Pierrot

il y a
5 min
55
lectures
4

Soyez les bienvenus dans mon multivers! Si le hasard vous guide jusqu'ici, peut-être trouveriez-vous quelque chose qui ne vous soit pas indifférent  [+]

Je ne suis pas du tout fréquentable. Je ne sais plus pourquoi, ni quand ni comment. Je ne me souviens plus. Je prends le bus ou le tram, voire le train, sans payer. Les contrôleurs ont tous peur de moi. Les flics ou les gendarmes, je ne vous dis même pas. Tout le monde a peur de moi. Les gens de la rue, des étrangers qui sont en vacances, ou des gens que je croise tous les jours dans la rue. Certains ont envie de discuter avec moi parfois, de loin. Quel courage! Mais lorsque je m'approche d'eux pour comprendre ce qu'ils me disent, ils reculent et s'éloignent, pour maintenir cette distance de sécurité. Vous savez, cette distance qu'il faut respecter pour éviter les chocs et les accidents, pour rester en vie? Du coup je ne comprends rien à ce qu'ils me disent. Il faudrait que je trimballe sur moi un amplificateur sonore, ou qu'ils portent sur eux un micro, sinon on ne pourra jamais communiquer.
La plupart du temps, ces rares tentatives de communication n'arrivent pas. On ne se comprend pas. Ça fait tellement longtemps que je ne comprends plus personne et que plus personne ne me comprend. Je me demande même si ça n'a pas été toujours ainsi.
Pierrot, je m'appelle Pierrot. En tout cas c'est comme ça qu'ils m'appellent. Mais je ne sais pas si c'est ça. Ça fait longtemps qu'on ne m'appelle plus. Je ne me souviens plus.
Des fois des gens me scrutent des yeux interrogatifs, se demandant peut être pourquoi je suis comme ça. D'autres avec des yeux plus méprisants, d'autres avec des rires moqueurs, et d'autres me jettent carrément des pièces, de loin, pour éviter le contact. Ouais, encore cette distance de sécurité. Apparemment s'il y a une chose sûre dans le code de la route, c'est que tout le monde connaît cette distance de sécurité. C'est pour ça qu'il y a de plus en plus de voitures qui circulent, le test code de la route est devenu trop simple. Malheureusement ils ne l'appliquent qu'avec moi. Du coup, les accidents de la route ou de la rue continuent leurs statistiques.

Mes seules copines, ce sont mes bouteilles, qui me suivent partout, fidèles jusqu'à ce qu'elles n'ont plus rien à me donner. Des fois je leur parle. Tiens l'autre jour on a même débattu d'un sérieux problème de société, dont je ne me souviens plus le contenu. On s'est pris la tête, et puis, j'ai racheté de nouvelles copines, plus jeunes, plus compréhensives avec moi. Les vieilles commençaient à me contredire et à m'énerver. Ça ne sert à rien de fréquenter des gens avec qui on n'est pas d'accord, pas vrai? Je sais pourtant qu'il ne faut jamais débattre de religion ou de politique, car personne n'a assez de bouteilles pour clore ces sujets.
En parlant de bouteilles, l'autre jour j'en ai volé une dans un supermarché. Les agents de sécurité n'ont pas voulu m'attraper, à cause de la distance de sécurité justement, vous l'avez deviné. De toute façon ils sont payés pour ça, pour la sécurité. C'était plus fort que moi, elle était trop belle. Trop sexy! Le coup de foudre fut réciproque! J'ai toujours su qu'un jour je trouverai mon âme soeur. On a parlé mariage puis on s'est fiancés. Jamais je n'ai été aussi heureux de ma vie. Je l'imagine déjà dans sa robe de mariée, très sublime et souriante. Ah, enfin le grand amour que j'attendais, avec un grand A!
Elle s'appelle Bordeaux, oui comme la ville mais beaucoup plus belle et plus sexy que Brigitte Bardot, cette actrice qui m'a fait tant rêvé d'elle, toute nue entrain de courir sur la plage, ou sortant de la piscine avec un maillot de bain qui lui va à merveille.
"Tu seras la seule et l'unique que je consommerai seulement après le mariage mon amour", je lui dis. Susceptible, elle s'énerve et me dit :
- Ça veut dire que toutes les autres, tu vas les consommer avant notre mariage!?

Pour l'apaiser et la rassurer, je prends une voix calme et attendrissante.

+ Oui, ma chérie. Les autres, je ne les aime pas autant que toi.
- Tu me le jures?
+ Oui.
- Alors promets moi que tu ne consommeras plus que moi à partir d'aujourd'hui!
+ Je te le promets, mon amour. Tu vois, je n'ai pas hésité!

Rassurée, Bordeaux retrouve son plus beau sourire et rayonne de beauté. Quant à moi, cet amour volé au supermarché m'a aussi transformé. Je me mets à chanter, danser. Je prends tous les bus, sans payer comme d'habitude. Curieusement les contrôleurs me sourient, me voyant content. Je me mets même à me laver, avec l'eau de cette fontaine que j'ai toujours détestée. Je jette du coup mes vieux habits sales et déchirés, et les remplace par d'autres moins sales que j'ai dénichés dans une poubelle.
Je me regarde devant un miroir pour me parfaire.
" Wow! C'est moi ça? Bordeaux va être trop contente de me voir aussi beau que ça!", pensé-je tout haut.
Alors, je me promène, je chante et je danse partout où je vais. Dans les parcs, les stations de bus ou de métro.
Les gens commencent même à s'approcher de moi! C'est incroyable!

