Coupée du monde

il y a
2 min
151
lectures
23

" Je doute de tout, de moi-même le premier. Il est des journées où je me crois sans intelligence, où je me demande ce que je vaux pour avoir fait des rêves si orgueilleux. Je n'ai même pas ... [+]

J'ai plus l'habitude de pianoter sur mon portable mais je vous écris pour partager mon histoire qui, encore aujourd'hui, me tourmente en pensant aux suivantes. Je m'appelle Lisa, jolie brunette, pétillante, dans la fraîcheur de mes vingt ans, je viens vous parler de ma première rencontre.

Début 2020, la France commençait à se paralyser et il fallait, autant que possible, rester chez soi. Je pris donc l'initiative de me mettre à la recherche d'un garçon sur les multiples réseaux sociaux que j'utilisais assidûment.

Sorti tout récemment d'une rupture sentimentale, Enzo, le premier, ne tarda pas à se manifester et à s'intéresser à moi, un rayon de soleil dans ma vie. Il n'habitait pas très loin mais nous étions dans l'impossibilité de se voir, ce qui renforça notre amour naissant et impatient. Il avait vraiment l'air très gentil, doux et compréhensif. Il avait une passion pour les voitures et il était souvent à la recherche de modèles réduits. Une passion que j'essayai tant bien que mal de partager. Mes amis et les sorties me manquaient, heureusement qu'il était là. A force, je n'avais d'yeux et d'oreilles que pour lui et ses messages remplissaient totalement mes journées. Je souriais à mon téléphone guettant les vibrations et j'imaginais notre premier rendez-vous tandis qu'avec mon entourage, je devenais renfermée, taciturne et transparente. Très souvent, cette attitude de détachement m'était reprochée, les remarques fusaient mais je n'en avais que faire.

Notre premier tête-à-tête sur le parking d'un terrain de foot ne fut pas un véritable coup de foudre et je vous l'avoue, nous n'étions pas un couple bien assorti. J'étais un peu déçue mais au fil de nos rencontres, je m'étais attachée à lui et lui encore plus à moi. Rapidement, nous nous étions présentés à nos parents respectifs et faisions partis de la famille.

En amour, les aspects négatifs ne se manifestent qu'après un certain temps et il me fallut deux ans pour comprendre son intrusion permanente, étouffante qui devenait une agression silencieuse. Le ciel s'obscurcissait. Des questions, des reproches, des demandes pressantes, des remarques, des surveillances, des doutes, des plaintes, de l'apitoiement, des scènes de jalousie, des preuves d'amour, de l'engagement..., la liste, longue, découla sur une relation hautement toxique. Constamment, devant son impatience, je dus rendre des comptes, aimer tout ce qu'il aimât, être connectée rien que pour lui et like, like, like encore et encore ses stories. Il m'ôta la liberté sinon plus, l'air que je respirais. Je fus en position de faiblesse. Je n'eus plus le droit de parler aux garçons, je ne vis plus mes amies et si je tentai une sortie avec elles, j'eus le droit a une crise parce que pour lui, ce ne fut plus nécessaire de les voir, si bien que nous restâmes ensemble comme des petits vieux passifs matant des séries. Enzo croyait se construire tant qu'il me dominait. Quelque chose ne tournait pas rond et je subissais une pression énorme.

Heureusement, l'université fut ma bouffée d'oxygène et l'occasion se présenta de faire une jolie rencontre, la vraie rencontre ! Je sors à nouveau, je respire, je vis , je suis heureuse , tenez-vous le pour dit !
23

Un petit mot pour l'auteur ? 34 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Choubi Doux
Choubi Doux · il y a
Longs vents dans ses voiles pour l'emmener sur les belles coursives de la vie.
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Merci Choubi Doux!
Image de Mireille d agostino
Mireille d agostino · il y a
Elle a bien fait de partir.
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Oui ! Merci Atoutva !
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Belle illusration de la toxicité d'une relation réelle après des prémices prometteuses en ligne.
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Merci A. Nardop :-)
Image de Eric Demens
Eric Demens · il y a
Eh ben, tant mieux pour cette jeune fille qui a retrouvé le bonheur et du caractère... Pas toujours simple de sortir du piège.
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
On pense être bien tombé et puis... Exactement, il faut avoir du caractère pour avoir le courage de rompre. Merci Eric !
Image de Margue xx
Margue xx · il y a
ouf, vous avez eu chaud, mais comment avez vous fait pour retrouver la liberté ?
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Je n'ai pas vécu cette histoire. C'est juste un texte préventif. Merci Margue !
Image de Ralph Nouger
Ralph Nouger · il y a
A la recherche du véritable amour. Je crois que l'héroïne a trouvé le bonheur. Belle écriture !
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Oui, fort heureusement elle a ouvert les yeux, merci Ralph !
Image de Vero. La Comete
Vero. La Comete · il y a
La description de la mise en place de la relation toxique et dévorante est très réaliste. Il y a juste une élision (de taille ! ) : on ne sait pas comment elle a réussi à y mettre fin. Ce n'est pas si facile de sortir de ce type d'enfermement. Avant, ou au moment, de la nouvelle rencontre.
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Vous vouliez sans doute parler d' une ellipse ! J'ai préféré raconter les prémices et prendre un raccourci pour éviter cette étape également importante qui n'a pas dû être facile pour la jeune fille. Merci beaucoup Véro ;-)
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
il y a des moments vrais où les pages tournent autrement ...et ouf !
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Oui, heureusement ! Merci Viviane ;-)
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
L'écran renvoie des illusions !
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Oui, de belles et grandes illusions ! Merci Ginette :-)
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Espérons que la toxicité collante d'Enzo ne soit pas définitive...
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Espérons qu'il change Paul , merci !

Vous aimerez aussi !