1
min

11 septembre 2001

Image de Aloc

Aloc

9 lectures

3 voix

Deux flèches noires, en un ciel bleu.
Offense à Dieu. Soif de pouvoir.
Deux corbeaux noirs.
Deux noirs présages.
Un jour radieux.
Sans un nuage.

Deux corps en un, faisant l’amour.
Joie provisoire.
Deux gros chats noirs.
Deux noirs présages,
Miaulent de rage
En fond de cour.

Pour lui, dans ces yeux bleus, la couleur de l’espoir.
Pour elle de la joie, sur un si beau visage.
Deux petits déjeuners, servis sur la terrasse.
Où deux corbeaux coassent.
Deux cafés noirs.
Deux noirs présages.

Deux lèvres qui se gouttent.
Ils doivent se quitter, chacun suivant sa route.
Elle, vers son bureau de soleil inondé.
Lui vers les profondeurs du métro enterré.

Deux flèches argentées rayent l’azur céleste.
Deux grands oiseaux funestes.
Deux immenses vautours,
Ont fondu sur leurs proies et traversé les Tours,
Écrasant dans leurs serres, deux milles trois cent vies.
Dans la fureur, le feu, les larmes et les cris.

Ton rire cristallin ou l’arc-en-ciel jouait,
De mille gouttes d’or, tes lèvres, éclaboussait.
Ton regard bleu, d’eau vive, réfléchissait les cieux
Et prenait possession de mon cœur et mon corps.
Mais tu as disparue avec eux dans la mort,
Provoquée par des fous, au nom d’Allah, leur Dieu.

New-York City. Garden’s Cementery
A Mélanie.

Theme

Image de Poèmes

3 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Obsidiane
Obsidiane · il y a
C'est...poignant.
·
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
9 11 mais intriguée par l'année indiquée, est-ce volontaire ou est-ce une coquille ?
·
Image de Aloc
Aloc · il y a
Oui bien-sûr. Merci pour regard affûté.
·