1
min

Aimer

8 lectures

1

Après avoir cultivé ma terre
Je n'ai rien eu d'autre à faire
Que de penser, oui pense bergère
A l'avenir et au passé

Mon âme est en jachère
Elle ne sait de quel côté
De l'avenir regarder
Du vivant ou de la mort
Ah vivre, vivre encore!

D'angoisse mon enfance
Fut bercée
Et même la pensée
De ceux qui dans leurs sens
Et leurs corps ont souffert
Ne m'a pas aidée

"Sans amour et sans haine
S'en aller sur la mer"
Ô combien ce vers rend la peine
D'une vérité acceptée
S'en aller sur la mer
Et peut-être sous la lame
Y plonger

Que faire si de l'amour
Je ne puis recevoir ni donner
A hurler comme un sourd
Je m'épuise et ne peux oublier
La fin de mon corps
Ni celle de mon âme
Qui s'endort

1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Joli mais triste
·
Image de Benedicte Leconte
Benedicte Leconte · il y a
Bonjour
Merci pour votre commentaire qui dit bien la tristesse de ce poème. Curieusement j'étais très gaie le jour où je l'ai écrit car j'ai toujours aimé rire pour lutter contre l'adversité. Life isn't a bed of roses! :)

·