À la faucheuse

il y a
1 min
325
lectures
28
En compétition

Né en 1948. Quatre romans personnels, « A l’ombre des mirages », "Sous les ailes de l'Ange", « Les 2 vies de Julien Lacombe » et « Les hommes de sa vie » seront suivis de recueils  [+]

Image de Été 2020

Vous qui me connaissez et goûtez mes bons mots,
Vous qui savez l’amour que je porte à la vie,
Avez beaucoup pleuré, lorsque Dame à la Faux,
M’accorda rendez-vous pour l’ultime folie.

J’avais, jusqu’à ce jour, certaine répulsion,
Pour ce voyage astral hautement fréquenté.
Mais un savant se doit d’accepter la mission,
D’informer les humains sur toute vérité.

Traverser le Léthé m’attire, je l’avoue.
C’est vrai, le choix du risque excite mes papilles.
Pour ce grand périple inconnu, je me dévoue.
Mes habits sont usés, mais ma longue épée brille.

Avant que de vous suivre en ces contrées perdues,
Où le cœur le plus dur frissonne et se lamente,
Voici mes conditions ! Pas une n’est indue,
Égoïste, bornée, voire même aberrante !

Je suivrai pas à pas, aux lieux par vous choisis,
Sans ménager ma peine et sans aucune plainte,
Nuit et jour s’il le faut. Enfer ou Paradis,
L’endroit m’importe peu, je méprise la crainte !

Il n’est pas de recoins qui me seront celés,
Mes yeux contempleront le fond de l’univers,
Les Anges et Démons qui peuplent les contrées,
Où sont précipités les bons et les pervers.

Je suis explorateur, curieux de nature.
Sur un blanc parchemin, point par point noterai,
Les merveilleux secrets qui forment l’ossature
De ce monde inconnu, mortel, qui nous effraie.

Aux divers Avatars, vous me présenterez :
Zoroastre et Jésus, Mahomet, le Bouddha...
Entre brillants esprits, nous pourrons disséquer,
De la création, les humains résultats.

Puis revenant sur terre au sein d’une nuée d’or,
Le regard ébloui de ce divin parcours,
À tous je décrirai les célestes trésors,
Qui enlumineront leur éternel séjour.

Aurais-je mal ouï ? Demande rejetée ?
Serais-je un paria, moi qui ai par cent fois,
Affronté l’ennemi, son fer ou ses mousquets ?
D’une telle pensée, je demeure pantois !

Sur un point, j’en conviens, mon âme désespère !
Seul, j’ai toujours choisi le sentier de ma vie !
Camarde, tu m’ennuies, ou plutôt m’exaspères,
Tu me dictes ta Loi et j’en suis bien marri !

Faucheuse, tu n’es pas femme de compromis.
Il me faut cette fois tirer ma révérence !
Goûtez mon au revoir, nobles et chers amis.
Dans les jardins fleuris du Ciel je vous devance...

28
28

Un petit mot pour l'auteur ? 20 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Un réel plaisir de vous lire à chaque fois Bernard. Merci.
Je vous prie de lire mon texte pour le compte du Prix des Jeunes Écritures https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/homme-tas-le-bonjour-dalfred

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Le marchandage n’a pas réussi auprès de la Faucheuse mais cela donne un poème ironique et pas triste du tout. Dommage que le « vous » désigne au début les amis du narrateur qui le pleurent, et ensuite la Camarde, qu’il finit par tutoyer en conclusion.
La composition est assez bonne, même avec quelques petits défauts.
J’aime !

Image de Bernard Sellier
Bernard Sellier · il y a
Bonjour Fred,
merci de votre commentaire, mais j'aimerais que vous me précisiez les "quelques petits défauts"...

Image de Rupello O
Rupello O · il y a
Toujours la Dantation.
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Les guides touristiques ont perdu de leur charme ☺☺☺ !
L'invitation au voyage tient pourtant la route .

Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une plume superbe pour cette création fascinante, Bernard !
Image de Oriole Lekeugo
Oriole Lekeugo · il y a
Très beau poème, j'ai aimé. Je vous invite à jeter un coup d'oeil à mon texte https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/une-vie-minable
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
J'aime beaucoup la musicalité au rythme de l'alexandrin !
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Une exploration intéressante . Descendre le Styx , guidé par le nocher Charon serait-il à ce point tentant ?
De beaux alexandrins .

Image de Chantane P.
Chantane P. · il y a
Même si c'est magnifiquement écrit, le regard de la faucheuse me glace
Image de Aubussinne
Aubussinne · il y a
L'alexandrin sonne fort et puissant.

Vous aimerez aussi !