Tentations d’une femme (d’après Maupassant)

il y a
1 min
14
lectures
4

Charles Dubruel grand-père, passionné de littérature et particulièrement de Maupassant  [+]

Au val de Caret, cet hiver,
Les quintes de toux épuisèrent
Jeanne. Elle devait se reposer.
Le médecin lui conseilla d’aller passer
Deux ou trois mois dans le Midi.
Le climat sera meilleur pour son état
Que les brumes épaisses du Jura.
Elle fit ses bagages et partit.

À Menton, elle passait ses soirées à danser.
Des hommes ont cherché à la courtiser.
Mais elle s’en tenait aux chastes baisers
Qui sont caresses des âmes
Et se demandait comment les femmes
Pouvaient consentir aux contacts dégradants.
Elle recevait moult compliments cependant
Les déclarations jetées sous la treille,
Les mots doux murmurés à son oreille
Allumaient en elle un certain contentement.
Mais aucune pensée coupable
Ne pénétrait son cœur irréprochable.

Notons, qu’en particulier, deux jeunes gens
L’accompagnaient partout :
Boniface Ledoux
Qui frémissait en approchant d’elle.
Et le patient Raoul de Villameur,
Qu’elle appelait Mouton fidèle
Car il disait savoir attendre son heure.
Aux bals, quand ce dernier l’invitait à danser
Elle ne cessait de penser à Boniface,
Qu’elle surnommait Capitaine Fracasse.
Il se montrait si passionné, si délicat,
Une nuit, en rêve, elle l’aima.
Elle marchait avec lui dans une forêt,
Leurs lèvres se sont effleurées.
Elle se sentit emplie de tendresses pour lui.
Mais le rêve est différent de la vie,
Se dit-elle. En épouse aimante,
Elle ne voulait pas faillir.
Elle écrivit
À son mari
Qu’elle désirait revenir
Au val de Caret. Il l’en dissuada
Cette réponse l’indigna.
Et deux jours plus tard, elle arrivait au val,
Le domicile conjugal.
Son mari, surpris,
Lui reprocha sa décision.
Elle lui répondit :
-Je ne peux vivre loin de toi.
Il ne comprit pas sa réflexion
Et dit :-Vous semblez plus triste qu’autrefois.
Qu’avez-vous ?
Que désires-vous ?
-Rien. Il n’y a de bon que les rêves
Dans notre vie si brève.
4

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !