1
min

Aimantée

Image de Sophronie

Sophronie

12 lectures

1

Quand je t’ai vu la première fois, mon horloge interne est passée de jamais à toujours.

J’ai pris conscience de tous les muscles de mon corps, tels des barrages ouvrants, délivrant des secrets.

Je suis comme un chamallow qui perd sa forme et la reprend.

J’ai confondu les mots « enchantée » et « bonjour » avec « bon sang » et « il fait chaud ».

Je suis comme un courant d’air froid qui rencontre un courant d’air chaud, explosion atmosphérique.

J’ai reçu un coup de fouet cérébral. Mes neurones ont voyagé du cerveau droit au cerveau gauche.

Je suis née de la dernière pluie, le soleil m’aveugle.

J’ai senti mes papilles claquer contre mon palais comme si je donnais un ordre.

J’ai cru devenir un flipper où la balle serait mon cœur.


2 secondes ont suffi. J’ai perdu le sens de la réalité. Je suis à contresens des émotions. J'vois pas la sortie, y’a trop de carrefours. Je suis un être fou ; j’ai perdu la raison.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Miraje
Miraje · il y a
Sens dessus-dessous. Être aimantée, c'est parfois perdre le nord ☺☺☺
·
Image de Sophronie
Sophronie · il y a
Bonjour, c'est ça ! Déboussolée quoi ! Merci à vous.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Il faut que je te remercie : j'allais t'envoyer un message mais au lieu de cela, j'ai écrit une lettre que tu ne liras pas, ni un message donc. A quoi bon t'envoyer un message, tu ne...