Attendre

il y a
1 min
211
lectures
41
Qualifié

Me voilà donc accueillie sur la terre SE, grand merci ! Découvrir le monde et son expression par la poésie. Découvrir les poètes d'aujourd'hui et ceux d'hier, un vertige de pensées et de mots  [+]

Image de Été 2020

J’apprends à renoncer à la liberté libre,
Aux pas vifs sur la glèbe et cognant les cailloux,
Je ne peux renoncer à celle du corps qui bout.
Le clocher en bourdon carillonne à chaque heure,
Dans le fond de ma tasse se dépose un rond noir,
Aux cils de mes yeux las, le front sur le carreau,
Le temps se pose lent devenu long boisseau.
Cette vie rétrécie me guette à chaque aube,
Allonge la distance avec mes cœurs contraints
Des élans ralentis, d’indigences cruelles.

Le temps perd tout son temps et l’odeur du Soleil,
Les parfums de Vénus égarés vers la Lune.
Mes randonnées de nuit jamais interrompues,
Je veux garder le goût du temps de chaque étoile,
Leurs ellipses croisées dessinées par mon cou,
Le Ciel pourra entrer dans le creux de mes mains
Où j’accueillerai toujours un tout petit fragment
De ce que Dieu peut être dans tout le firmament.

Où irai-je longtemps avec des barreaux dans l’âme
Sans parler à mes morts éloignés sous leur pierre,
Sans adoucir les bleus de mon cœur sans baisers ?
Dans quel ressac où brûlent déjà tant de cercueils
S’échoueront tous les corps sans caresses et sans mots
Bannis et isolés par un ordre établi sans moyens ?
Vers quelle falaise mon regard s’oblige-t-il
À questionner ce vide, à réparer tous les vivants ?

Je dois attendre et mon corps bout encore
Après le temps de l’horloge, des paroles, des bourdes,
Des manques et des veules tromperies.
Je dois attendre après le temps des peaux
Et des lèvres qui aiment et se touchent,
Je dois attendre après le temps des joues humides
Et de la voix tremblée,
Je dois attendre après ce temps de la table de chêne
Pour mettre en gloire jusqu’à l’ardeur la véritable vie.
Je dois attendre le grand saut de mes pas.

Enfin, je pourrai m’enivrer des sentes et des buissons
Qui piqueront ma peau en la faisant saigner,
Buter mes pieds dans les ornières en surplomb des ravins,
Je pourrai écorcher mes genoux, rouvrir toutes leurs plaies,
Laisser les cicatrices fermer leurs lèvres au vent,
Envahir mes poumons du parfum des bruyères,
Je pourrai m’évanouir des sommets qui élancent mon regard,
Des rayures des labours et des sillons féconds.
J’attends tous les vertiges sur ma peau si pâlie
De mon corps sur la glèbe ivre et vacillant.
J’attends tout de ce si beau ciel, mes yeux éblouis et libres.

41

Un petit mot pour l'auteur ? 70 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Vous êtes une enchanteresse ! Vos mots font vibrer les âmes.
Image de Aubussinne
Aubussinne · il y a
Merci pour l'enchantement et surtout puisse-t-il durer ! Encore merci !
Image de Petite Aigle
Petite Aigle · il y a
Impressionnant, bravo et bonne chance pour la suite du concours
Image de Aubussinne
Aubussinne · il y a
Avec le temps qui a passé, effectivement ! les choses ont-elles changé ? La morbidité s'installe sous contrôle et sans solution.... La vie gagnera-t-elle ?
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
C'est beau ....
Image de Aubussinne
Aubussinne · il y a
Et vous le dîtes simplement, merci !
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
parce que ça justifie tout ...
Image de ALYAE B.S
ALYAE B.S · il y a
Waw ma modeste voix pour ce poème qui regorge de liberté ;) Passez une bonne journée!!
Image de Aubussinne
Aubussinne · il y a
Merci beaucoup, le confinement nous fait encore réfléchir à ce que nos vies sont devenues face à un risque chronique. Vie et mort se frottent au quotidien, l'organisation de notre société nous a gâté alors glorifions la vie !
Image de ALYAE B.S
ALYAE B.S · il y a
Oui... 100% d'accord avec vous :)
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Très beau ! Ce poème donne envie de bondir de liberté !!
Image de Aubussinne
Aubussinne · il y a
Ne vaut-il mieux pas souffrir de la liberté que l'on choisit que de celle que l'on ampute au nom de ce que l'on ne choisit pas. Merci beaucoup.
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Oula il faut que je relise plusieurs fois ce commentaire ;) J'ai vu par hasard que vous vous étiez abonnée à ma page, je découvre vos poèmes avec plaisir, en tout cas vos vers, eux, sont libres et beaux !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un poème très sensible et sensuel plein d’images fortes dans l’attente de la liberté. Très beau.
Image de Aubussinne
Aubussinne · il y a
La liberté, liberté chérie, qu'en faisons-nous et qu'en font-ils pour nous ?
Image de Marie Juliane DAVID
Marie Juliane DAVID · il y a
Un très beau poème!
Bravo Aubussine; bonne continuation!
Un plaisir de vous lire!
Si le coeur vous en dit et que vous avez un peu de temps, je vous invite à lire mon texte"Mésaventures nocturnes" en lice pour le Prix des jeunes écritures. Pour y accéder plus facilement, vous pouvez cliquez sur mon nom en haut de ce commentaire! Merci d'avance de passer!

Image de Aubussinne
Aubussinne · il y a
Merci beaucoup .
Image de Tarek Bou Omar
Tarek Bou Omar · il y a
Bonsoir Aubussine, ma voix pour ce très beau poème :).
Si vous avez un peu de temps, je vous invite à découvrir mon texte en compétition pour le Prix des jeunes écritures : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-soleil-s-eteint-sur-mon-destin-1?all-comments=1#fos_comment_comment_body_4242995. Bonne continuation :).

Image de Aubussinne
Aubussinne · il y a
Merci beaucoup !
Image de DEBA WANDJI
DEBA WANDJI · il y a
Très beau, Aubussine!
Je vous octroie ma voix et je vous invite à découvrir mon texte en course pour le prix jeunes auteurs https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/etoile-perdue-2
N'hésitez pas de laisser vos impressions en commentaires. Merci!

Image de Aubussinne
Aubussinne · il y a
Merci beaucoup.
Image de Marie Lacroix-Pesce
Marie Lacroix-Pesce · il y a
Une attente riche d'espérance...
Image de Aubussinne
Aubussinne · il y a
Veuillez excuser mon retard, merci pour votre lecture sensible.

Vous aimerez aussi !