fond de compassion

Sous les traits d'un veau d'or ou d'une mère aimante
Vous décochez vos traits sur la foule enfiévrée
Si prompte aux holocaustes sous couvert de piété
Du lit des communions éclosent des fleurs sanglantes

Au temple des mirages où l'on sert des calices
Mamelles consolatrices pour les lèvres tremblantes
De électeurs avides d'ivresses expiatrices
On n'y entendra plus ma note dissonante

Je me cloue à ma croix, saigneurs de mes ancêtres
Du haut du Golgotha je toise mes bourreaux
Jérusalem exulte au jour de ma défaite
D'obscènes marionnettes s'arrachent mes oripeaux

Adieu les asservis, adieu les assemblées
Au temple des mirages on ne m'y prendra plus
Scellant dans l'isoloir un gage pour négriers
De mon flanc perforé coule un sang résolu

Une vie d'apatride au sein de vos semblables
La probité enseigne ce que vos tracts occultent
Élire n'est pas sacrer, vos programmes sont des fables
A jeter aux médias comme on crache une insulte

Ils érigent des bûchers ; érections éphémères
Voilant la vérité de leur vaine lumière
Ils attisent les flammes des cultes anthropovores
Maquillent le crépuscule des couleurs de l'aurore

Je ne suis pas brebis, vous n'êtes pas bergers
Maîtres des illusions qui suppliciez la France
Nos fanaux fleuriront à l'ombre des potences
Qu'érigeront les serfs qu'hier vous trahissiez

Fi de vos félonies califes escamoteurs
Qui régnez sans vertu sous couvert de suffrages
Au front de la nation le peuple dressera
Le faisceau phrygien pour parer vos outrages

Au berceau de l'Histoire je renais de mes cendres
Nulle prière à offrir ni miracle à attendre
Le peuple brisera l'huis de vos tours d'ivoires
Quand il sera sevré des servages illusoires
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,