1
min

A mon père

Image de Pascal L.

Pascal L.

92 lectures

34

Je crois qu'on " s'est raté ", je crois qu'on s'est perdu.
Tu étais près de moi pendant toute mon enfance.
Je prenais tes ivresses souvent pour des offenses.
Je ne tolérais pas tous nos malentendus.

Tu étais près de moi et m'avais accepté.
Cette épine dans ton pied, ce rejeton d'un autre.
C'était un faux départ pour cette vie qui est la nôtre.
J'étais déjà fragile quand vînt la vérité.

Quand tu ne buvais plus, quand tu acceptais la vie.
Ton regard était doux, présent et chaleureux.
Tu rayonnais vraiment par l'envie d'être heureux.
Tu reprenais confiance, devenais beau aussi.

Mais quand tu lâchais prise, hanté par tes chimères.
Quand l'alcool te brûlait le cœur et le cerveau.
Tu étais comme un fou papa, t'étais pas beau.
Et moi, c'était logique, je défendais ma mère.

C'était bien sûr toi qui de nous souffrais le plus.
Tu avais souvent raison dans tes coups de gueule d'ivrogne.
Tu étais comme un lion qui rugit et qui grogne.
Qui se sentait foutu et qui n'en pouvait plus.

Contre l'usine de merde, exploitante et nocive.
Et ta femme figée dans une vie sans envergure.
Toi t'aurais bien aimé un peu plus d'aventures.
Mais l'alcool à ce moment est une amie si vive.

Tu devenais violent oh ! Jamais par le geste.
Mais gueulais tout le temps pour tout, n'importe quoi.
C'était comme l'ouragan qui fait voler les toits.
Redevenant si doux juste après une bonne sieste.

Moi j'avais honte de nous et je ne comprenais pas.
Ce diable titubant, vociférant sa haine.
Contre la société, le travail et ses chaînes.
Mais j'étais trop stupide pour te le dire papa.

Tu me manques tellement maintenant que je suis père.
Je t'aime et j'en suis sûr, ton absence est un gouffre.
Souvent je pense à toi et finalement je souffre.
Car tu aurais été un merveilleux grand-père.

Je t'aime.

34

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Texte poignant qui devrait être affiché dans les écoles et illustrer le discours des asso contre la maltraitance, les foyers pour jeunes, DDASS/ASE etc. ! Bravo !
·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
J'ai des frissons merci, c'est sublime. A l'occasion, si le cœur vous en dit, mon "Gamin" est en finale et mon univers vous est grand ouvert Amicalement http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/gamin-le-pont
·
Image de Mickael Gasnier
Mickael Gasnier · il y a
Moi aussi j'ai tant à écrire sur mon père que je n'ai pas connu. Touchant.
A bientôt

·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
Votre poème réveille en moi des émotions enfouies, est-ce une prise de conscience tardive, une catharsis, une dénonciation, un éloge, la véritable rencontre avec le père qui a enfin lieu, l'espace d'un poème et au delà du poème, dans votre vie de tous les jours;.
·
Image de Yann Suerte
Yann Suerte · il y a
Au gré des mots, au fil des sens...Bravo! Si vos pas vous y perdent, je vous invite à visiter mon "Atelier". Belle soirée
·
Image de Guilhaine Chambon
Guilhaine Chambon · il y a
Un texte très beau tant d'émotions s'en dégagent . Je vous invite à découvrir Au fait qui est finale. Et si le cœur vous en dit de visiter ma page. Belle soirée
·
Image de Noellia Lawren
Noellia Lawren · il y a
splendide; émouvant, poignant , bravo
·
Image de Mary Ménoire Buttigieg
Mary Ménoire Buttigieg · il y a
Un très beau poème mêlant souffrance, pudeur et amour. Et ce manque immense. Merci.
·
Image de Lalili
Lalili · il y a
Souffrance et manque, un cocktail émouvant.
·
Image de Mog
Mog · il y a
Énormément de sensibilité dans votre texte, beaucoup de compréhension et de l'amour. Vous avez su toucher le lecteur !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur