3
min

Rien ne va plus

Image de Masape

Masape

7 lectures

1

Moi, Alex...

Cette fille est en moi. Depuis notre première rencontre.
À cette époque, elle venait d'être embauchée au casino dans lequel je bossais déjà.
Moi, je n'étais pas disponible... Même si elle m'a attirée de suite, j'étais amoureux, en couple depuis 5 ans, et venait de me fiancer.
Elle, elle sortait avec un connard, un profiteur, un dj. Ça n'a pas duré.
Pour moi non plus d'ailleurs!
Mes fiançailles ont pris fin peu de temps après, ma "future femme" me trompait depuis 1 an, avec un de mes "potes". J'ai été démoli.

Quelques temps, je me suis "amusé"... Par ci par là. Mais toujours elle m'a "perturbé".
Il y avait aussi ts ces afters work, pendant lesquels on se rapprochait toujours un peu plus. Parfois, on se faisait un after juste elle et moi, chez moi. On se posait devant le pc pr regarder des trucs marrants, ou pendant le superbowl, ou pour un film.
Quand on étais dans le canapé, je faisais en sorte de m'allonger, et elle s'allongeait contre moi. Que j'ai aimé sentir son parfum sucré. Que j'ai aimé sentir son corps fin contre le mien, luttant de toutes mes forces pour ne pas y toucher...
Cette fille est Libre. Oui, avec un grand L, elle vit ds son appart, a un job, une voiture et besoin de personne, ses sorties se terminent toujours à deux, elle se fiche des jugements. Parce que oui, les gens parlent. Et moi, ça me gènerait quand même...
Fierté, bêtise, je sais pas trop...
Toujours est-il que lors de nos fins de nuits cinéma, peu à peu, la souhaitant se cambrer contre moi, j'ai commencé à l'entourer de mes bras, lui caresser les cheveux,... À chaque entrevue on progressait. Un jour, elle s'est retournée pour se blottir contre moi... Ce parfum, ces seins fermes contre mon torse, son visage dans mon cou.
Nous nous sommes caressé, mais j'ai soigneusement évité de l'embrasser.
La première fois que nous avons fait l'amour, on venait de faire un strip poker. Nus, l'un contre l'autre, l'un sur l'autre, sans jamais s'embrasser, c'etait si bon. Son corps est doux, elle aime le mien comme si elle le connaissait depuis toujours. Elle sait. Je sais aussi ce qui lui plaît, ne me demandez pas comment, on sait...

De fil en aiguilles, d'afters ciné à des rencontres excitantes en boîte, ce qui devait arriver arriva... Nous sommes devenus ce qu'on appelle des "sex friends". Un petit regard, un message, un mot laissé sur la voiture et on se retrouvait avec une mauvaise excuse pour justifier ces besoins de se voir. Torrides, en phase, évidence charnelle....

Ma vie a pris une tournure differente, j'ai évolué dans mon job, pas très loin.
On se croisait souvent quelque part. En bar, en boîte, sur place ou en ville, et nos fins de nuits étaient communes à chaque fois.

Quand je suis revenu dans mon entreprise de départ, avec un statut différent, c'était pour remplacer un mec qui venait d'y faire 3 ans, et qui était reparti dans un établissement de sa région. Elle, elle venait de perdre son père. On s'est entremélés quelques nuits encore. Mais elle a rapidement posé sa démission pour aller rejoindre ce type.

Une opportunité professionnelle m'a envoyé dans les Alpes, gros groupe, l'adrénaline d'un nouveau départ.
Elle me manque. Je sors avec des filles. Elle me manque.

Les réseaux sociaux aidant, nous revoilà en contact deux ans plus tard.
Et chaque discussion basique qui prend des nouvelles se termine en sextos...
Elle aussi, a fait sa vie... Avec cet homme, elle a eu 3 enfants.
Mais nous avons toujours des contacts, ces fameux "comment ça va?..." qui se terminent toujours par un orgasme...
Elle m'obsède. Depuis, je cours. Je suis devenu marathonien. Je fais d'énormes randonnées en montagne. Je voyage. Loin. Mais elle est toujours dans ma tête.
Mes histoires d'amour ne durent jamais. Pourquoi putain?!?
Qu'est ce qui manque à ces filles? Elles sont canons! Disponibles, voyageuses,...
Mais...
Cette fille est en moi.
Le parfum sucré est ancré en moi, nos rencontres, sa peau contre la mienne, nos gestes parfaitement en accord, nos corps en harmonie, ce besoin de se contacter, tout en sachant qu'on est à 1000km, depuis 8 ans, mais rester à l'affût du moindre message. J'en peux plus.
Et elle? Pourquoi nos messages? Elle a sa famille, on est si loin...
Meme dans ses mesages j'ai l'impression de l'avoir dans mes bras, d'être en elle, de la sentir onduler, de sentir ses mains sur mon torse quand elle me chevauche en imposant ce rythme qui me rend fou...

Actuellement, j'ai une nouvelle copine.
Je dois tenter d'avancer. Noa a tenté d'entamer une conversation plus honnête.
Je ne peux pas. Je ne sais pas pourquoi, nos chemins me semblent tellement éloignés...
Elle est en moi, encore et toujours, elle est en moi aussi quand je choisis de la bloquer sur mes reseaux sociaux. Je l'Aime... Mais je dois avancer. Avec Elle dans ma tête, je mettrais forcément la barre trop haut pour les autres...

Thèmes

Image de Nouvelles
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,