Allée des Aléas...

il y a
1 min
469
lectures
62
Finaliste
Jury
Recommandé
Un à un, soupesé, une à une, enserrée
Un à un, mesuré, une à une, empierrée
Et le chemin de Rome où chaque route mène
S’érigent en un instant tandis que se démènent
Mille et un galériens, bagnards et pénitents
Mille et un sacrifiés, humiliés et mourants

Sans jamais un répit, le roc est pourfendu
Déraciné, cogné, odieusement battu.
Il s’enchâsse bientôt d’un coup de fouet meurtri
Qui atteint le dos pourpre et l’humide sourcil
De ceux qui, asservis, s’ensanglantent encore
Aube crépusculaire ou bienheureuse mort.

La caillasse blanchâtre et le pavé maraud
Resplendissent d’autant que jaillit le galop
Qui s’en vient fracasser leur éclat linéaire
Pour mieux le convertir en rubis de poussière.
Cavalcade ténue sur la via Appia
Des purs sangs arabes et des chevaux de Troie

Hélène belle et folle, Spartacus révolté
Capricieuse corolle ou pétale étiolé
Provoquant Ménélas ou le consul Crassus.
Les allées et venues de la menue Vénus
Tourmentent à leur tour les Hommes amoureux
Puis s’élancent de Terre et vont gagner les Cieux.

Les sentiers empruntés ainsi marquent les Saints
Les plus déshérités, les autres et les Huns,
Les annales passées, le calendrier vain
Où s’inscrit à foison et les desseins divins
Les amères amours, le pas du chat qui feule,
Et les cris carnassiers du galant épagneul.

Oyez aïeux, ayez l’obligeance sévère
De saisir la morale en gardant pieds sur Terre
De cette courte fable écourtée de plus belle
Par l’envie qui me presse et le temps qui m’oppresse

« Rien n’est moins naturel que le sol carrelé
N’oubliez donc jamais de trop bien vous chausser
Car qu’il vente, pleuve, grêle, neige ou reluise
Au moindre pas faussé s’enfuiront vos promises ! »

Recommandé
62

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !