Aller simple

il y a
1 min
93
lectures
74
Qualifié
Quand enfin est apparue la mer
Après toutes ces pierres et la poussière,
Je n’ai vu qu’un nouveau désert
Mouvant, menaçant, plein de mystères

Vite, vite, on nous a poussés vers le bateau
Si petit au milieu de toute cette eau.
Sur la plage j’ai senti, légère comme une plume
La caresse des langues blanches d’écume

Balloté par le ronronnement du moteur
Je n’ai dormi que quelques heures,
Quelqu’un a crié en montrant ses pieds
Submergés par une eau noire et irisée

Une casserole est apparue entre mes mains
Et de cet instant je suis devenu un galérien
Écopant à toute vitesse et sans relâche,
Jusqu’à ce que mon esprit me lâche

Je me suis endormi comme une pierre,
Qui sombrerait au fond de la mer
L’appel d’une mouette m’a réveillé,
Puis une femme à son tour a crié

Elle pointait son bras sur la droite
J’ai aperçu la bande étroite,
Glissée entre les vagues et l’horizon
Est apparue notre destination

Je me suis tourné vers mon voisin
Dans mes bras longtemps je l’ai étreint
Puis j’ai repris ma casserole
En lui faisant danser la farandole

Que sera cette nouvelle vie rêvée ?
Je suis prêt à tout prendre et tout donner
Maintenant que je suis arrivé
De l’autre côté

74

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,