Au Bon Heurt Conjugal

il y a
1 min
3
lectures
1

Obsédé textuel, j'aime convoquer les mots pour mener aux vertiges... concassage du sens, esthétisation de la forme... étirer les possibles jusqu'aux rives du non sens. Mes textes aspirent à  [+]

Image de Été 2020
Dans le cœur de ton ventre j’ai laissé ma Semence
L’y ai abandonnée aux chacals d’Innocence
La beauté congédiée un amour Imparfait
Tes traits étaient tirés sur ta vie Reluquée
Nourri de tes regrets harnachés Désolés

Dans ce cimetière en Vain
J’ai recherché ton Nom
En lorgnant sur le Tien
Suis devenu mon Ombre

Sur le galbe serré de tes lèvres de jais un monde Défiguré
La guerre qui éclatait le temps Chronométré
Mon sang qui coulait ton cœur Ensanglanté
Sur ce ring en bémol tu t’es laissée Frapper
Sur la pointe des pieds n’as cessé de Danser

Dans ce cimetière en vain
J’ai recherché ton nom
En lorgnant sur le Tien
Suis devenu mon Ombre

Sur la peau de tes seins j’ai deviné l’Aurore
De son doigt érigé ça augurait la Mort
Traversant ta Chair pâle ta peur là tout au Bord
Tu aurais dû te priver de m’envoyer Valser
Juste pour un éphèbe à peine Terminé

Dans ce cimetière en Vain
J’ai recherché ton Nom
En lorgnant sur le Tien
Suis devenu mon Ombre

Tout ton corps de misère d’ecchymoses en Lanières
Après ces quelques baffes juste en pleine Lumière
Et mon Smith en acier délicatement Chromé
Ses trois balles joliment Exaltées
S’est répandu à terre toi trop vite Ecroulée

Dans ce cimetière en Vain
J’ai recherché ton Nom
En lorgnant sur le Tien
Je suis devenu Sombre


Sur les sphères démoniaques de ton corps Sidéral
J’osai cette calligraphie justement Terminale
Des lettres en albâtre un bouquet tout Fatal
Ces mots gravés au cutter non Subliminal
Un acte de décès décès Décès
C’était pour jouer pour jouer pour Jouer


Dans ce cimetière en Vain
J’ai recherché ton Nom
En lorgnant sur le Tien
J’ai découvert le Mien
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,