Où es tu grâce ?

il y a
5 min
0
lecture
0

Elle perd du sang et ça continu.
Elle ne comprend pas ce qui lui arrive , elle ne veut pas croire que c'est ce a quoi elle pense .
Couchée dans les toilettes de sa chambre elle n'a plus de force , elle n'a plus d'énergie , elle perd ses sens , ses Paupieres se ferme et soudain tout est noir .
Elle voit sa vie défiler devant ses yeux .
Elle se demande qu'elle sera la fin de tout ça .
Elle se demande aussi et surtout pourquoi Yoan ne décroche pas ses appels .

D'un souffle bien poussé , elle réussit a se remettre debout .
Ses deux pieds de l'un et l'autre des côtés elle continue de voir son sang couler et se mêler a l'eau qui sommeillait au fond des WC .

A un instant le sang arrête de couler .
Elle sens une forte douleur a son bas ventre .

Elle approche sa main de son entrejambe pour se rassurer sur l'arrêt de ses coulements ,loin d'imaginer ce qu'elle venait de constater .

Elle se mit a crier de toute ses forces , elle se voyait entre la vie et la mort et faisait tous les efforts possibiles pour attirer de l'aide .

Pendant qu'elle se precipitait de sortir des toilettes , d'un geste brusque ,la porte s'ouvrit.

De l'aide se dit elle .
A bout de force , Adèle s'effondra , livrée a sa sœur qui venait de la retrouver baignant dans une marre de sang inconsciente .

Anne accouru avertir ses parents de ce qu'il se passait .

D'un visage terrifié Elle décrivait la scène . D'un coup de fil de son père , le chauffeur était là .
Adèle était transportée vers la maternité centrale .

Quand elle revint a elle , elle était entouré de sages femmes .
Elle avait toujours mal et elle sentait comme une pression énorme entre ses jambes .
La douleur était forte , elle avait déjà perdu trop de sang , elle n'avait plus de force ,et sa fréquence artérielle se mit a baisser.
Elle voulu fermer les yeux et se laisser emporter par le temps et les circonstances ,quand elle entend une voix qui la garde éveillée .
- Mlle , Mlle écoutez moi restez éveillée , vous avez perdu beaucoup de sang mais vous devez faire encore un effort le bébé est bientôt là .

Adèle , était a bout de force .

- Mlle vous allez devoir fournir un petit effort , a mon signal vous poussez compris ?...les draps du lit était tellement enserrés entre ses mains , on dirait qu'elle savait déjà qu'elle allait encore avoir mal .

- Un , deux , trois , poussez !!

Adèle , mit en œuvre les dernières forces qu'il lui restait , l'enfant n'était toujours pas sorti.

- Encore une fois , il est bientôt là , n'abandonnez pas , a mon signal
un, deux , trois, poussez !!!

Ouuunnnnnn! Fit Adèle avant de tomber dans les pommes .
Sa pression artérielle baissait petit a petit .

L'enfant était sauvé .
Saine et sauve .
mais on ne pouvait pas dire autant de sa mère qui a été conduite en Salle de réanimation . La précipitation des sages femmes , les cris , les pleurent du bébé , l'angoisse de la famille d'Adèle , tout était réuni pour réaliser le film dramatique parfait .
Comme dans toute bonne Réalisation cinématographique Adèle aurait dû perdre la vie , pour faire naître le drame .

Heureusement que c'était bien réel .
Adèle fût réanimer et laisser endormi dans sa chambre afin de se reposer .
Le bébé , elle , avait été placé sous couveuse elle n'avait que 7 mois .

Adèle venait miraculeusement d'échapper à une fausse couche .
Son enfant se porte bien et elle aussi .
Le mal est passé a côté .

****
Le soleil se levait sur une famille indignée , presqu'en deuil .
Un père qui ne savait pas comment Malgré tant de luxe , tant de sévérité sa fille avait pu tomber enceinte .
Il ne savait a quel saint se vouer car pour lui , son honneur et celui de sa famille avait été salit.
Il accusa la mère d'Adèle .
Il estima que c'est de sa faute si leur fille a pu prendre une grossesse si jeune .
Cette dernière , répliqua bien sûr.
Ils s'emputaient la responsabilité chacun.
Aucun des deux ne voulait croire qu'il avait mal su tenir son enfant .
Des cris , des invectives, sortaient de leurs bouches .
A un moment on aurait eu raison de se demander si ils parlaient pour se faire entendre et comprendre ou juste pour se sentir moins responsable de ce drame, se sentir moins fautif .

*****
Pendant ce temps a la maternité centrale Adèle ouvrait les Yeux et reprenait ses esprits .
La sage femme a côté qui la surveillait ,lui expliqua tous ce qu'il s'était passé .
Lorsqu'elle lui annonça qu'elle avait donné naissance a une jolie petite fille ,un large sourire se dessina sur son visage et disparu aussitôt .
- Adèle : mais , et mes parents...
- sage femme : ce sont vos parents qui vous ont laissé là.
Ils ont quitté hier après l'accouchement .
- Adèle : je peux avoir un téléphone s'il vous plaît ?
- sage femme : bien sûr .

A peine avoir reçu le téléphone , un seul numéro téléphonique lui passait dans la tête , celui de Yoan , son petit ami .
Après quelques minutes a attendre , son auditeur avait décroché .
- yoan : allô...
- Adèle : allô c'est Adèle Yoan
- Yoan : Adèle !! Ça va ? Hier j'avais vu tes messages un peu en retard . j'étais vraiment occupé .
après j'ai répondu et appelé mais en vain , tu me disais que tu saignais , tu vas mieux ? C'etait tes menstrues n'est ce pas ?? Et C'est le numéro de qui ça ?
- Adèle : Yoan....
- Yoan : oui bébé

Un court moment de silence se fit sentir .
Yoan ne savait pas pourquoi mais il était un peu sceptique .
Adèle ne savait pas comment lui dire qu'elle avait accouché .
Elle ne savait pas comment dire a son petit ami qu'elle a mis au monde un enfant .

- Adèle : Yoan j'ai accouché hier une petite fille
- Yoan : quoi ? Tu me dis quoi là ?

Adèle fondait déjà en larmes .

- Adèle : Yoan....
- Yoan : dis moi tu es où j'arrive
- Adèle : maternité centrale , chambre 22
- Yoan : j'arrive tout de suite

Yoan ne savait pas quoi dire quoi penser .
Pour dire vrai il n'y croyait pas du tout .
Il voulait le voir de lui même .
Tout un tas de questions se bousculaient dans sa tête .
Avant même de savoir si il était présentable , il s'habilla de ce qu'il vu en premier et embarqua dans le premier taxi qu'il arrêta sans même discuter le prix .
Plus le véhicule avançait , plus il avait cette phrase qui résonnaient dans sa tête " j'ai accouché d'une petite fille ce matin " il ne trouvait pas d'explication a cela puisqu'il ne l'avait jamais touché depuis leurs deux mois de relation .

******
Chez Adèle, la tension était a son paroxysme .
Tout le monde était plongé dans ses pensées comme si ils pouvaient trouver une solution a ce qui était déjà fait .
Comme si ils pouvaient remonter le temps .
Certains se posaient des questions sur l'identité de l'auteur de cette grossesse , d'autres sur l'issue des choses , d'autres encore suivaient juste les choses et attendaient de voir ce qu'il allait se passer .

Don , le père d'Adele était vraiment préoccupé par cette situation .
Il devait prendre des décisions .
Aussi dure et brusque pourraient-elles être , il devait les prendre .

Pris de colère Il l'a renia elle et sa mère sans remord .
Sa fierté et l'autorité qu'il incarnait ne lui permettait pas de supporter une telle honte , d'après lui .

Personne ne pouvait le raisonner , personne ne pouvait lui faire changer d'avis.

Cette situation touchait toute la famille .
Les frères et sœurs d'Adele se mirent a la détester a leur tour car pour eux, elle etait a la base de la destruction de leur famille .

*****
Toc toc , la porte s'entrouvait et leurs regard se croisaient .
Adèle était là , allongé sur le lit .
Yoan n'y croyait toujours pas .
Adèle voulu s'approcher de lui et le prendre dans ses bras mais ce dernier la repoussa ce qui n'etonna pas notre nouvelle maman.

- Yoan : Adèle tu peux m'expliquer ce que tu fais là ?
- Adèle : Yoan , je suis désolé..
- Yoan : Adèle , explique moi ce qui se passe s'il te plaît....

0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,