A celle qu'il aimait...

il y a
1 min
0
lecture
0

Le temps d'un clin d'oeil au passage Je suis le reflet sur l'étang, L'ombre légère d'un nuage A je ne sais plus quel Printemps, La première brume d'Automne Et la poussière de l'Eté Où  [+]

Vous attendez un train
Et moi de même.
Un soir ? Un matin ?
Cela n'a aucune importance
Car il viendra enfin.
En attendant je vous écris.
Ce n'est pas un poème.
Vous attendez et moi de même.
Un détail nous sépare.
Ce qui nous réunit ? Un train.
Vous attendez et moi de même
Moi je vous aime.
Attention ! Gare !
– C'est le cas de le dire –
Nous attendons un train
Mais ce n'est pas le même.
Pourquoi donc, car
Moi je vous aime
Et vous ?
Me demandais-je à part,
Alignant ces mots sous
Ce titre,
Ce titre qu'il faudrait plus court :
« A celle qu’il aimait...»
Non, ceci n'est pas un poème
Mais gardez-le quand même
On ne sait jamais.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,