Rêverie d'un citadin ordinaire

il y a
14 min
8
lectures
0
Attention les candidats au bac ! Ne vous méprenez pas . N'allez pas confondre avec ''Les rêverie d'un promeneur solitaire'' de l'illustre J.J.Rousseau . Je ne sais pas si vous l'avez lu . Moi, j'en ai plus entendu parler que je ne l'ai étudié pour le bac . D'abord, lui et Lamartine, je ne les aimais pas ! leur romantisme à la ''mords-moi le...''Je veux dire ''à l'eau de rose'', ça me faisait plutôt rigoler . C'est comme le fameux lac de Lamartine, avec son idole Elvire ! Il en finit pas de tourner autour du pot . Moi, j'avais une sœur qui s'appelait Elvire . Je ne sais pas où mes parents sont allés chercher ce prénom car ils ne savaient rien de Lamartine . Pour eux il aurait aussi bien pu être un boxeur de banlieue ou un joueur de pipeau . Alors, Elvire...Pourquoi ? Remarque, c'était ma sœur la plus fleur bleue ; alors peut-être ce prénom était-il prémonitoire ou déterminant .
Quant au lac, celui de Lamartine, c'est celui du Bourget parait-il . Là aussi je n'y vois rien d'exceptionnel car j'ai fait le début de mon service militaire justement à la base aérienne du Bourget-du-lac . Je m'y suis plutôt em...bêté . Et le lac n'est pas terrible ! Il ne vaut pas celui d'Annecy par exemple et encore moins ceux d'altitude que l'on rencontre dans les Alpes quand on fait des randonnées un peu poussées . A côté de ceux-là, le Bourget, c'est plutôt crado !Alors, tu vois, rien qui me ''botte'' avec Lamartine . Son romantisme est plutôt vaseux comme le lac ! Mais ça il ne faut pas le dire ! Tu passerais pour un affreux béotien ! C'est comme si tu pensais que Lamartine se prononçait en deux mots :la Martine ; une fille qui aurait beaucoup fait parler d'elle, comme la Goulue du ''Moulin rouge'',la Joconde de Léonard de Vinci la Callas de la Scala de Milan ou la Pompadour de ce coureur de jupons de Louis xv !
Bref, mes rêveries à moi, ce sont de parler à propos de rien et de tout ! A personne et à tout le monde, mais surtout à moi-même . C'est vachement pratique, parce que tu connais la question et la réponse . Tu es l'émetteur et le récepteur, la parole et l'oreille et vice-versa ! Tu peux t'engueuler sans te fâcher . Le comble serait que tu te fiches sur la gueule ! L'auto-sanction ! Connerie !
Alors, je flâne dans les rues ou à la campagne et je rêve à propos de ce que je vois ou entends .
Je ne te parle pas de ce que je fais au saut du lit car là, je ne suis pas encore bien réveillé et mon cerveau est vide jusqu'à la toilette . Je pense que se décrasser le corps, décrasse aussi le cerveau . C'est peut-être pour ça qu'on dit :''la nuit porte conseil'' .C'est parce qu'elle efface les conneries de la veille sans doute . Comme ça t'es prêt à en faire de nouvelles . Après, tu prends le petit déjeuner . Pourquoi petit ? T'as des mecs qui bouffent comme des chancres à ce moment-là ! C'est pour eux,souvent, le repas le plus copieux . Tiens, les Engliches, c'est le cas . Remarque, de leur part, rien d'étonnant . Ils ne font rien comme tout le monde et ils nous em...nuient depuis des siècles et des siècles...Ainsi soit-il ! Ils nous refont chaque fois le coup de Trafalgar !Ils sont dans l'Europe et en refusent les règles, ils refusent l'euro, il faut toujours leur réduire leur participation sinon ils font un caprice . Ils veulent nous piquer nos entreprises et ils nous ont refilé la vache folle. Sans doute en échange ! On a la plus belle langue du monde et eux ils imposent la leur partout, que t'es obligé de l'employer pour voyager et commercer partout dans le monde . Et je ne te parle pas des guerres qu'ils nous ont faites . Ce sont bien nos plus grands ennemis héréditaires avec les intégristes musulmans ! Encore, les Arabes, on les a arrêtés en 732 à Poitiers . Mais les anglais, on arrive pas à les calmer . Ils veulent tout nous piquer ! Déjà, ils nous avaient piqué pas mal de nos colonies . Mais ça, tant mieux ! Ça leur est retombé sur la gueule comme nous avec l'Indochine et l'Algérie . Et maintenant dans l'informatique, tu n'as que des mots anglais, que tu ne sais pas ce que ça veut dire . Et ça a fait tâche d'huile dans beaucoup de domaines : les médias, le show-bizz . Tu vois, moi aussi, je suis piégé ! Je ne vais pas te citer le ''prime time'' pour l'heure de grande écoute ou le ''casting'' pour la distribution des rôles, le ''ligth'' pour l'allégé ou le ''coach'' pour l'entraîneur .Il y en a tellement que j'en aurais pour des heures à t'en citer . Et le plus fort, c'est que les snobinards s'en délectent et te toisent de haut si tu n'est pas ''in''(branché) . Pourtant il y avait bien une loi pour pallier à l'envahissement des termes anglais, mais, tu sais bien, les lois sont faites pour être galvaudées .
Allez, lâchons les baskets aux outre-manche . Après le petit déjeuner, je sors dehors . J'aime bien ce pléonasme ! C'est comme ''rentrer dedans'' . Encore que celui-là peut aussi vouloir dire se colleter avec quelqu'un . Mais on dit couramment : monter en haut ou descendre en bas . Justement en bas, c'est ''le plancher des vaches''. On l'appelle comme ça, pourquoi ? T'en as vu, toi, des vaches sur un plancher ? Moi, pas !Qu'est-ce qu'elles y feraient ? Elles seraient folles ! Ce serait sûrement des vaches anglaises ! Ah, j'y reviens, excuse-moi, je ne l'ai pas fait exprès . Les vaches, pas folles, vont dans les prés bouffer de la bonne herbe fraîche . A condition qu'elles n'appartiennent pas à un élevage en batterie, nourries d'ensilage et autres saloperies . Les écolos se braquent contre un tel procédé d'élevage et ils ont bien raison ! Remarque, que les écolos, ils me font bien marré à propos des vaches et l'histoire des gaz à effet de serre, en affirmant que les vaches pètent trop de méthane . Moi, je pense que, si c'est vrai qu'elles émettent des pets de gaz, on devrait leur mettre un collecteur au cul pour le récupérer . Ce serait double bénéfice . D'abord ça ne creuserait pas le trou d'ozone et ça serait une énergie nouvelle, renouvelable et allégeant la facture pétrole de notre pays . Comment ça se fait que personne , à ma connaissance y ait songé ? Il y a là un brevet à prendre ! Faut peut-être pas l'ébruiter ! Oui, mais les pets de vaches, ça en fait du bruit . Il faudrait leur mettre une sourdine sous la queue . Au total, est-ce que ce serait rentable ? Ça dépendrait des quantités de pets émis . Il faudrait sélectionner les meilleures péteuses ; créer une race ''spéciale gaz'' . Et étudier quels aliments les prédisposeraient au plus grand rendement : les fayots par exemple ou les salsifis ou encore les topinambours . Ceux-là sont efficaces pour nous , les humains, mais le seraient-ils assez chez les bovins ? Il faudrait faire des études en laboratoire . Voilà une piste de revendications pour les écolos, un endroit où fourrer leur nez ! Et si c'était positif, tu vois les avantages dans plusieurs domaines . Le chauffage : si tu habites à la campagne, tu élèves une vache péteuse pour ton chauffage individuel . Pour les habitants en ville, Gaz de France pourrait élever des vaches en batteries pour une production massive et distribuer le gaz de pets dans les immeubles . Ainsi, on s'émanciperait de notre dépendance envers les arabes et les russes . Et dans le domaine automobile, on pourrait faire des voitures qui marcheraient au pet de vache . Tu mets une vache péteuse dans ton moteur . Peugeot y mettait bien un tigre, passé un temps, pour faire rugir le moteur comme l'annonçait la pub de l'époque . Alors pourquoi pas une vache ? Bien sûr, il y aura toujours des réfractaires aux nouvelles technologies . Ou encore des sceptiques . Entre adeptes de la bagnole, tu risques d'avoir cette conversation :-à quoi tu roules ? - Au diésel, et toi ? - Moi, au pet de vache ! -Ah ? Et ça marche bien ? -Ouais, ça pète le feu ! -Et ça consomme beaucoup ? - Pas vachement, grosso-modo un quart de botte de foin au cent ! Mais ça dépend de la cylindrée . Pour les quatre-quatre, vaut mieux rouler au pet de taureau . Ça consomme un peu plus, mais c'est du super et le moteur meugle plus fort dans les reprises .- Mais, ça pollue pas trop ? Ça n'émet pas trop de particules dans l'atmosphère ? - Non, aucune particule, juste une ou deux bouses ! Deux bouses ? C'est comique, ça me fait penser à quelqu'un du show-bizz . - Ah oui, je vois à qui tu penses . Mais lui ne doit pas souhaiter la suprématie du gaz de pet de vache . Il préfère qu'on continue de l'acheter à l'Algérie sans doute . Il est pour le pet- trole et contre le pet- vache ! L'or noir contre l'or paille !
Bon ! J'arrive dans la rue . Non, sur le trottoir ;le trottoir c'est pas fait pour les chiens ! Eh bien si !Presque tous les chiens font leur crotte sur le trottoir . Et si tu es distrait, tu mets le pied dessus . C'est fréquent . La coutume te conseille de prendre un billet de loterie . Les plus superstitieux disent qu'il faut que ce soit le pied gauche pour que ça porte bonheur . Et si c'est le pied droit, est-ce que ça porte malheur ? Le plus sûr serait de marcher à cloche pied . Gauche, bien entendu ! Et peut-être que la chance de gagner au loto est plus ou moins grande selon la grosseur de la crotte . Si c'est la crotte d'un pékinois tu gagnes cinquante ou cent euros, mais si c'est celle d'un doberman, pour peu qu'en plus tu te casses la gueule, c'est l'euro-million ! Dans la réalité, que tu marches sur une crotte de chien du pied gauche ou du droit, tu es bien emmerdé ! Surtout si tu prends ta voiture, t'en mets sur le tapis de sol et voilà ta bagnole parfumée pour quelques temps . T'as beau mettre des déodorants parfumés, c'est comme la calomnie :''calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose''.
Moi, j'ai eu deux chiens . Je ramassais leurs crottes . Comme c'étaient des yorkshires, j'avais guère de mérite . Leur crotte n'était pas plus grosse que le petit doigt de la main (gauche ou droite .Il n'y a aucun rapport avec la latéralisation du pied écraseur de merde .) J'étais un des rares mecs à ramasser les crottes de mon chien . Aussi, les gens qui me voyaient faire étaient tout étonnés . Ils devaient se demander ce que je pouvais bien en faire . Peut-être croyaient-ils que j'avais un chien aux crottes d'or comme la fameuse et légendaire poule aux œufs d'or . Ou bien ils pensaient que j'en avais une utilisation particulière chez moi et se demandaient ce qu'elle pouvait être . Éventuellement, comme ma femme fait de la peinture, ils devaient imaginer qu'elle en faisait un tableau moderne, comme un certain peintre réputé dont je ne sais pas le nom l'a fait avec des crottes de poule . Qui sait, ça aurait peut-être valu une fortune ? On passe quelques fois à côté d'un bonheur inespéré . Du coup, je ne sais plus s'il est préférable de ramasser les crottes ou d'y marcher dessus . Je pense que c'est la deuxième solution, si je m'en réfère au nombre de crottes laissées sur les trottoirs . T'as plus de chances de marcher sur une merde que de réussir une œuvre d'art .
Bref, je fais gaffe de ne pas marcher sur une crotte en me rendant à la boulangerie chercher mon pain comme tout le monde . Non, pas comme tout le monde ! Les croyants, eux, ils le demandent à Dieu :''donnez-nous notre pain quotidien '' . Ils ont du pot, il leur suffit d'une prière . Moi, on ne m'a pas dit la même chose . On m'a dit : «tu gagneras ton pain à la sueur de ton front .» C'est moins facile et même pas évident . L'été, encore, ça peut faire, pour peu que tu fasses des efforts importants, tu peux suer au front . Mais l'hiver, c'est une autre paire de manches, surtout suer au front ! Aux pieds, à la limite, c'est plus réalisable . A l'armée, j'avais un copain qui suait constamment des pieds ; hiver comme été . Comme il couchait à côté de moi dans la chambrée, le soir, il pendait ses chaussettes à la tête de son plumard pour les faire sécher pendant la nuit . Et alors là, je te dis pas l'odeur ! Du genre livarot, munster ou camembert en fin de course . En guise de berceuse, tu chantais :''j'irais revoir ma Normandie, c'est le pays du camembert du jour ''. Quand je passe à proximité d'une fromagerie, je repense toujours à ce copain comme la fameuse madeleine de Proust . Mais Proust, c'était ''à la recherche du temps perdu'', alors que moi, c'est plutôt ''à l'oubli du temps que j'ai perdu au service militaire'' .
J'arrive chez le boulanger . Ce doit être un mélomane . Il me propose une flûte . Je sais pas en jouer . Une baguette . De tambour ou de chef d'orchestre ? Il y a, à part, la baguette du chef ; donc l'ordinaire doit être celle de tambour . Je prendrais plutôt celle du chef, mais je ne sais pas si c'est lui le chef ou s'il me la propose parce qu'il me considère comme un chef . De toute façon, il en profite pour la vendre plus cher que l'autre . T'as remarqué comme c'est devenu cher, le pain, depuis le passage à l'euro ? Avant, pour dire que quelque chose n'était pas chère, on disait : «ça, je l'ai eu pour une bouchée de pain .» Maintenant ça fait cher la bouchée ! Par opposition, on disait : «ça, ça coûte la peau des fesses .» Moi, je trouve que la peau des fesses, c'est devenu moins cher et même les fesses toutes entières depuis l'arrivée des filles de l'Est au bois de Boulogne . Tu peux les avoir pour une ancienne bouchée de pain . C'est dû à l'ouverture des frontières . On a ouvert leurs fesses en même temps . Ces filles, c'est pas à la sueur de leur front qu'elles gagnent leur pain . C'est à la sueur d'une autre nature, si tu vois ce que je veux dire ! Bon, mais là, je dérive . Revenons au pain !Avant, le pain, c'était du pain fait avec de la farine de blé : point barre ! Maintenant, il y a plein de sortes . T'as le pain tradition, que tu sais pas laquelle : religieuse ? Ancestrale ? Régionale ? T'as le pain à l'ancienne : faite par un vieux boulanger, pétri à la main, cuit au feu de bois ?T'as le pain aux céréales : là, celui-là, t'es à peu près sûr qu'il y a du blé puisque le blé est une céréale . Par contre , les autres qui ne sont pas aux céréales, tu te demandes de quoi est faite leur farine . Moi, je prends une baguette rustique . J'imagine qu'elle est faite à la campagne où l'air est plus pur, moins pollué . T'as aussi le pain au sésame : il doit ouvrir l'appétit, recommandé aux anorexiques . T'as encore le pain au pavot : pour les drogués sans doute . Quand j'arrive chez moi, ma femme bouffe le premier quignon . Elle garde l'autre pour son petit déjeuner du lendemain . Il me reste le milieu où il y a plus de mie . Pourtant je préfère la croûte . Le pire c'est qu'il existe du pain de mie mais pas du pain de croûte ! Enfin, il faut se contenter de ce que l'on a et le manger tant qu'il est frais sinon ça devient du pain rassis . Même s'il était bien levé ! De toute façon tu ne peux pas le relever une fois qu'il s'est rassis . Rassis ou pas, moi, je le mange . Le pain, c'est un symbole sacré ! Ça ne se jette pas ! Même ceux qui jettent l'argent par les fenêtres, ils ne jettent pas le pain . Ou alors des miettes pour les oiseaux . Pour l'argent, je sais pas s'ils jettent des pièces ou des billets . De toute façon, moi je suis passé sous les fenêtres de gens qui ont la réputation de le faire, ils ne m'ont jamais jeter du fric, sous quelque forme que ce soit ; même des chèques ou leur carte bleue . Par contre, il m'est arrivé de passer sous les fenêtres de certains bâtiments, et là, j'ai bien failli recevoir des tomates ou des pommes pourries sur la tête . Le sol en était jonché . A croire que les habitants des lieux n'ont pas de poubelle ou que c'est une coutume de leur pays d'origine .
En sortant de la boulangerie, je passe devant le bistrot de la place . Je fais un petit détour par prudence . Là, même si tu vois pas l'enseigne, tu peux pas te gourer . C'est plein de mégots et de crachats devant, sur le trottoir . Et puis, il y a toujours, même en hiver, deux ou trois mecs qui fument et crachent . Ils respectent la loi et l'hygiène, puisqu'ils ne fument pas à l'intérieur ! Cependant, moi j'en déduis que le tabac stimule les glandes salivaires . Tiens, comme le foot ! T'as sûrement remarqué les joueurs de foot ! Ils crachent sans arrêt sur le terrain . Je pense que c'est pour éviter aux jardiniers d'arroser la pelouse . Sans doute par souci d'économie, l'eau est devenue précieuse de nos jours . C'est donc par civisme que les joueurs de foot crachent autant . Ce qui m'étonne, c'est que les joueurs d'autres sports ne le font pas ! J'ai pas vu les basketteurs, les rugbymen, les joueurs de tennis, de volley ball, de handball, cracher sur le terrain . Ça reste une spécialité du foot !
J'arrive sur la place Massenet . Tout le personnel habituel est à son poste . D'abord les mendiants . Le premier est à la porte du crédit mutuel et en face de la BNP Paribas . Il doit être spécialiste des banques ! Il se tient tantôt à droite de l'entrée, tantôt à gauche, selon la direction du vent . A droite il subit le vent du nord, à gauche il aurait le vent d'ouest . Ceci parce que le crédit mutuel est à l'angle de la place avec la rue venant de Villards . Du coup, selon sa position, tu sais d'où vient le vent ! C'est le mendiant girouette ! Le second mendiant est en face du bureau de tabac . Il est assis sur un tas de guenilles et adossé à la corbeille à papiers . Corbeille qui ne sert qu'à ça puisque, en sortant du bureau de tabac, les fumeurs jettent à terre l'emballage plastique de leur paquet de cigarettes . Tout comme d'ailleurs, les gens qui sortent du tram dont l'arrêt est à proximité jettent leur ticket de tram au sol . A cet arrêt, il y a aussi la ''gourde'' du journal ''Le 20 minutes'' qui distribue, non, qui est censée distribuer ce quotidien gratuit . Comme la plupart du temps, elle discute avec une ''intellectuelle'' de son acabit, elle tourne le dos aux passants . Si bien que tu es obligé de lui taper sur l'épaule pour qu'elle se retourne et, sans même te regarder, te donne un journal . Remarque, depuis quelques temps, elle n'y est plus . Elle a été remplacée par un présentoir coiffé d'un parasol-parapluie bien plus efficace ! Tu passes et tu te sers . De l'autre côté de la place, il y a le troisième mendiant permanent . Il se situe entre une boulangerie dont je ne suis plus client en raison de la mauvaise qualité de son pain et de son prix exorbitant, et la boucherie qui, elle, est d'excellente qualité bien que le boucher soit allergique au sourire . Peut-être a-t-il les lèvres gercées en permanence ou des dents affreuses qu'il ne veut pas montrer . Ce qui expliquerait son faciès figé .Bon, j'ai fait le tour des mendiants irréductibles . Ah non ! J'oubliais celui du feu du carrefour !Celui-là, c'est un bonhomme qui marche le long des voitures à l'arrêt à cause du feu, en s'aidant d'une canne . Du moins quand il quémande auprès des automobilistes, car, s'il n'y a pas de voitures, il marche normalement . De temps à autre, il est remplacé par une vieille femme . Ce doit être sa remplaçante titulaire quand il est en RTT ! Les 35 heures et les lois sociales, c'est fait pour tous, non ? Ah, tiens, aujourd'hui je ne le vois pas ! Ah, il y a les flics qui contrôlent un