Amours Apocryphes

il y a
1 min
2
lectures
1

Obsédé textuel, j'aime convoquer les mots pour mener aux vertiges... concassage du sens, esthétisation de la forme... étirer les possibles jusqu'aux rives du non sens. Mes textes aspirent à  [+]

Que sais-tu belle Constance
Des amours Apocryphes
Ces histoires mises à Jour
Sur le tard de nos Soirs
Ces fragments Révélés
Un brin Définitifs
Sais-tu la Luxuriance
Des transports de Jadis
Sais tu digne Fille de France
Que mon âme au Mouroir
Se pâmait dans l’ Espoir
De te revoir cent Jours
Sur les bords de ma Gloire

Sais-tu les Rémanences
De ces Amours à Vif
Penses-tu qu’il s’Agisse
D’un leurre Supplétif
Dans ce jardin d’Hiver
Dénué d’air Festif
Je songeais aux Primevères
Mutilées au Canif
Il eut fallu Constance
Que ton rire Indécence
M’atteigne sans Merci
Et danse ses Evidences
Sa valse aux Mille Fruits

Que sais-tu ma Constance
Des amours Apocryphes
Crois-tu qu’ils Moisissent
Tels des Hiéroglyphes
J’avais au Château d’If
Mordu ton pied Naïf
Sous un ciel tout Rosbeef
Te souviens-tu Amour
De ces émois Natifs
Tu lacéras un Jour
De tes ongles tes Griffes
Mes rêves jeune Werther
Mes fantasmes Lumière

Que sais-tu ô Constance
Des amours qu’Ebouriffent
Quelques passions as If
As-tu songé au Rif
Tout jonché de Pétales
Où l’on trouva une Balle
Destinée pour le Râle
Dans un vase Fatal
Nos deux noms accroche-Cœur
Gravés dans leurs Largeurs
Sur cette douille Malheur
J’y crevais ma Démence
De tes charmes d’Abstinences

Sais-tu ô ma Constance
Mon amour de Patience
Toi divine Pénitence
Sublime Dissonnance
Qu’en ce jour d’Innocence
J’ai réappris à Vivre
En délaissant mes Livres
A mon cœur Défendant
J’te suis rentré Dedans
J’te suis rentré Dedans
Deux dans...es des Evidences
Deux dans...es des Evidences
Horizons de Jouissances
Je suis à ta Merci
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,