Années 80

il y a
1 min
37
lectures
3

Auteur de théâtre, de nouvelles, de poèmes, scénariste cinéma, télévision et publicité, rédacteur presse, j'aime tout ce qui touche de près ou de loin à l'écriture. On dit que l'on est  [+]

Sur la banquette arrière d’un vieux train de banlieue
J’ai retrouvé un sac d’avant quand c’était mieux
Y avait de très vieux disques avec microsillons
Un walkman à cassettes avec Laroche Valmont
Deux tee-shirts Waikiki et un beau sweat blanc-bleu
La fréquence d’NRJ, l’affiche de Rambo 2
Une colonne de Buren, une Cassette de Dallas
Le sac US d’Hélène, la déléguée de classe


Sur la banquette arrière d’un vieux train de banlieue
J’ai retrouvé un sac d’avant quand c’était mieux
Un smash du grand Jordan, un coup franc de Platini
Yannick Noah qui gagne, et Hinault qui sourit
Y a le stade du Heysel, la navette challenger
Les seins artificiels, et l’Ethiopie qui meurt
Coluche et Balavoine et puis Patrick Dewaere
Tchernobyl, Oussekine et Margaret Thatcher


Sur la banquette arrière d’un vieux train de banlieue
J’ai retrouvé un sac d’avant quand c’était mieux
Le badge « touche pas à mon pote » et puis un œil de verre
L’apartheid, Tien an Menh, et le Tibet en guerre
Khomeiny, Kadhafi, l’arrivée du Sida
Un poster dénudé de la chanteuse Sabrina
Mitterrand, les écoutes, Pasqua qui flique la France
Mammouths écrase les prix, Montand, Saint Paul de Vence


Sur la banquette arrière d’un vieux train de banlieue
J’ai retrouvé un sac d’avant quand c’était mieux
Alors je l’ai reposé, et tout remis dedans
Les années 80, c’est un constat navrant
sont des années pourries, il n’y a pas d’autres termes
Et pour la nostalgie, faut voir Philippe Delerm
Sur la banquette arrière d’un vieux train de banlieue
Je me noie dans un sac comme Enzo dans le grand bleu
3

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !