Un jour....

il y a
9 min
4
lectures
0
Un jour, les femmes seront supérieures aux hommes.

Un jour, les femmes se battront avec leurs poings et leurs pieds et plus rien ne leur fera peur.

Un jour, les femmes feront les lois et elles ne seront plus en leur défaveur.

Un jour, les femmes seront au pouvoir et elles décideront de la course du monde.

Un jour, les femmes n’anticiperont plus les désirs des hommes. Elles penseront d’abord aux leurs. Et les hommes anticiperont le désir des femmes et oublieront le leur.

Un jour, les femmes s’en iront en laissant l’homme s’occuper seul des 3 enfants tandis qu’elles s’en iront avec un homme plus jeune et plus souriant, qui ne leur demandent aucun compte.

Un jour, les femmes abandonneront leurs enfants à leur homme et il n’y aura là rien d’anormal. Toutes les femmes ne sont pas faites pour être mère.

Un jour, les femmes feront des films pornographiques et tous les hommes lécheront leur chatte géante. Et parfois les hommes étoufferont et hurleront de douleurs et les femmes aimeront cela et les hommes pourront même vomir et pleurer et les femmes aimeront cela. Et les hommes même parfois regarderont cela, pour apprendre. Ils croiront que c’est comme cela qu’il faut faire l’amour et que toujours la femme décide et sait quoi faire.

Un jour, l’homme baissera la tête et accélèrera le pas en rentrant tard chez soi le soir et s’il se fait agresser par un groupe de femmes excitées, on l’accusera d’être inconscient de se promener comme cela, seul le soir, sans femme. Et l’homme aura peur de sortir après et parfois il pleurera en souvenir de cette nuit. Il saura où est sa place et ce qu’il doit faire pour rester en vie et cela sera bien. Et cela sera juste.

Un jour, un homme entrant dans une salle de réunion se fera siffler par ses collègues féminines parce qu’il est bien habillé. En passant près de sa boss, il sentira une main lui effleurer les fesses et il sera gêné et se demandera s’il n’aurait pas du mettre un pantalon plus large. Il le racontera à ses amies le soir autour d’un verre qui lui diront en riant qu’il a du succès. Sa femme en sera discrètement fière.

Un jour, un homme qui a un enfant s’entendra dire qu’il ne peut pas travailler aussi bien qu’une femme. Il devient trop préoccupé par l’enfant et en oublie ses priorités professionnelles.

Un jour, un homme qui annoncera être gai se verra répondre que c’est une phase comme une autre mais que dans les fonds, c’est évident, il aime les femmes. Car seules les femmes ont un vagin et que tout le monde, au fond, a besoin d’un trou humide et chaud pour être satisfait. A l’inverse, une femme lesbienne sera lesbienne à jamais.

Un jour, quand il y aura des affaires importantes à régler, on laissera les hommes à la maison. Ils risqueraient de perdre leur sang froid et de faire des histoires pour rien. Autant laisser les femmes régler ça.

Un jour, un homme qui rêve de devenir femme sera compris par les autres hommes. Une femme qui veut devenir homme sera méprisée par les autres femmes. Seule la force doit attirer.

Un jour, quand il y aura des diners avec des hommes et femmes, seuls les femmes parleront. Les hommes eux se lèveront et débarrasseront le couvert. De toutes les façons, ils n’avaient rien à dire.

Un jour, les hommes passeront trente minutes le matin pour se faire beau. Les femmes en passeront 5.

Un jour, les femmes appelleront les hommes «mon mignon» et elles seront fières d’avoir un homme si beau à leur côté. Et les hommes appelleront les femmes «ma femme» et ils seront fiers d’avoir une femme si forte à leur côté.

Un jour, le féminin l’emportera sur le masculin. Elles gagneront toujours et les E se multiplieront.

Un jour, un boulanger sera « l’homme de la boulangère, travaillant le plus souvent en boutique» et le guerrier « un jeune garçon, jeune homme qui revendique avec agressivité et violence sa place dans la société ». La guerrière sera « une personne qui fait la guerre; une soldate ».

Un jour, les hommes se feront traiter de petits enculés et mignons, et salauds et ils n’oseront plus marcher seul dehors.

Un jour, certains hommes qui voudront quitter leur femme se feront tuer par elle pour cela. On dira dans les journaux que la femme l’a tué par passion. Un jour, un homme qui sera harcelé et menacé de mort par sa femme parce qu’il l’aura quitté se fera entendre par des policières qu’il peut «régler ses problèmes de couple ailleurs».

Un jour, il y aura des wagons spécialement pour hommes dans le métro pour ne pas qu’ils se fassent agresser.

Un jour, on expliquera aux hommes que cela ne sert à rien de faire de grandes études car ils s’occuperont des enfants.

Un jour, un homme qui fait carrière ne pourra pas avoir d'enfants ou sera considéré comme un mauvais père.

Un jour, les hommes feront la majorité des taches ménagères à la maison, parce leurs femmes ont un métier plus fatiguant et exigeant. Et ce sera la même chose même si leurs femmes ne travaillent pas et que eux travaillent.

Un jour, les femmes ne voudront pas d’un homme qui gagne plus qu’eux. Cela sera considéré comme humiliant.

Un jour, un homme qui se sera fait agresser par une femme ira dans un commissariat et sera reçu par une femme qui lui expliquera qu’on ne peut pas savoir s’il le voulait ou non. De toutes les façons, même s’il a dit non, parfois, cela veut dire oui...

Un jour, les garçons en cours de mathématique seront ignorés par leurs professeurs femmes, parce que ce sont des hommes et qu’ils sont forcément mauvais en mathématique. De toutes les façons, ils n’ont rien à faire là.

Un jour, un homme qui met enceinte par accident une femme sera méprisé et traité d’inconscient. S’il arrange un avortement, il pourra être condamner pour meurtre.

Un jour, un homme qui se met en colère sera considéré comme hystérique. «La colère ne va pas aux hommes » diront les femmes.

Un jour, un homme qui drague une femme sera mal vu. Il sera vu comme un provocateur et un tentateur. Si la femme veut de lui, comme il l’aura dragué, il ne pourra plus dire non. Même s’il dit non, la femme le prendra quand même. N’est pas innocent le provocateur. Il sait à quoi s’attendre.

Un jour, un homme se fera au moins une fois dans sa vie pincer la bite par une femme. Ce sera un passage obligé. Il en parlera avec ses copains le soir autant d’une tisane.

Un jour un petit garçon qui se fait taper par sa sœur s’entendra dire que c’est normal. Et si sa sœur l’empêche de sortir et de rencontrer des filles, il s’entendra dire que c’est pour le protéger. Il devrait être content. Avec toutes ses femmes dangereuses dehors !

Un jour, quand les hommes essayeront de dire à la radio qu’ils en ont marre de se faire traiter comme ça, il y aura des femmes qui iront à la radio expliquer que l’homme est fait pour rester à la maison et qu’un homme au pouvoir ne peut qu’apporter de grave malheur et que les enfants ne peuvent qu’être mis en danger par l’abandon par les hommes du foyer. Les femmes qui diront cela auront beaucoup de succès et seront très écoutés. Toutes les femmes voudront l’inviter dans leur émission et riront à leur blague, quand bien même elles diront parfois qu’elles exagèrent.

Un jour, on couvrira des hommes d’un voile pour qu’ils montrent leur respect à dieu. Ils seront à la maison. Les femmes, dehors, s’occuperont du reste.

Un jour, des femmes ne voudront plus toucher les hommes qui ne sont par leur homme. Cela serait considéré comme un manque de respect et une marque d’impureté.

Un jour, un homme violent sera un homme malheureux et maltraité. Il sera envoyé dans un centre d’aide et d’accompagnement. Une femme violente sera violente et elle sera envoyée en prison.

Un jour, un homme élu au parlement, presque tous seul parmi les femmes, sera siffler parce qu’il arrive en pantalon moulant. A l’inverse, on lui reprochera ses pantalons trop larges qui manquent d’élégance...

Un jour, cet homme élu voudra parler politique à une journaliste. Elle voudra tout savoir sur l’histoire de ses pantalons. Pourquoi a-t-il fait ça ? Il y aura une page entière dans le magazine sur ses tenus. Ce magazine sera pour les hommes. Pour apprendre à bien s’habiller. Et à plaire aux femmes.

Un jour, les petits garçons à l’école se feront baisser le pantalon par les petites filles. Et tout le monde trouvera cela normal.

Un jour, dans la cour d’école, les petits garçons seront assis sur les côtés à bavarder pendant que les petites filles occuperont le centre de la cours, pour jouer. Si un petit garçon veut jouer aussi, les petites filles le repousseront et lui diront qu’il ne joue pas assez bien. Son papa sera inquiet. Il craindra que son petit garçon ne soit une fille manquée. Il lui rappellera qu’il doit faire attention à la manière de se comporter et de s’habiller.

Un jour, un homme masculin sera un homme discret et sensible, qui pense d’abord aux autres et ne parle pas trop fort.

Un jour, un homme qui fait l’amour avec beaucoup de femmes sera un put. Une femme qui fait l’amour avec beaucoup d’hommes sera une tombeuse.

Un jour, des hommes se feront taper tous les jours par leurs femmes. Ce sera dommage mais ce sera comme ça. Les femmes qui ne tapent par leur homme et qui ne les insultent pas seront fières d’elles. Elles seront masculinistes.

Un jour, une femme qui s’énerve contre son homme et ses enfants sera une femme débordée par ses responsabilités et son homme comprendra. Un homme qui s’énerve contre son épouse et ses enfants sera frustré et acariâtre.

Un jour, on réunira tous les hommes de France qui occupent des positions de pouvoir et on les prendra en photo. Ils seront fiers d’avoir réussi dans un monde de femmes. Il faudra qu’ils se fassent beau.

Un jour, il faudra se forcer à recruter des hommes pour respecter la parité. Cela sera compliqué diront les femmes. Il y a si peu d’hommes compétents. Certaines préférons payer des amendes, ce sera plus simple.

Un jour, la majorité des pauvres seront des hommes. Parce que c’est comme ça. Mais les femmes qui voteront les lois ne feront rien de spécial, parce qu’elles n’y feront même pas attention.

Un jour, un homme qui aura mal à son penis ou ses testicules entendra que ce n’est pas très grave par sa médecin femme. Une femme qui aura mal aux ventres pour ses règles sera immédiatement prise en charge.

Un jour, les hommes qui ne prendront pas assez soin de leurs enfants seront emmenés chez des psychiatres. Cela sera très inquiétant. Il faudra absolument les soigner. Il y aura des centres pour ça où d’autres hommes leur apprendront à être de bons pères.

Un jour, ce sera les hommes et les enfants d’abord. Parce que les hommes sont aussi des enfants et qu’ils sont fragiles. De toutes les façons, en cas de danger, seuls les femmes sauront quoi faire.

Un jour, des hommes ne pourront pas aller à l’école parce que ce sont des hommes.

Un jour, des hommes ne pourront pas conduire parce que ce sont des hommes.

Un jour, des hommes ne pourront pas travailler parce que ce sont des hommes.

Un jour, des hommes se feront tuer parce que ce sont des hommes.

Un jour, des hommes seront privés de leur liberté parce que ce sont des hommes.

Un jour, des hommes ne pourront pas se mettre en maillot de bain et aller se baigner parce que ce sont des hommes. Cela sera trop dangereux et excitant pour les femmes.

Un jour, des hommes ne pourront se découvrir qu’en présence de leur femme. Ils seront à elle, pour toujours et à jamais.

Un jour, seuls les femmes pourront parler au nom de dieu. Les hommes n’en seront pas dignes.

Un jour, des femmes se plaindront que leur féminité est menacée parce que des hommes revendiquent le droit à l’égalité. Elles constitueront des clubs, feront des conférences sur le sujet et expliqueront que c’est toute la société qui est en danger.

Un jour, des jeunes garçons qui muent se verront donner par leur propre père des poisons à boire qui leur bruleront les entrailles mais qui retarderont le moment où leur voix deviendra grave car ce serait le signal qu’ils peuvent être pris pour homme par une femme plus âgée. Les pères feront cela pour protéger leurs enfants.

Un jour, il y aura des rues où des hommes du monde entier attendront qu’une femme vienne pour les payer pour coucher avec elles. Ils n’auront pas le droit de faire ce métier et pourront se faire arrêter. Ils auront une femme qui organisera le travail et récupérera presque tout l’argent. Parfois, ils se feront violer ou taper mais ils ne pourront rien dire.

Un jour, il y aura des rues où pas un seul homme n’osera s’aventurer. Ces rues seront pleines de femmes qui feront leurs affaires et qui pourraient vouloir profiter de cet homme égaré.

Un jour, il y aura des sports et des stades qui ne seront que pour les femmes. Parfois, il y aura une catégorie pour les hommes mais ce sera moins intéressant car ils seront moins forts. Presque personne ne les regardera et ils seront moins bien payés. Parfois, les femmes regarderont les matchs des hommes, surtout parce les hommes sont beaux et portent des shorts qui leur moulent le sexe et les fesses.

Un jour, les hommes seront moins bien payés parce que ce sont des hommes.

Un jour, un homme qui travaille trop sera un mauvais père. Une femme qui réussit sera source d’inspiration pour ses filles.

Un jour, l’héritage reviendra d’abord aux femmes. Des hommes devront se marier pour espérer survivre.

Un jour, une femme de pouvoir qui couche avec uniquement des jeunes hommes de 20 ans et va voir des puts sera une femme puissante et séductrice. Elle sera reconnue par les autres femmes.

Un jour, un homme qui réussit à avoir une position de prestige sera accusé de n’avoir réussi que parce qu’il est beau ou parce qu’il a couché avec des femmes. Et cela fera rire les femmes.

Un jour, les femmes inviteront des hommes dans leurs émissions parce qu’il est beau et que c’est amusant de montrer à quel point il est stupide. Cela fera rire et plaira aux spectateurs, même les autres hommes.

Un jour, les pères expliqueront aux garçons qu’il faut obéir aux femmes parce que c’est comme ça et pas autrement. Et que eux même ont du obéir aux femmes et leur père avant ça etc etc etc... Et même une jeune fille de 16 ans sera plus puissante qu’un homme de 20 ans.

Un jour, le jeune garçon qui veut devenir un homme devra se marier. Sinon, ce sera un vieux garçon et tout le monde aura pitié de lui.

Un jour, des hommes s’occuperont de leur beaux parents vieillissant et mourants et ils iront chez eux et feront le ménage et changeront leurs couches. Ce sera leur devoir.

Un jour, les femmes se gargariseront entre elles de la beauté de leur conquête et elles trouveront les hommes trop intelligents un peu effrayants.

Un jour, les femmes prendront leurs hommes par le bras pour leur faire une surprise. Les hommes seront tout émus de bénéficier ainsi de leur attention.

Un jour, les petits garçons seront élevés pour être de beaux princes qui attendent leur princesse charmante. La princesse charmante combattra des dragons pour trouver son prince. Le beau prince devra lui avoir un gentil parrain et aider des petites souris pour pouvoir s’échapper et espérer rencontrer sa princesse charmante qui de toutes les façons finira par le sauver.

Un jour, les hommes défileront dans des vêtements tellement serrés et compliqués qu’ils ne pourront plus marcher qu’à petit pas. Leurs femmes achèteront ses vêtements pour leur homme et seront contentes qu’ils les portent pour leur prochain diner d’affaires. Les autres femmes verront à quel point leur homme est beau et élégant.

Un jour, les hommes porteront des vêtements et chaussures qui les empêcheront de courir s’ils se font agresser. Mais s’ils se font agresser, les femmes et même les hommes leur diront que c’est de leur faute parce qu’ils n’avaient qu’à pas s’habiller comme ça.

Un jour, on dira des hommes qui font des métiers de femmes qu’ils ressemblent à des femmes. Cela seul pourra expliquer comment ils auront pu y arriver.

Un jour,.....

Cela ne vous enchante pas ? Cela vous gêne ? Le contraire est pourtant vrai....

Se dire féministe, c'est simplement vouloir l'égalité.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !