Passé, Présent, Futur

il y a
4 min
0
lecture
0
Passé:

Le soleil se couche, la lune se lève...Est ce que encore ce soir il va venir ? Une partie de moi espère que non mais l’autre sais... Même si je ne souffre plus ou moins qu’avant... Je ne veux pas me lever le lendemain, le voir sourire au monde qui l’entoure pour que personne ne se doute me dégoute.

Présent:

Aujourd’hui encore Léo est venu me rendre visite. 4 ans se sont écoulé mais il est toujours là. Je le vois, je l’entend. J’aimerai pouvoir le toucher mais si jamais entrer en contact avec lui me fait me réveillé...Non je ne peux pas mais je le voudrai...

[PDV Léo]

Cela fait déjà 4 ans qu’elle est là...Réveille toi je t’en supplie. Je t’aime tellement... Ne me quitte pas...Je voudrais passer le reste de ma vie avec toi...Princesse.

Futur:

Tous les soirs, quand tout le monde est partie et que au sein de l’hôpital ne reste que les infirmières. Je m’imagine un cours instant une vie heureuse, où je n’aurai peur de rien, de personne. Un monde ou je pourrai vivre la tête haute avec l’homme que j’aime. Mais ce monde s’efface quand je me rappel qu’il n’est pas réel...Et qui me dit que il serait encore là...

Passé:

Le début de la nuit était calme, bien trop calme, je pensais que j’allais pourvoir m’endormir paisiblement, rien qu’une fois...mais ce n’était qu’une douce illusion...Une fois encore mes larmes coulèrent.

[PDV Père]

Pourquoi ? Pourquoi ? Qu’es ce qui ne va pas chez moi... Mais pourquoi elle lui ressemble autant...

Présent:

Le jour s’est levé j’attend la visite de Léo avec impatience. Ça y est le voilà, une personne le cacher un peu mais lorsque que cette personne parti, je ne veux qu’une chose partir loin, me cacher et que personne ne vienne me retrouver...

[PDV Léo]

Je suis étonner de l’avoir rencontré dans l’entrer de l’hôpital, en 4 années, je n’ai pas le souvenir de l’avoir vue venir une fois pourtant je passais pas de journées ici avec elle.

[PDV Père]

Je ne sais pas pourquoi, je suis venu ici, moi qui me suis efforcé de ne pas venir durant tout ce temps, j’aimerai tellement pouvoir tout réparer mais quand je suis avec elle, je ne me contrôle pas. J’ai rencontrer son petit ami Léo dans l’entrer...Je ne pensais tomber en même temps que lui. J’ai peur de ce qu’il peut ce passer, mais j’aimerai la revoir rien qu’une fois...

Futur:

Nous sommes là, tout les deux installer sur le canapé rien que lui et moi, à regarder un film quoi de mieux ? Que je l’aime ce grand blond aux yeux bleu...

Passé:

Aujourd’hui je vais chez Lily, ma meilleure amie pour fêter mes 14 ans tout mes amis et ma famille sont là sauf une personne...Ma maman...Elle nous a quitté, il y a 2 ans...2 ans que je vis dans un cauchemar éveillée. Elle me manque tellement...

Présent:

Il s’approche... NON, je refuse ! Ne me touche pas...J’ai beau hurler personne ne m’entend. Je veux que tous cela s’arrête....s’il vous plaît...Quelque secondes plus tard mon coeur se mit à battre de plus en plus fort dans ma poitrine...Ça fait mal....On dirait qu’il va exploser, je ne sais pas combien de battement sont rater...Ahhh...j’ai mal aidez moi...

Futur:

Et si nous partions loin tout les deux en Guadeloupe, cette île ou tout est paisible...Un paradis pour deux. Nager dans une mer translucide mais tout cela est impossible la douleur que je ressens me le rappel...

Passé:

Je crois que je n’ai jamais aussi bien dormi que cette nuit, depuis deux longues années. Dormir sans avoir peur que quelqu’un vienne casser votre sommeil....Si seulement Maman était encore là...

Présent:

D’après ce que j’ai pus entendre les médecins disent que j’ai fait une crise de panique, qui aurait pus mettre fatale. Je ne comprend encore pas bien mais Léo s’est absenter durant un bon moment, c’est mon médecin qui à du lui donner le feu vert pour venir me voir, mon père n’a pas eu cette chance et cela me rassure.

Futur:

Il m’aime, je l’aime aujourd’hui je ne doute plus, c’est avec lui que je veux faire ma vie, je sais maintenant qu’il restera. Mais alors pourquoi je ne me réveille pas...

Passé:

Aujourd’hui j’ai 17 ans, cela fait 3 ans que je sors avec Léo, ce grand blond aux yeux bleus a su voler mon coeur brisé pour le réparer... Mais je n’en peux plus, je ne veux plus jamais souffrir, ce bonheur j’y est cru mais maintenant je réalise qu’il sera impossible sans avoir la force de le combattre, alors je préfère fuir. Je me dirige vers les toilettes, une lame cacher dans la manche de mon pull. Je n’ai plus aucune force...Alors que je commence à partir, j’entends une voix qui m’appelle, la porte elle bouge, on tente de l’ouvrir. C’est Léo, je reconnais sa voix. Alors que je perd pied j’utilise le peu de force qu’il me reste pour déverrouiller la porte...

[PDV Léo]

La porte que j’essaie d’ouvrir sans relâche, fini par être déverrouiller mais une fois ouverte...
C’est pas possible je deviens fou...
-EMMA ! NON NON ! C’est pas possible...
Les personnes derrière moi étaient toute en train de me dévisager sans comprendre la situation, je saisi le poignée d’Emma avant de leur hurler dessus.
-Appelez les secours, putain vite !
Le temps qu’ils arrivent, je ne peux bouger, je dois maintenir son poignet, il faut que ça arrête de saigner. Pourquoi tu as fait ce geste, je ne peux me retenir d’éclater en sanglots...


Présent:

Je n’ai jamais eu aussi peur de mourir...Pourtant c’est ce que je voulais...C’est maintenant seulement que je me rend compte de l’énorme connerie que j’ai faite, qui aurait pu mettre fatale... Je comprend alors pourquoi j’ai ouvert cette porte...Il est temps de parler et de se battre puisque fuir ne sert à rien...

Futur:

Le futur s’écrira au fil du temps, plus besoin de l’imaginer désormais, il est là à porter de mains . J’ai 21 ans, mon père est en prison et même si je le déteste pour ce qu’il m’a fait, je ne peux oublier ces dix ans où il a était un père aimant et protecteur. Alors je continue d’aller le voir une fois par semaine, en parallèle je me suis installé avec Léo, lui qui est rester avec moi pendant si longtemps c’est désormais à moi de rester auprès de lui. Sans lui, je n’aurai jamais eu la force de me battre et parlé comme je l’ai entendu une fois dans un animé: « Pour vivre, il faut ce battre » Alors je me battrai aujourd’hui comme demain.

[PDV Père]

Merci, merci d’avoir parlé, ma fille je suis tellement désolé, je sais que des paroles réparons pas ce que j’ai fait et la tristesse que je t’ai engendré. Je ne mérite pas que tu m’appelle encore Papa, mais merci merci d’être encore là...
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,