1
min
Image de Rupello

Rupello

276 lectures

90

Qualifié

Allongés sur cette Terre, nous regardons
La belle Voie lactée montée à l’horizon.
Loin des éclairages, sous la lune cendrée,
Nos yeux s’accommodent à la nuit endurée.

Notre propre poids sur notre dos s’atténue.
Larguons les amarres et tombons dans les nues :
Un plongeon infini dans l’espace profond,
Rien pour accrocher la Ceinture d’Orion.

Quel est ce vertige qui soudain nous étreint ?
Cette chute sans limite n’a pas de frein.
Les enfants de la Terre ont horreur de ce vide.

Leurs corps d’argile mélangée de l'eau de l’onde
Laisseront le métal aux spatiales sondes
Coursant toutes comètes d’un esprit avide.

PRIX

Image de Hiver 2019
90

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Merci de m'avoir mis la tête dans les étoiles !
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Nous poursuivons notre exil spatial sur cette terre...
·
Image de Jean Yves Cazeaux
Jean Yves Cazeaux · il y a
J'aime beaucoup les deux dernières strophes ! Bravo !
·
Image de renee vrillac
Image de Rupello
Rupello · il y a
Hélas, je crains bien que seules nos machines iront y danser.
·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Un tourbillon, une valse sans fin ...
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Même si la beauté d'un ciel nocturne étoilé me plonge dans le ravissement, "le (mystère) éternel de ces espaces infinis m’effraie"
·
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
L'infinitude nous relie.
·
Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
s'allonger dans un pré, par une nuit d'été, juste pour contempler, la belle nuit étoilée et plus on regarde, plus on voit se dévoiler ses secrets ; c'est vertigineux et attirant
·
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
et quand vos mots s'allongent je suis en poésie
·
Image de Rupello
Rupello · il y a
Tout un sachet pour vous!
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
toutes mes voix pour le vertige de ce sonnet !
en lice avec ' Au cœur de l'hiver ' si vous aimez

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle poésie aérienne ! Mes voix ! Une invitation à découvrir
“Gouttes de pluie” qui est en lice pour le Grand Prix Hiver 2019.
Merci d’avance et bonne soirée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/gouttes-de-pluie-2

·
Image de Rupello
Rupello · il y a
C'est déjà fait. Bonne chance à vos oeuvres.
·
Image de Teddy Soton
Teddy Soton · il y a
Je monte dans mon vaisseau je serai bientôt là ;)
Bravo +5
Puis je vous inviter à soutenir Frénésie 2.0 ?

·
Image de AQéda A.
AQéda A. · il y a
Belle vision stylistique.
Je vous invite à lire mon poème : déhanchée de turpitudes

·
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Votre ciel est magnifique. J'adore.
·
Image de Lolanou
Lolanou · il y a
très beau poème avec des étoiles dans vos mots...
·
Image de Marie-Françoise
Marie-Françoise · il y a
oups moi aussi j'ai le vertige en regardant le ciel, votre ciel superbe voici mes voix.
Je vs invite à lire La danse des sept voiles merci

·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
J'ai bien aimé votre poésie au sujet de cet espace au-dessus de nous .
Vous nous faites voir les choses autrement et le ciel au-dessus de moi a pris une tout autre mesure .

·
Image de JARON
JARON · il y a
Bonjour Rupello, un décor vertigineux se dessine dans vos mots, une attraction spatiale, un désir de fuite dans l'immensité de l'univers, fan de science fiction, je ne peux qu'adorer, mes 4 voix sans hésiter et avec plaisir. Si vous avez 2 petites minutes pour un poème sentimental "un matin avec toi" merci d'avance. En attendant, belle journée à vous. Jacques.
·
Image de dud59
dud59 · il y a
c'est pour quitter cette terre, cette boue et rejoindre l'infini que les hommes ont fabriqué des engins spatiaux, je vote
si vous en avez envie, vous pouvez lire quelques-uns de mes textes sur mon profil https://short-edition.com/fr/auteur/dud59

·
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Ce poème, bien composé dans sa globalité, est plutôt classique jusqu'à son ultime tercet qui lui donne vraiment du charme en évoquant les sondes spatiales, en vis à vis de l'humanité boueuse. Sympa ! :)
·
Image de Rupello
Rupello · il y a
Merci beaucoup. Je voulais retranscrire un sentiment vécu en admirant le ciel dont l'infini donne souvent le vertige. Alors que toute chose vivante est parti intégrante de la planète qui l'a engendrée. Seul un poème permet cela en peu de mots. Et mon goût va plutôt au construction classique qui me cadre un peu. Les vers libres ne me réussissent pas. Au plaisir de vous lire.
·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème