Une fille, une histoire, un pouvoir

il y a
3 min
113
lectures
3
Image de Harry Potter 2015

Thème

Image de Fanfiction Harry Potter
Lucie, âgée de quinze ans, est une fille ordinaire, elle est discrète et sans histoire. Elle est sportive et elle se débrouille au collège. Elle ne fait pas partie des filles populaires, mais elle ne fait pas non plus partie des filles seules dans la cour de récréation. Elle a connu beaucoup de déménagement, treize en l'espace de quinze ans. Ce vendredi matin, elle se préparait pour aller à l'école, mais sa mère lui apporta une lettre dans sa chambre. Surprise, car elle ne reçoit jamais de lettre. Ça fait adulte, pensa-t-elle.
Elle crut rêver : dans cette lettre il était écrit que celle-ci était une sorcière qu'elle était attendue à l’école Poudlard. Elle n'y crut pas bien sûr, elle déchira la lettre et la jeta dans la poubelle. Elle partit au collège comme si de rien.
Lucie rentra de l'école. Une personne classe et jolie se trouvait dans son salon, parlant avec sa mère. Elle s'avança, c'était une dame qui se tenait devant sa mère, Lucie ne chercha pas à comprendre.
— Bonjour Lucie, dit cette très jolie femme.
— Bonjour madame, on se connaît ?
— Tu n'as pas reçu ma lettre ?
— Votre, votre lettre ? Le papier bête de ce matin, c'était vous ?
— Je ne pense pas que l'on puisse dire le mot « bête ». Tu es sous le choc mais réfléchis, au fond de toi, tu sais que la magie existe.
La mère de Lucie, voyant l'inquiétude de sa fille sur son visage répliqua :
— Bon écoute, tu me fais confiance ? Va dans cette école s'il te plaît, crois-moi c'est ta place.
Lucie hésita, mais sous les conseils de sa mère, décida de suivre cette dame dans cette école. Avant elle fit sa valise, quand tout à coup cette dame la rejoignit dans sa chambre.
— Pourquoi utilisez-vous un bout de bois ? Et pour quoi faire ?
— Non pas un bout de bois, une baguette ma chère.
Elle entendit cette dame prononcer comme une phrase : une petite lumière sortit de la baguette de cette dame. Elle finit sa valise en un instant.
Elle arriva à l'école, elle dut enfiler une robe qu'elle trouvait assez particulière. Elle était entourée d'enfants, elle fut appelée la première par un homme qui se tenait debout sur une estrade... Elle dut ce placé sous un chapeau (elle était étonnée de l'entendre parler) puis le sort en fut jeté : elle fut répartie dans une maison, celle de Gryffondor. La dame qui était venue chez elle dans la journée était là et lui demanda d'aller s’asseoir sur un banc d'une des quatre tables disposées devant elle. Il y avait pas mal de places sur le banc, elle décida d'aller s’asseoir à côté d'une fille qui l'intriguait. Cette fille la regarda bizarrement, avant de lâcher ces quelques mots.

— Tu ne devrais pas t'asseoir avec moi.
— Et pourquoi ça ? Tu vas me transformer en crapaud ? dit-elle en lâchant un petit sourire.
— Je ne suis pas la meilleure élève pour t'apporter la popularité, et tout ce que tu pourrais attendre, lâcha-t-elle froidement.
— Parfait, je n'aime pas la popularité et les manières de ces filles, elles sont bizarres.

Elles finirent le repas en silence, Lucie ne fit qu'observer tout ce qui l'entourait. L'heure du coucher arriva, elle se retrouvait dans la même chambre que la fille à côté de qui elle était à la table, puis elles commencèrent à discuter.

— Tu t'appelle comment ? demanda la fille aux cheveux rouge.
— Je m'appelle Lucie, et toi ?
— Emily. Tu es de quel sang ?
— Comment ça de quel sang ? Le même que le tien, quelle question.
— Ah ok, j'ai compris, tu es de deux parents moldus, dit-elle avec un petit sourire narquois.
— Moldus ?
— Tes deux parents ne sont pas des sorciers.
— Ah oui, désolée tout est si nouveau pour moi, je ne connais pas encore les termes sorciers.
— Avec le temps ça viendra ne t’inquiète pas, je pense que tu dois être fatiguée vu ta tête, je vais te laisser dormir.
— Mais tu as vu la tienne ? Une vraie tête de sorcière.

Les deux nouvelles amies partirent dans un fou rire avant de se dire bonne nuit.
Le lendemain, le premier cours eut lieu avec le professeur Malefoy. Professeur de défenses contre les forces du mal, ce jour il apprit aux élèves à désarmer leurs adversaires. Il demanda à Lucie de s'avancer, face à un garçon qui lui ressemblait un peu d'ailleurs, il s'appelait Nathan.

— Sortez vos baguettes !
— Euh, excusez-moi monsieur, je n'ai pas encore de bout de.. De baguette !
— Oh oui bien sur, tu dois être Lucie. La prochaine fois ne vient pas en princesse.
— Excusez-moi monsieur de n'avoir appris que ce matin l’existence d'un monde sorcier, dit elle calmement.
Le garçon en face de celle-ci pris la parole :
— Petite princesse, qui a sûrement peur d'affronter un sang pur.
Lucie n’eut le temps de répondre qu'une voix au fond de la classe prit les devants :
— Elle est sûrement plus courageuse que toi et ta famille de sang pur Malefoy !
Le professeur demanda à Eden, élève de Gryffondor, d’emmener Lucie et Emily chez le directeur, ainsi que ce garçon que Lucie ne connaissait toujours pas.

3
3

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lalectrice
Lalectrice · il y a
un peu plus de détails étofferait un peu plus ton texte...A par ça très bon coup de plume !
Image de Thomas Delbas
Thomas Delbas · il y a
Une entrée à poudlard fort étrange ! +1
Je t'invite à lire ma fanfiction : http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/harry-potter-3-5-finale-internationale