Surprise

il y a
3 min
1 254
lectures
163
Qualifié

Auteur de 5 romans au déroulement surprenant dont 4 publiés aux éditions du Net . Les 3 premiers livres content l’extraordinaire saga d’une jeune femme qui résout d'étranges énigmes. Dans le ... [+]

Image de Grand Prix - Automne 19
Image de Très très courts

Ah ben tiens, si je m’attendais. Moi, Yvan Browling modeste employé de bureau, je ne me voyais pas si gros. Me voici maintenant étalé de toute ma longueur sur le carrelage de mon salon. Je n’y ai jamais cru, du moins, jusqu’à aujourd’hui. Je pensais que la vie après la mort, la résurrection, tout ça c’était des conneries et à présent je constate à quel point je me suis trompé. C’est une étrange sensation de ne plus rien sentir et de ne rien ressentir. Plus aucune douleur ni aucune émotion.

Ah, je vois ma femme qui s’approche de moi. Elle est toute dépitée, elle attrape le téléphone et compose le numéro des secours. Inutile ma pauvre Rachel, je suis mort et bien mort. J’avoue ne plus avoir pris mes médicaments depuis plusieurs mois. J’en avais tellement ras le bol de ce traitement contraignant. Plus question de boire de l’alcool, une alimentation saine et insipide, pas d’effort physique trop violent pour moi qui était plutôt sportif. Tu parles d’une vie. Je savais bien que ça finirait de cette manière. Mon cardiologue m’avait prévenu. Six mois sans traitement et c’était l’infarctus assuré. Eh bien, comme ça, il pourra se satisfaire d’avoir eu raison, le toubib. Bon et bien que va-t-il se passer à présent ? Vais-je aller tout droit en enfer ou au paradis ? Ceci dit, je n’y crois toujours pas à cette fin. C’est peut-être un rêve et je vais me réveiller comme d’habitude près de ma pauvre Rachel endormie comme une souche. C’est vrai qu’elle a toujours eu le sommeil lourd tandis que moi, j’avais tendance à me réveiller toutes les deux heures et au moindre bruit, mes paupières s’ouvraient. À présent, tout ceci n’a plus aucun sens.

Tiens, on sonne à la porte. Rachel se précipite pour ouvrir à ces messieurs les pompiers accompagnés des urgentistes du SAMU. Tout ce petit monde possède du beau matériel. Mais après tout, peu importe. Désormais, plus rien n’a d’importance pour ce qui reste de ma personne.

Yvan sentit son esprit attiré vers l’extérieur, si bien qu’il se retrouva dans le jardin face à l’entrée de son modeste pavillon. Il pouvait néanmoins distinguer à travers les murs les secouristes tentant l’impossible pour le ranimer. Il faisait beau en ce mois de novembre et Yvan pouvait presque sentir la légère brise glacée qui, secouant les branches des arbres, faisait s’envoler quelques feuilles mortes çà et là. Il devina dans une des chambres à coucher, un couple faisant l’amour. Il comprit que c’étaient ses parents autrefois propriétaires de la maison. Et cette image intime volée au passé ne provoqua chez lui aucune honte. Au contraire, il comprit soudain tout un tas de choses qui avant sa mort lui semblaient absurdes, compliquées et insolubles. Tout devenait désormais parfaitement clair. Yvan se sentit rempli d’amour et d’une sagesse infinie.

C’était semblable à cette sensation éprouvée après l’amour charnel, un bien-être comparable à un shoot, bien que celui-ci lui semblât sans fin. Attiré vers le haut, son esprit monta progressivement. Il voyait désormais le toit de sa maison et celui des voisins de cette banlieue de Londres. Par sa seule volonté, il pouvait voir tout ce qui se passait à l’intérieur de toutes les bâtisses environnantes. Cela lui sembla aussi amusant qu’insignifiant. Il comprenait tout, l’histoire du monde depuis le commencement, les mathématiques et toutes les sciences qui s’y rattachent étaient d’une limpidité inimaginable au commun des mortels. Notre système solaire, les comètes, l’univers et son origine, tout cela n’avait plus aucun secret pour lui. Les guerres, l’argent, la politique, les rouages de la société, la souffrance, la naissance, la vie, la mort, tout cela était si logique et plus subtil qu’on ne peut l’imaginer. Il serait bien encore resté à observer l’humanité, mais quelque chose l’attirait toujours plus haut et plus il comprenait de choses, moins cette humanité si fragile avait d’importance.

Soudain, il se sentit emporté dans un tourbillon, son esprit voyageait à une vitesse inimaginable. Il traversa notre système solaire qu’il vit ensuite s’éloigner à très grande allure. Il traversa la galaxie et son esprit ivre de cette accélération croissante vit défiler le cosmos rempli de galaxies qu’il distinguait unies sous forme de filaments. C’était plus qu’un rêve, un magnifique spectacle au-delà de toute observation terrestre. Tout à coup, son esprit stoppa net pour se diriger vers une des nombreuses galaxies peuplant notre univers et plus nombreuses que tous les grains de sable de notre petite Terre perdue dans cet espace infini. Yvan y aperçut une planète semblable à la nôtre, bien que plus massive. Il sombra dans l’inconscient, puis avec l’étrange sensation d’être coincé dans un tunnel, il aperçut une lumière au loin. Il devait se mouvoir et forcer pour la rejoindre, car c’était plus fort que lui. Tous ses souvenirs précédents s’étaient estompés. Il ne savait plus rien et tout s’effaça de sa mémoire comme un disque dur que l’on formate. Encore quelques centimètres et plusieurs membres à quatre doigts le saisirent par la tête qui émergea du corps d’une mère d’un autre monde...

163

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !