Image de Eowyn

Eowyn

398 lectures

138

Qualifié

L'océan est près, tout près. Si près. Il a patiemment léché le sable brun, ballotté les galets téméraires, cogné les arches de pierre séculaires.
L'homme est dans sa chambre. Seul.
Pourtant, il est accompagné, épaulé. La langue de terre, l'océan et les astres forment un cercle parfait. Un sanctuaire abandonné. Ses fantômes l'embrassent.
Au centre, dans sa chambre, l'homme est couché. Un chandelier tremblote, la flamme plie. Les yeux fermés, le cœur à plat, l'homme guette les vagissements de l'océan. Seul. Il respire le bout du monde. Seul, il se souvient qu'il ne sait pas pourquoi il est là.
Cloué au centre de son lit, seul, il voit un ailleurs, un passé, un autre lui, si loin. Derrière ses paupières closes, le chant de l'océan se mue en une plainte sourde, tenace, puissante.
Et les embruns, malgré les volets violets, mal jointés, viennent le bercer, le remuer, le pétrir, le déchirer, l'éparpiller. La brume, grande prêtresse, couvre la plage humide, hulule un chant des temps anciens. Et, au bout du monde, il y a une autre vie, une ancienne vie, une parcelle, un souvenir de vie.
L'océan est prêt, bien prêt. À happer, à mordre, l'homme solitaire qui entend tout et n'attend rien.
Au centre d'un lit, empêtré dans des draps usés, l'homme se noie dans l'obscurité d'une nuit sans fin. Il tombe et roule avec les mugissements de l'océan. Il épouse les cieux désespérés, les terres esseulées qu'il ne pourra plus jamais fouler.
Les traces qu'il a laissées, sur le sable mouillé, ont disparu. L'océan sourit : il les a avalées.

PRIX

Image de Printemps 2019
138

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Aliénorane :
Aliénorane : · il y a
et bien, mon poème (14 vers libres) en compet' pour le "bleu" ressemble étrangement à votre "très très court" ! venez voir si vous avez 2 sec
·
Image de JACB
JACB · il y a
Tous ces verbes qui déferlent comme des vagues donnent beaucoup de force à ce poème, de vigueur à l'océan..
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une poésie profonde comme une parabole, Eowyn ! Mes voix !
·
Image de Lalandaise
Lalandaise · il y a
Bravo...et bonne chance!
·
Image de Ambre Dorr
Ambre Dorr · il y a
C'est un texte profond. Comme l'océan... Bonne chance :)
·
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Un texte d'une grande mélancolie, poétique et puissant. Je vous donne mes 5 voix.
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Et la mer efface sur le sable les pas de cet homme perdu ! +5
·
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Heureuse découverte !
·
Image de Denys de Jovilliers
Denys de Jovilliers · il y a
Bravo !
·
Image de De margotin
De margotin · il y a
J'aime
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Je ne pense plus qu'à ça. Depuis quinze jours, c'est une véritable obsession. Je dors mal, je suis d'une humeur méphistophélique. C'est à peine si je mets le nez hors de mon antre. Depuis...

Du même thème