Ardeur fromagère

il y a
1 min
42
lectures
10

Trop! Trop ! Trop ! Je fume trop ! Je bois trop ! Je fréquente trop les bistrots ! Je mange trop ! Je travaille trop ! En gros, j'en fais trop ! Je parle trop et trop fort ! Je roule trop et trop  [+]

Printemps, été, automne, hiver,
Fêtons ensemble les fromages,
Les bien charnus, ceux qui trompettent
Des plus subtiles aux plus volages,
Plus futiles, moins volatiles,
Mais parfois tout aussi sauvages !
Un vrai régal pour les poètes
Tous ceux qui en ont sur la langue
Et que n’effraie pas la harangue.

« Bonjour, Époisses au cœur... qui poisse ! »
Je ne peux pas nommer autrement
Ce sacré remède à l’angoisse
Et... à la poisse, évidemment !

« Avance, Boulette d’Avesnes !
Des fromages les plus...gouttus,
Tu es Reine, bien entendu !
Comme tu parfumes l’haleine ! »

« Te voici, Mister le Munster
Dont le parfum est un mystère !
Tu exerces ton ministère,
- Mais c’est plutôt un magistère ! -
Avec une noblesse altière ! »

« Entre ici, bien salé Vieux Lille
Aux effluves qui émoustillent
Ceux qui oublient de se laver.
Mais pas une odeur de navet ! »

« Ah ! c’est toi la Vache qui rit !
Ton sourire de Walkyrie
En abîme se reproduit !
Et toi,... le carré de Kiri !
Etes-vous vraiment des fromages ?
Bon,... il en faut pour tous les âges ! »

« Ah ! J’aperçois le Babybel
Dont la coque ouvre comme une aile
De cire qu’un enfant modèle !
Fais-tu de l’ombre au Saint-Nectaire
Ou encore au Saint-Marcellin ? »

Allons, ne soyons pas sectaires !
Ni trop Saint-Just ni Robespierre !
Accueillons plutôt le Maroilles
Dont le nom hérisse le poil
Et nous remonte le moral
A l’image de l’Emmental
En agissant sur le mental.

Voici venir le Pont-l’Evêque,
Un fromage pour les bons becs
Et qui me rend dithyrambique !

Le Sainte-Maure, roi des chèvres,
- Je viens de vous parler de biques ! –
En vrai orfèvre, sur nos lèvres,
Saura calmer toutes les fièvres !

Enfin Monseigneur Camembert
Que vous choisirez en experts,
Un doigt dessus, un autre en l’air,
On le déguste à la cuillère,
A l’image du Vacherin
Qu’on appelle aussi le Mont-Dore !
Je ne vous fais pas un dessin :
Sa croûte offre des reflets d’or,
En consommer vous rend sereins !

Mais qui dit « fromage » dit « vin » !
Et tout finit par... l’échanson !
Entonnons le nectar divin
Et retenons bien la leçon :
« Le fromage est une passion !...
Dévorante, hum !hum ! dévorante... »
10

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,