+ Faites gaffe! Vous oubliez la distance de sécurité ou quoi? C'est dangereux! Je les préviens tout haut.

Et là, un adolescent s'approche de moi et me rit au nez.

× Oh, mon Pierrot, mais c'est que tu parles!? Articule, on ne comprend même pas ce que tu dis!
+ Nia tistanche nieu chéchssurité!
× Quoi? Quelqu'un a compris ce qu'il a dit?! Avec ses sons nasaux, j'ai trop de mal.

Un autre encore ose s'approcher. Il ose même me toucher. C'est du jamais vu! Incroyable! Serais je devenu fréquentable? Il me tape sur l'épaule et me donne quelques pièces jaunes et explique.

# Il a dit: la distance de sécurité!
× Pourquoi il dit ça?
# Sûrement parce que c'est la première fois que quelqu'un s'approche de lui d'aussi près.
× D'accord. Ça doit être sa première douche depuis des décennies.
# Oui, sûrement. J'espère que tu vas continuer comme ça, Pierrot! Tiens, quelques pièces pour t'acheter un bon sandwich.
+ Merchi.
× Et arrête de boire de l'alcool, ça fait bégayer.
# Tu vois là-bas? C'est une association qui prend en charge des gens comme toi. Ils vont te mettre à nouveau sur les rails.


+ Nguoi?! Chur Niez hails?!! Niais pas enfvie quh'on m'écrashe cum une chrêpe, moah!


# Ne t'inquiète pas, je parle pas des vrais rails! Bon sang, Pierrot, mais que s'est il passé pour que tu aies perdu autant de sens des réalités? Qu'as tu fais au bon Dieu pour qu'il t'aie puni à ce point là? Tu comprends pas ce que je dis, hein, n'est ce pas? Termine l'un des adolescents, le regard rempli de tristesse et de compassion, cherchant à comprendre en vain ce parcours dont il ne souhaite à personne.


× Sois fort et bats toi, tu vas réussir. Ajoute l'autre adolescent, avec le même esprit de solidarité.
+ Merchi.
×# Salut Pierrot.
+ Chalut!

Les adolescents sont partis. Je viens de comprendre que je bégayais trop pour me faire comprendre. Pour retrouver la communication, je me suis promis de m'améliorer. Peu après, Bordeaux m'a surpris entrain de la tromper avec l'eau de la fontaine, et me plaque après m'avoir fait une scène de jalousie.

- Salaud! Je croyais que tu la détestais! Tu n'as pas pu te retenir, hein! Il faut toujours que tu goûtes à tout! Tu peux dire adieu à notre mariage! Et jamais tu n'auras droit à aucune de mes gouttes!

Énervée, elle me quitte en s'envoyant en l'air contre le premier mur qu'elle voit. Elle se brise en mille morceaux devant mes yeux, pour m'empêcher de la goûter. Je me sens responsable de cette tragédie irréversible qui m'a complètement transformé. Grâce à elle, je me suis retrouvé. Je lui ai composé ce petit poème, pour la rendre immortelle.

"Mon amour de Bordeaux"

Tu es mon seul amour,
Tu es celle qui m'a transformé,
Je vois encore tes yeux bordeaux,
Aux regards discrets et qui m'aiment tout haut,
Bordeaux mon amour,
Jamais je ne t'oublierai.

Pierrot, l'infréquentable.

4

Un petit mot pour l'auteur ? 10 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Melissa Le Royer
Melissa Le Royer · il y a
Cooool ! J'ai écrit un texte avec le même titre, si tu veux le lire :)
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Tout n'est pas perdu, il suffit d'un regard, d'une petite tape sur l'épaule, d'un mot gentil, et la machine repart.
Oui, elle est chouette cette histoire.

Image de Moeun Touch
Moeun Touch · il y a
Merci Gouelan, ça me touche vraiment de la part d'une belle plume comme toi.
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Ouah! merci.
Image de JPM
JPM · il y a
Tu sais ce que tu écris est vraiment chouette
Et en plus sur celui-ci tu es
parallèle à un poème que j'ai fait et qui est sur ma page "renaissance"
Pardon de te parler de moi mais quand il y a concordance ou concomitance il faut juste le relever...
Je crois
En tous les cas merci

Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Je n'ai pas trouvé "renaissance"
Image de JPM
JPM · il y a
Très très bas sur ma page
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Ça y est, trouvé. Pas facile parmi toutes tes créations.

Moi, j'ai enlevé une grande partie de mes textes, car il n'y avait pas beaucoup de lectures.
Je tente ma chance ailleurs, mais c'est un peu pareil.

Image de JPM
JPM · il y a
Pour l'instant j'ai tout laissé
Y a des tas de trucs différents
Ça faisait longtemps qu'on ne s'était pas parlé
C'est cool

Image de Moeun Touch
Moeun Touch · il y a
Merci, j'irai jeter un oeil.
J'adore aussi ce que tu écris. C'est vraiment chouette.

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Les quatre Justes

A. Gobu

Ils étaient quatre. Quatre frères, de la même mère, et l’Éternel – loué soit son Nom – se moque bien qu’ils n’aient pas été du même père. La mère donne la vie, et les pères ne... [+]