Août

il y a
1 min
437
lectures
46
Qualifié

Juillet va s'essoufflant... Au cœur de la saison,
Août déjà se profile avec sa plénitude...
La canicule étend sur notre lassitude
Des voiles embrumés aux chaleurs de tison ;

Et les corps alanguis écoutent la chanson,
Aux longs soirs embaumant la douce quiétude,
Des insectes vibrant en une multitude
À la prochaine brune en le moindre buisson...

Le coucher du soleil semble un feu d'artifice,
Un joyau de rubis offert en sacrifice
Sur foulard de vermeil à l'univers sans fin ;

Les constellations, guirlandes somptueuses,
Dessinent sur le jais du cosmos le chemin
Vers des mondes lointains, îles mystérieuses...

46

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
L'avantage avec les saisons, c'est que d'une année sur l'autre, elles ne prennent pas de ride.

Vous aimerez aussi !