automobiliste . Tu vois, le flic ça chasse aussi le mendiant ! C'est son prédateur, comme pour nous sur la route pour les excès de vitesse ! A ce propos, j'ai entendu à la télé qu''ils'' voulaient encore réduire les vitesses maximum . Il paraît que ça et les radars, ça sauve des centaines de vies . On t'annonce : «la réduction de la vitesse a permis d'épargner 135 vies humaines .» Ils précisent pas pour les chiens ou autres vies animales ! Pas non plus s'il s'agit d'enfants ou d'adultes, de femmes ou d'hommes .Peut-être que dans ces vies ''épargnées'' il y a la tienne ou la mienne . Les gagnants quoi ! Ce qu'il y a de drôle, c'est que personne ne revendique cet honneur en se proclamant ''vie épargnée'' . Finalement, c'est qui ces personnes qu'on a sauvées ? Elles gardent l'anonymat comme les gagnants au loto . Peut-être qu'elles craignent une taxe comme la TVA . Quand tu sais ce que coûte la vie, à 19,60 de TVA, ça doit chiffrer pas mal . A moins qu'on prenne en compte le fameux dit-on: «La vie n'a pas de prix .» Là, avec ce principe, même une TVA à près de 20%, sur zéro, ça fait pas grand chose ! Ce qui ne nous avance pas plus sur la catégorie des gens à ''vie épargnée'' . Ils doivent faire partie d'une secte ou d'un club privé . Pour y entrer tu dois devoir montrer un acte de ressuscité ou quelque chose dans ce genre :une carte de fidélité ou un joker génétique . A moins que ce soit par tirage au sort comme pour la conscription, il y a deux siècles . Moi, j'ai rien de tout ça, alors j'ai la frousse au volant . Les radars me paralysent et les flics m'enlèvent tous mes moyens . La vue d'un képi me soulève le pied droit par réflexe, même à l'arrêt . C'est sans doute une forme de réflexe rotulien comme celui des toubibs avec leur petite roulette . Ce qui fait que je conduis comme un cochon . Remarque, les autres automobilistes, pour la plupart, conduisent comme moi, le regard sur le compteur de vitesse plus que sur la route ! Quand je pense que le type qui roule devant moi fait peut-être partie des ''vies épargnées'' , à moins que ce soit celui qui n'en finit plus de me doubler ?C'est comme ça ! Tu vis à côté de gens exceptionnels et tu le sais même pas !
Tiens, les flics libèrent l'automobiliste qu'ils avaient intercepté . Ils lui ouvrent même le passage pour qu'il puisse se réintégrer au flot des autres voitures . Ils sont sympas finalement . Ils lui ont donné un papier . C'est peut-être un bon pour une ''vie épargnée'' . Je n'ose pas le leur demander en passant à côté d'eux pour rentrer chez moi . J'entre chez moi et me voici devant ma bibliothèque bourrée de bouquins . À leur vue, mes rêverie s'orientent vers mes souvenirs de jeunesse . Alors là, je suis parti pour un moment ! Ah ma charmante épouse m'appelle : «chéri, veux-tu venir m'aider à.....» Ouf ! Je tombe de mon nuage onirique pour atterrir sur l'étage du réel . Au prochain voyage !!!

En me relisant, je pense que j'aurais dû intituler mon propos : ''Râleries d'un déconneur en colère''


Alcade de Sainté
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

La scène

Sophie Dolleans

La date du 15 février 2016 est cerclée de rouge sur le calendrier de la cuisine. Marguerite Moulinet de Brétignac ouvre les yeux sur ce jour attendu. Il est à peine 7 heures, elle devine quelques... [+]


Nouvelles

La solitude du VRP

Pim San

Encore une tournée pour des clopinettes, tiens. Le Jura, tu parles d’une région. Même en plein été, hein… Une semaine à faire les montagnes russes, tout seul dans ma voiture, à bascule... [+]