Rêve ou réalité

il y a
2 min
3
lectures
0
Aujourd’hui nous sommes partis moi et un ami en Espagne, Un beau pays où a chaque coin de rue le soleil rayonne, partout dans tout les bars on claque des mains et on tape des pieds a la façon du flamenco.

Bref arrivé dans un hôtel de la capitale vers 18h, crevé, on dépose nos bagages tout deux sous le dressing de l’entrée et de suite allons se coucher.
Le lendemain, vers 10h du matin, le soleil déjà levant, venant de me lever, j’entre dans la chambre de mon ami ,somnolant,je le pousse légèrement de l’épaule mais il ronchonne. Je décide alors de sortir visiter cette belle ville nommé Madrid pour connaître des activités intéressantes. En marchant depuis un peu plus de 10 minutes, j’eus l’idée d’acheter des prévisions de nourritures pour la semaine. Prévenu par des guides, je me rends dans le supermarché le plus proche. En arrivant, passant devant le vigile, je me rends directement vers le rayon apéritif, un homme habillé en noir ainsi qu’un chapeau passa devant moi en me poussant brusquement,il me semble étrange mais je passe a autre chose. Au rayon, pour faire une surprise a mon coéquipier, je prends quelque gourmandises tels que des chips, puis en vitesse, j’attrape de la nourritures en conserve. Lorsque je passe en caisse, je repense a la personne au chapeau qui passait devant moi puis cette vision s’évapore, je reste troublé, mais je viens de me souvenir que j’ai oublié une chose, donc je retourne chercher le pain mais, en repassant devant le rayon apéritif, il se passe exactement la même scène, un homme vêtu de noir qui passe et me pousse brusquement, ceci me laisse pense qu’il le fait exprès mais... en même temps je commence a avoir des frissons, j’ai l’impression que je suis dans un film d’horreur. Pendant 2 minutes, Je reste planté dans le rayon a réfléchir mais je me résonne et me dit que s’est juste un hasard, mais pour en être sur je décide de partir du rayon puis revenir mais l’homme repassa, la je ne peux pas me tromper, ce n’est pas un hasard, je l’interpelle et lui demande de s’arrêter, il ne répondit pas et continue son chemin. Je le suis a travers le rayon principal mais je le vois partir au loin dans un autre rayon, en y allant je ne l’aperçois pas, je cours regarder de tout les coté du rayon mais personne en vue, même les employeurs du supermarché ont tous disparu. Mon cœur bat a mille a l’heure, mon souffle devient de plus en plus bruyant ,puis, ma voix tremblotant, je dit tout bas :
- Est-ce que quelqu’un est là ?
Mais je n’entends que le retentissement de ma voix, mon esprit embrouillé, je ne pu bouger, attiré vers le bas, je commence a sentir une douleur a mes épaules, de plus en plus forte, de plus en plus douloureuse. Voilà un dizaine de minutes que je reste coincé la, fatigué de cette souffrance me faisant parfois gémir des cris, je m’allonge sur le sol, mes paupières se ferma, la dernière chose que je vois est une ombre humaine noir qui passa devant moi.
Lorsque j’ouvre mes yeux, je suis dans mon lit de l’hôtel, et je vois mon ami rassuré me faisant un câlin, en me relevant je lui demande se qu’il s’était passé et il me répond :
- Lorsque tu est allé au supermarché, dans le rayon apéritif, tu t’es évanoui avec une bosse sur la tête. Le supermarché a appelé le service d’urgence mais heureusement tu n’a eu aucune blessure majeure.

Maintenant conscient de la tête au pied, un homme en noir arriva dans ma chambre, mon ami me dit que s’est le docteur, mais... Pourquoi aurai-je vu dans mon rêve la même personne, c’était t’il donc pas un rêve mais alors... Rêve ou réalité ?
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Solution naturelle

Julien

Je ne fais plus rien depuis des jours. « Des mois » aurait été plus approprié mais « des jours » me laisse un semblant de dignité. Je me couche et me lève de plus en plus... [+]

Nouvelles

Cadence rompue

Marine Beinat

Mme Pi avait chaud. Cela pouvait aisément se comprendre, puisqu’elle venait de terminer sa course à pied. En réalité, il ne s’agissait pas d’une ordinaire course à pied ; Mme Pi... [+]