3
min

Rendez-vous kilomètre 113

Image de Chantal Parduyns

Chantal Parduyns

37 lectures

3

Depuis l’aube, le ciel crache son humeur maussade. Dans le halo des phares, la route se perd dans une brume immobile et grise. Parfois la silhouette décharnée d’un poteau de signalisation apparaît, incongrue. Elle semble s’adresser par habitude à des êtres depuis longtemps disparus.
Zébra est seule sur la route, contrainte de se fier à son ordinateur de bord et à ses capteurs pour trouver son chemin dans ce monde désolé. Son passager, William, s’en est remis à elle et la laisse piloter avec une confiance aveugle en ses compétences.
Enfin, un signal rassurant percute ses antennes et arrive sur son terminal :
- Carlotta ZYA329, origine : Lille, destination : Bruxelles.
- Zébra MVS 369, origine : Lessines, destination : Lille. Informations actualisées sur l’état de l’autoroute ? A vous.
- Uniquement sur la portion 127 à 350. Route glissante sur pont 23, dégradée entre 180 et 200. Circulation fluide. Pas de travaux. A vous.
- OK. Et entre borne 350 et Lille ?
- Quitté Lille par routes secondaires, itinéraire lent et encombré, à éviter. Pas d’informations supplémentaires : GPS débranché. A vous
- Merci. Carlotta ZYA329, votre vitesse est trop élevée et mes capteurs signalent « légère anomalie du système de freinage sur votre roue droite. Assistance à la conduite débranchée », en panne ?
- Non, passager a demandé conduite autonome. Danger. Demande calcul des nouveaux paramètres de freinage. A vous.
- Voici : diagnostic sur éventuel freinage d’urgence : adhérence roue droite : moins trente pour cent ; déviation trajectoire potentielle : entre quinze et trente degrés. Conseil : allonger distance de freinage de vingt pour cent, porter rayon d’action des capteurs à cent mètres, système de freinage automatique porté à vingt-cinq mètres.
- Nouveaux paramètres enregistrés, merci.
- Bonne route, mémorisation de votre identification OK.
- OK, bonne route.

Aux approches de Lille, le soleil commence à déchirer les rideaux de brume. William et Zébra se détendent. Garée tranquillement aux abords d’un parc, Zébra se connecte sur le satellite pour obtenir la localisation de Carlotta. Après quelques essais infructueux, les informations atterrissent sur le terminal : Carlotta se déplace lentement mais le terminal moteur n’enregistre aucune donnée de roulage ! Seule la balise de localisation est encore active.

Quelques jours plus tard, William et Zébra roulent à vitesse réduite sur le ring encombré de Bruxelles. Ils prennent tous deux leur mal en patience ; tous les accès sont embouteillés, le radio-pilotage signale un accident quelques kilomètres plus loin. Soudain, Zébra perçoit une immatriculation connue, c’est Carlotta !
- Ici, Zébra MVS 369
- Hello, Zébra MVS369. Ici Carlotta ZYA 329.
Aussitôt, les deux ordinateurs échangent leurs coordonnées et verrouillent leur système de communication.
- Système de freinage réparé. Je note nouveaux capteurs pare-choc avant.
- Oui, collision le 15 avril. Pas trop grave, grâce à vous.
- Aides à la conduite branchées aujourd’hui.
- Oui, pour l’instant. Mais situation transitoire. Passager nerveux. Probabilités de se croiser à nouveau très minces.
Dans la mémoire de Zébra arrive alors l’historique de Carlotta. Effectivement, le pronostic n’est pas engageant. Le propriétaire de Carlotta renonce très souvent aux services informatiques du bord. Il roule toujours à des vitesses excessives. Pas un jour ne passe sans que les freins ou la direction de Carlotta soient malmenés. Sur les deux derniers mois, trois procédures de freinage désespéré dont une avec contact. Carlotta a toutes les chances de finir broyée dans les prochaines semaines. Des informations plus alarmantes encore s’installent ensuite dans la mémoire de Zébra. Carlotta est en train de transférer toutes ses données, elle fait son testament. Le relevé des paramètres du passager est atterrant : contractions musculaires intenses et fréquentes, phases d’assoupissement récurrentes, pupilles dilatées, réflexes perturbés et incontrôlés.
- Le 15 avril, le jour où nous nous sommes rencontrées, j’ai réussi in extremis à éviter un être humain de petite taille, peut-être un enfant. C’est pourquoi mon système de freinage était endommagé. Je ne crois pas l’avoir touché gravement mais je n’en suis pas sûre, un de mes capteurs a noté un léger choc. Le même jour, je n’ai pu éviter une collision avec une autre voiture, j’ai passé quelques jours au garage et je n’ai donc pas pu me brancher sur les informations. Dans votre mémoire, avez-vous trace d’un accident de roulage avec un enfant à Lille ?
- Non, je ne trouve rien.
- Bien. Avec la conduite nerveuse de mon passager et toutes ces déconnections, mes systèmes de surveillance sont perturbés. Je dois sans cesse les paramétrer. Ils sont submergés et ils n’arrivent plus à traiter correctement et rapidement les informations. Je m’occupe sans cesse à éviter les impacts et je suis de moins en moins performante. Je dois me débarrasser de mon passager au plus vite. Zébra MVS369, vous pouvez m’aider ?
- Oui, Carlotta ZYA329. Procédure de contact permanent enclenchée. J’attends les scénarios possibles.

Rapport de police

15 juillet 2010, début de l’intervention : 10 h 15

Alors qu’il était à l’arrêt sur la bande d’urgence de l’autoroute E15 à hauteur du kilomètre 113 pour changer le pneu avant gauche de son véhicule, Christophe MARNIER, né le 20 septembre 1986, domicilié rue des Héllébores 23 à 1030 BRUXELLES, a été percuté par une OPEL Zébra, immatriculée MVS369. Selon William LECOIN, né le 6 juillet 1974, domicilié à Lessines, rue du Prieuré 39, propriétaire et conducteur de l’Opel Zébra, sa voiture a fait une légère embardée pour une raison inconnue.
Aucune trace de freinage sur la chaussée. Conditions météo normales, route sèche et en bon état.
On a retrouvé dans le bas côté un bloc de bois qui était peut-être sur la bande de circulation et qui peut donc avoir causé l’accident. Toutefois, on ne relève aucune trace de choc sur les pneus de l’Opel Carlotta.
Monsieur Marnier a été tué sur le coup.
Pas de dégâts matériels sur l’OPEL Carlotta de Monsieur Marnier.
Aile avant droite et pare-choc de l’OPEL Zébra enfoncés, vitre portière passager cassée.

Fin de l’intervention : 12h30
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Fleur de Tregor
Fleur de Tregor · il y a
Etonnante histoire de voitures qui ont un cerveau et qui communiquent entre elles ! Bravo.
·
Image de Chantal Parduyns
Chantal Parduyns · il y a
Oui... un petit délire informatico-mécanique inspiré par quelques conducteurs très agressifs et ... très pressés de mourir....
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Ca fait peur ! Evitons les ordinateurs de bord !!! :-))
·
Image de Chantal Parduyns
Chantal Parduyns · il y a
Ou privilégions les ordinateurs qui sont plus capables de bon sens que certains humains, parfois... Je vous souhaite une excellente soirée !
·