Une petite perle

il y a
2 min
184
lectures
24
Une petite perle vient d'offrir sa rareté à celui qu'elle aime. Zora vient de se marier.

Musique, lumière, rire et fête... Tous ceux qu'elle aime sont là à la regarder danser.

Sa mère n'en finit pas de pleurer sa joie, son père de contenir son trop plein de fierté dans le plus de mains qu'il peut serrer.

Qu'ils étaient doux ces instants, plein d'entrain, plein d'espérance, tant d'histoires à venir, tant de vies qui se croisaient.

Une naissance allait naitre de cette union, un avenir s'écrire pour une lignée d'être en devenir. Certain seraient ingénieurs, d'autres poètes ou voyageurs. Des vies, de rires, des drames, des gens simples et des personnages influents. Des amours, des haines, une saga s'écrivait, l'histoire d'un peuple au travers de deux êtres qui se liaient.

Une petite perle vient de couler sur la joue de Zora. Son père vient de rendre son dernier soupir, trop atteint par les radiations. Tout le monde se meurt autour d'elle. Pourtant elle n'a de cesse de combattre, plus pour ne pas penser que pour survivre. Autour d'elle son monde pleure la vanité de l'existence. Autour d'elle son monde se meurt.

L'un des deux soleils de son monde s'est mis à grandir. Les scientifiques appellent ça une géante rouge. La géante brule ses dernières forces, avalant sans vergogne toutes les planètes qui l'entourent. Autour d'elle les mondes se meurent.

L'univers de Zora est alors soufflé telle une bougie, désagrégé, anéanti. La jeune femme disparaît dans une dernière brulure, une dernière larme projetée, dispersée, répandue dans un ensemble de particules éparses.

Puis, le temps s'étirant, vint le tour des deux étoiles, qui moururent et se dispersèrent elles aussi, car même les étoiles meurent.

Une petite perle d'atome, puis une autre, et encore une, et une autre encore ici qui passait par là, chacune se rapprochant l'une de l'autre comme poussées à se lier l'une à l'autre, à s'agglomérer, à se serrer de plus en plus... Jusqu'à ce que rejaillisse la lumière d'une étoile.

Une poussière, un atome, puis une autre, puis un autre atome, et encore un, et l'un des atomes de Zora, l'une de ses larmes se mêlent et s'entremêlent comme l'impose la gravité pour former ce bel astre bleu que l'on nomme la terre.

La vie y reprend ses droits, évolution et révolution.

La larme de Zora compose à présent une goutte de pluie, puis une herbe, puis l'aile d'un papillon, parfois un grain de sel, un animal préhistorique, une particule au vent, l'œil d'un enfant.

Une petite perle vient d'offrir sa rareté à celui qui aujourd'hui lit ceci. Un sourire pour une autre histoire qui s'écrit, une autre saga en devenir. Une larme pour la conscience d'être là, éphémère et perpétuel à la fois. Une larme qui ne nous appartient peut être pas, une larme de Zora.
24

Un petit mot pour l'auteur ? 31 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Subtil, joli. Bravo :)
Image de Kero-Zenh
Kero-Zenh · il y a
Très joli et très vrai, nous sommes tous des poussières d'étoile.
Image de Crystael
Crystael · il y a
Tout simplement splendide et très agréable à lire.
On y retrouve une grande tendresse.
Ne vous arrêtez pas d'écrire, je compte bien continuer à vous lire. ;)

Image de Johnny Grun
Johnny Grun · il y a
Merci c'est gentil j'ai déposé mes autres textes mais c'est en attente de validation du fait qu'ils soient posés pour concourir.
Image de Crystael
Crystael · il y a
Pas de soucis. Je saurai être patiente.
Image de JPM
JPM · il y a
Je découvre avec plaisir
Nous sommes poussière d'étoiles

Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Une petite perle poétique et prophétique qui émeut et ouvre la réflexion .
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Je vote d'emblée pour ce texte, j'espère que vous en écrirez d'autre !
Cette écriture ressemble beaucoup à l'écriture de Prijgany ; vous en êtes vous inspiré ?

Image de Johnny Grun
Johnny Grun · il y a
Bonjour, je n'ai pas soumis ce texte au concours mais je viens de déposer environ 8 textes pour le concours qui seront visible sitôt acceptés ou refusés. Je vous remercie du compliment c'est très flatteur. Et non je ne connais pas cet auteur Prijgany ( je vais voir ce qu'on dit de lui sur Google de ce pas). Merci encore de votre intérêt :)
Image de Johnny Grun
Johnny Grun · il y a
A ce que je vois sur Google Prijgany est un auteur de ce site , quel texte lui appartenant vous fait penser mon texte?
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
"Le trou" bien sûr ; il y a, ici aussi, une forme qui fait penser à l'astrophysique. Allez le lire si ce n'est déjà fait. Merci à vous :)
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Nous ne sommes que de passage sur Terre comme vous le dites si bien mais nous avons le temps de voir comment tout change. Un beau texte à méditer.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
une vraie poésie! une beauté d'écriture fine et ciselée comme un bijou!encore une trouvaille de qui vous savez
Image de Shinji11 S
Shinji11 S · il y a
joli texte; l'éternel recommencement en somme... les hommes seront ils plus empreints de sagesse cette nouvelle chance s'offrant à eux de reconstruire un monde ?
merci pour cette lecture qui interroge...

Vous aimerez aussi !