Alchimie

il y a
1 min
371
lectures
54
Qualifié

«Au commencement était le Verbe.» C'est un bon début, mais quel était le sujet ? *** Je suis un lecteur invétéré et un auteur incidentel. *** L'image de mon profil est, en médaillon  [+]

Image de Hiver 2021
Un peu de sable pur et le sang de l’Égypte
Font que coule à jamais la sagesse sans prix.
Nous chantons la matière et oublions l’esprit,
Un mystère envoûtant s’offre à qui le décrypte.

Qu’il soit noble ou bien vil, il n’est pas un métal
Qu’on ne puisse produire au secret de la crypte
Façonnant notre monde en un parfait cristal.

Qu’on me fournisse l’ombre et j’en ferai lumière,
De quelque arbre épineux une rose trémière.

Il brûle en nos brasiers l’encens oriental.

Trop souvent la sagesse engendre la folie ;
Qu’on nous donne du plomb nous en ferons de l’or
À faire se damner plus d’un conquistador,
La chose de valeur est forcément jolie.

Alchimiste insensé ! C’est trahir le pouvoir
De la pierre sacrée à la gloire abolie,
Il faut quatre éléments pour mener au savoir.

Ce sont l’eau puis le feu, l’air et enfin la terre,
Ils combinent le tout et signent le mystère.

La jouvence sans fin tu ne peux recevoir.
54

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !