Tout commence quand ?

il y a
3 min
289
lectures
181
Qualifié

Ecrire ? Un besoin impérieux. Ecrire ? Ecouter le vide se remplir et... Vous dites ?"Si on ne l'entend pas" ? Tendre l'oreille. Et suivre la plume...

Aout 2014. Premiers symptômes ? Apparaitre
Avis de tempête niçois, elle a donc opté pour la terrasse couverte et le hamac sur la petite terrasse.
Météo France annonce la tourmente.
Pour l’instant le ciel est en soleil. Elle a dégainé tout l’armada estival... lunettes de soleil, maillot de bains, crème solaire, petit chapeau, bouquin. Dans son petit sac, elle attrape son mobile avant d’attaquer la lecture de ce livre qu’elle s’est promis de terminer aujourd’hui.
Elle n’est pas sociable sur les réseaux. Elle est presque muette en fait. Mais son téléphone a vibré. Un message apparu. Voilà le début de la discut’.
Avis de pluie alpine, il a donc opté pour le foot à la télé.
Météo France annonce la foudre.
Pour l’instant le ciel est un peu terne. Il a donc dégainé tout l’armada d’un été frais, voir hivernal... plaid, petite laine et bière. Sur le canapé à côté de lui, en attendant que le PSG joue le ballon, il jette un œil à son téléphone.
Il n’est pas très sociable sur les réseaux. Il est presque muet en fait. Un message envoyé. Voilà le début de la discut’. D’abord trois mots, puis le Petit Prince. Tout commence là ?
Quelques heures plus tard, l’Olympique Lyonnais a marqué 3 buts, elle n’a pas ouvert son livre mais elle a parlé d’enfants et de la « philosophie » de l’engagement. On a entendu la tempête rouler sur la mer et l’orage gronder contre les fenêtres montagnardes.
Novembre 2014. Incubation... ? Disparaitre
La tempête a coupé les ponts. Porté disparu de ses contacts. Tant mieux, c’est qu’il se porte bien. La vie passe. Elle ne se questionne pas. Et lui on ne sait pas, en tout cas il n’est pas là.
Ils se perdent de vue. Chacun d’un côté d’leur vie, normal. C’est bien ainsi.
Novembre 2015. S’envoler
Pluies diluviennes, l’eau a sûrement coupé la communication. Il a écrit sans qu’elle réponde au SMS. Elle s’est envolée. Qui sait, elle a peut-être été enlevée ? En tout cas, elle s’est absentée.
Ils se perdent de vue. Chacun d’un côté d’leur vie, normal. C’est bien ainsi.
Juin 2016. Réapparaitre
Une autre année. Nouvel essai. Elle répondra peut-être cette fois ?
Elle ne sait pas ce qu’il faisait quand la célèbre messagerie sociale a bipé sur son mobile. Elle se souvient simplement d’avoir appuyé sur la touche « envoyer ».
La conversation reprend. Quelques échanges. Mariages des uns, bébés des autres... Et oui, parce qu’on ne vous l’a pas dit mais ils se connaissent déjà. Depuis bien plus, bien plus oui, que ce jour d’été là. Ils se croisent sans se voir depuis bien plus que des lustres ces deux là. Depuis la décennie 90. Tout commence là ?
Comme elle le connaissait, elle a accepté quand il a osé l’inviter. Juste le temps d’un café.


Avril 2017. A nouveau le silence. Visibles, invisibles. Bavards, muets. Elle est surement sourde aussi pour cette fois. Il lui souhaite son anniversaire. Puis c’est son tour. C’est qu’ils sont nés au même printemps de la même année. Leurs vies se suivent.
Octobre 2017. Il n’a plus de nouvelles d’elle. Il a changé de vie. Elle aussi. Pourquoi ?
Octobre 2017. Elle n’a plus de nouvelles de lui. Elle a changé de vie. Lui aussi. Pour qui ?
La vie est prestidigitatrice. Ou c’est que vraiment le hasard n’existe pas.
Janvier 2018. Déclaration
Elle prenait l’air. Elle prenait le soleil et le ciel un jour de semaine. C’était peut-être un lundi. Son téléphone a sonné. Un message. Une surprise ! Une hallucination presque. Elle s’en rappelle encore. Ça fait quelques mois déjà. Elle n’avait pas pu s’empêcher de sourire et de trouver ça beau aussi, mais promettez lui de ne jamais le dire. Elle n’y croit presque toujours pas. Sauf quand elle croise son reflet dans le miroir... Parce que bientôt février...
Tout commence là !
La plus belle venue pointera son nez. Toute petite nouvelle venue.
Arrivée soudaine attendue, sortie de sa bulle.
Elle pourra bientôt plus se cacher sous son pull.

181

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,