Image de Thp

Thp

199 lectures

14

Qualifié

Ma très chère Maman,

C’est derrière le carreau d'un train pour la Provence
Que je trouve le courage de faire des confidences,
Et t’expliquer enfin tous ces si longs silences
En espérant pour moi toute ton indulgence.

Il y a eu des moments, j'aurais voulu tant dire.
T'avouer que j'avais peur de mon sombre avenir.
Que je ne voyais rien, aucune ligne à tenir,
Que ce que j'inventais servait à m'étourdir.

Moi qui n'ai jamais su m’asseoir et te parler,
J’aurais tellement aimé savoir te remercier,
Pour tous ces beaux moments où tu m’as enlacé
Quand je sentais mon cœur s’écraser à mes pieds.

C'est pour ça, chère Maman, malgré mon épouvante,
Qu'il me faut m'éloigner, foncer dans la tourmente.
Mettre un terme à cette page tellement adolescente,
Et assumer les frais de ma vie trépidante.

Et c'est pour t'épargner, ne pas te décevoir,
Que je n'ai pas voulu t'annoncer mon départ.
Je n'avais à t'offrir aucun réquisitoire
Qu'aurait pu expliquer mes doutes et mes espoirs.

Lorsque je partais hier chargée de mes blessures,
Ce n'était pas pour fuir mais pour rejoindre Arthur.
Ce tout petit bonhomme, ma plaie, ma déchirure,
Le fruit de jeux d'enfant ; l'issue d'une aventure !

Même si j'ai cru un temps régler en éloignant
Ce douloureux souvenir, il reste mon enfant.
Même s'il est arrivé à un mauvais moment,
Ce petit qui est mien... je l'aime tout simplement....

Je ne pourrais pas nier quelques appréhensions
Mais ton exemple souvent, ta détermination,
Tout au long de ma vie menée dans ta maison,
Dicte cette conduite qui n'est pas sans raison.

Il me fallait partir, aller rejoindre son père,
Même si vivre près de lui, je crains, soit un enfer.
Mais je dois y faire face, du moins c'est ma prière,
Et vivre avec mon fils, même au bout de la terre.

Aussi, ma chère Maman, je souhaiterais te dire,
Que si je pars là-bas, sûrement sans revenir,
C'est que j'aurai choisi et pu y parvenir,
À te prendre en exemple pour mon plus grand plaisir.

Je t'embrasse chère Maman. Envoie de tes nouvelles.
Savoir que tu vas bien, pour moi c'est essentiel.
Marie.


Ma Fille, Ma Tendre Enfant,

En te voyant partir, cette nuit-là, dans le noir,
Je me suis bien doutée de ne pas te revoir,
Il était douloureux d'accepter ton départ,
Peut-être aurais-je tenté, au pire de t'émouvoir !

Mais je comprends ma fille, ton besoin d'être mère.
Je sais, c'est difficile ce choix que t'as du faire,
Tu as rejoint ton fils à l'autre bout de la terre,
Et tu devras pour ça, en accepter le père.

Je pense à ce courage qu'il t'a fallu sûrement,
Aux doutes que t'as connu ma fille, ma chère enfant,
Quand tu as décidé de quitter tes parents,
Et partir pour toujours au nom d'un innocent.

Mais quel bonheur pour moi d'avoir su te montrer,
L'exemple qui t'a semblé un chemin esquissé.
Il était audacieux mais sans doute malaisé,
De grandir tout d'un coup, de savoir nous quitter.

Et tout ce que je souhaite, ma petite fille chérie,
C'est que ce cher bambin pour qui tu es parti
Puisse te remplir de joie, agrémenter ta vie.
Sans jamais renoncer à tout ce qui nous lie.

Il ne faudra jamais que tu doutes de ce choix,
Un enfant c'est vivant, un petit bout de soie,
Une boule de coton qui nous suit pas à pas,
Nous fait oublier l'heure et ne penser qu'à soi.

Ma poupée, mon enfant, toi la Maman d'Arthur,
Je prends ma place d'aïeule dans ta grande aventure,
Présente-moi ton garçon et pansons les blessures,
Peu importe que son père soit d'origine obscure...

Voilà ma trop grande fille. Papa se joint à moi.
Pour souhaiter ton bonheur, celui dont tu as droit,
Dans ta vie à venir, dans ton pays, là-bas,
Décor que t'as choisi, même s'il est loin de moi.

Je t'embrasse tendrement et te sers sur mon cœur.
La vie est un mystère d'une grande valeur.
Maman.

PRIX

Image de Eté 2015
14

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
Quel choix et quelle douleur !...
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Une belle missive poétique, j'aime.
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bravo pour cette superbe œuvre si touchante! Je vote! Mon haïku, “En Plein Vol” est maintenant en Finale et je vous invite à venir le lire et le soutenir si le cœur vous en dit! Il ne nous reste que 5 jours!Merci d’avance! Bonne journée! http://short-edition.com/oeuvre/poetik/en-plein-vol
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Très émouvant ! Mon vote... tardif
Bonne soirée ! :-)

·
Image de Nadou
Nadou · il y a
Quel bel échange d'amour, mon vote !
Vous pouvez si vous le désirez faire quelques pas sur " Mon éden " c'est ma première œuvre en compétition ^

·
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
à la première lecture j'ai été émue, je vous renouvelle mon encouragement par ce vote symbolique sur une relation d'amour mère-fille ...

moi je parle des saisons si le coeur et les yeux vous entraînent j'en serai ravie ...me lire et me dire ;-)
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/a-la-nuit-dans-l-onde-belle-et-blonde-1

·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un drame fréquent à notre époque où l'homme emmène son enfant dans son propre pays, laissant la mère dans un dilemme épouvantable. Le sujet est traité avec beau coup de tact et d'intelligence. Bravo, Thp, pour ces deux lettres chargées d'émotion et dont la rédaction en alexandrins était un sacré challenge ! Vous avez mon vote. Si vous avez un peu de temps, cliquez sur http://short-edition.com/oeuvre/poetik/merle-rondel. Vous découvrirez un merle qui me donne bien du fil à retordre.
·
Image de Julie Cedo
Julie Cedo · il y a
J'aime ces belles paroles qui résonnent et se répondent ! Magnifiques, tout simplement. +1
·
Image de Madeleine Duval
Madeleine Duval · il y a
Ce texte ne laisse pas indifférent,la route de la vie son choix,et l'amour et la tolérance j'ai beaucoup aimé mon V je suis aussi en compétition si vous avez le temps mon V
·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème