1
min

A la folie (passionnément)

Image de Jean-Louis Sarah

Jean-Louis Sarah

53 lectures

9

Devenez fous ! Prenez vos rêves entre vos mains et proclamez la défaite de la raison.

Ces trottoirs oubliés qui longeaient les rues vides prenez-les à rebours balayant les papiers qui jonchent le pavé.

Étrennez vos envies. Courez vers l'impossible celui qui gît là-bas dans ce crépuscule naissant.

Violentez la pudeur chaste rideau de soie rouge qui voile vos passions.

Passionnément vivez attentifs à la vie, observez ses mille choses rares peuplant l'écume des lacs intérieurs.

Imaginez l'espoir et s'il le faut repeignez-le en vert ou en bleu ou en jaune (mais évitez le noir).

Les rivières asséchées peuplées de poissons morts ont troublé vos émois. Ouvrez les vannes et renaissez à l'eau.

Explorez tous les diverticules de la félicité. Humez-en les fumées. Elles déboucheront vos esprits.

Mangez à votre main la déraison sublime. Exprimez-en les sucs. Imprégnez-vous de son essence.

Ouvrez vos yeux vers les horizons interdits. Découvrez-les lentement. Caressez-en les chaudes promesses.

Accueillez l'indécence, avec ferveur embrassez-la. Prenez-la toute entière.

Ce qui était inaccessible atteignez-le. Escaladez les sommets reculés. Repoussez vos limites.

Rêvez la solitude paisible mais honnissez l'isolement : il vous dévasterait.

Remettez vos mémoires à zéro. Réinventez vos souvenirs. Emplissez-les d'amours insaisissables.

Décantez vos consciences. Laissez les déchets lourds sédimenter et surnager la légèreté étincelante.

Reposez vos alarmes et repensez votre univers. Côtoyez-en l'harmonie.

Ne mesquinez pas vos relations humaines. Détectez-en les trésors latents, l'effet retour en est prodigieux.

Osez le parfum des fleurs et s'il n'en fallait qu'une je vous dédie ce lis.
9

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Amussée
Amussée · il y a
Étrange hymne à la Déraison... qui ne me déplaît pas. Après tout, "qui vit sans folie n'est pas si sage qu'il croit", disait bien déjà il y a plus de trois cent ans cet éternel contradicteur que nous ne nommerons pas ;-) Il est bon de temps en temps de repenser son univers, oubliant un instant le Raisonnable... Mon vote.
·
Image de Jean-Louis Sarah
Jean-Louis Sarah · il y a
Une folie qui n'est pas aliénation, un peu comme une utopie (qui n'est, après tout, que ce qui n'a pas encore été essayé comme disait Théodore). Merci à vous.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Il est génial celui-là, je l'aurais bien inséré dans ma nouvelle : "le rêve d'après", c'est exactement ça! Il y a des phrases somptueuses, d'autres...dangereuses, à mon avis :"Remettez vos mémoires à zéro. Réinventez vos souvenirs. Emplissez-les d'amours insaisissables." Il paraît que cela va être bientôt possible: effacer ses souvenirs pour ne pas souffrir, tu vois les dérives ? Utopie quand tu nous tiens! Bravo Jean-Louis!
·
Image de Jean-Louis Sarah
Jean-Louis Sarah · il y a
Merci Luc. Effectivement il faut prendre cela avec des pincettes et c'est sans doute un livre de recettes à ne pas mettre entre toutes les mains, pour certaines du moins. Celle qui m'ennuie le plus c'est la fin de la première qui proclame la défaite de la raison. Moi qui me bats contre l'obscurantisme c'est assez contradictoire en apparence. Mais en fait je n'ai pas changé le texte original de mon cahier (j'ai longuement hésité) parce qu'en fait cela sous entend la défaite du raisonnable (éloge de l'audace)... Je ne sais pas... peut-être faudrait-il reformuler certain passages... Mais cela risquerait de rompre la spontanéité du texte non ?
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Ah non, ne changez rien surtout! Quand je dis dangereux c'est parce que l'actualité récente parlait de ça, mais votre texte est très bien!
·
Image de Bisaigue12
Bisaigue12 · il y a
Filtrez, filtrez, il en restera toujours quelque chose! soixante six balais? quelle classe!
·
Image de Jean-Louis Sarah
Jean-Louis Sarah · il y a
J'ai écrit ce texte il y a presque 20 ans mais je ne le renie pas et je pense que je pourrais le réécrire de même aujourd'hui... Je crois qu'on en a besoin face à l’innommable de tous les horizons !
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Devenez fous ! Vivez !
·
Image de Jean-Louis Sarah
Jean-Louis Sarah · il y a
Absolument !
·
Image de Christiane Tuffery
Christiane Tuffery · il y a
"Décantez vos consciences. Laissez les déchets lourds sédimenter et surnager la légèreté étincelante." Wouahh ! C'est balèze.
Le slogan de 68 "devenez fous" aurait-il porté ses fruits ? Pas chez moi hélas. Même ma plume se censure. Vous évoluez dans un monde particulier. Moi qui suis si ...pragmatique et terre à terre, je peine à tout décoder.

·
Image de Jean-Louis Sarah
Jean-Louis Sarah · il y a
Restez vous même surtout, ne changez rien. L'authenticité il n'y a rien de meilleur. Se forcer à faire des choses qu'on ne sent pas ne donne rien de bon. Faut pas chercher à décoder (non je ne suis pas enrhumé)...
·
Image de Christiane Tuffery
Christiane Tuffery · il y a
En même temps, il me serait difficile de changer. A 63 ans, on a autre chose à faire et penser. Mais, c'est vrai que mon esprit cherche tjrs à comprendre.
·
Image de Jean-Louis Sarah
Jean-Louis Sarah · il y a
Ah une petite jeunette ! C'est vrai que du haut de mes trois ans de plus je vois beaucoup plus loin ! Comme disait Queneau (je crois) "Quel plaisir peut on prendre à ne pas comprendre quelque chose" (je cite de mémoire peut-être défaillante)
·
Image de Sauvagere
Sauvagere · il y a
Bel hymne à la vie, quoi qu'il arrive
·
Image de Jean-Louis Sarah
Jean-Louis Sarah · il y a
Merci ! C'est ainsi qu'il faut le prendre bien sur... Anecdotiquement ce texte est parti d'un slogan tagué sur les murs en 1968 et qui entame le texte : Devenez fous !
·