Mémoire d'un éventail

il y a
1 min
246
lectures
9
Finaliste
Jury

Bibliothécaire, j'écris des textes courts et de la poésie, avec une prédilection pour les haïkus. Vous pouvez retrouver mes textes sur mon blog catiminiplume.wordpress.com  [+]

Une main posée sur le coude du fauteuil de velours rouge, une main alanguie, un peu moite, pâle dans la pénombre de la chambre aux volets clos, cette main se soulève et me saisit délicatement par la gorge, me soupèse, m’évalue puis m’ouvre en panache d’un coup sec. Les fibres de ma feuille de soie blanche ornée d'arabesques déployées sans pudeur se mettent à vibrer en douceur. Ma flèche tremble, mes brins s’agitent, je brasse l’air lourd tandis que les crins soyeux du gland au bout de la bêlière se balancent en cadence, caressant le cou de la propriétaire de cette main charmante.

Je branle en froufroutant, guidé par ces doigts qui m'enserrent. La main descend, m'attirant vers le sillon au creux duquel perle une larme de sueur que je sèche. Immobilité, juste un instant, une hésitation, le mouvement de pendule cesse et effleure le sein gauche de ma soie, puis le droit, avant de revenir et de sentir un téton qui durcit. Le va-et-vient continue, je sens sa peau frémir, le gland se promène innocemment autour de son nombril tandis que son souffle caresse mes fibres. Brusque changement de position, geste précis, vif, ferme, le plat de ma feuille écrase les mamelons, mes brins éraflent la peau souple et douce, des perles d’eau cascadent sur la chair irritée mais ravie.

La main joueuse m'éloigne et me fait ventiler, ventiler à nouveau, feuille déployée, flèche pointée. Je ventile le visage, je ventile le cou, je ventile les seins, je ventile le nombril, je ventile le ventre, je ventile les cuisses, mon gland se glisse, s'immisce, joue, titille, au bout de son fil, au gré des caprices de la main, la main qui faiblit maintenant, me laisse tomber aux pieds et plonge vers le calice.

Ses pieds tremblent. Puis s’immobilisent et s’arc-boutent avant de s’affaisser doucement.

9
9

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de LeDormeur DuVol
LeDormeur DuVol · il y a
Belle manière d'écrire, très personnelle. Très suggestif et intéressant.
Image de Marie P Zimmer
Marie P Zimmer · il y a
très subtilement suggestif...
Image de Estelle Javid-Ogier
Estelle Javid-Ogier · il y a
Bouillant ! :-)
Image de Gf
Gf · il y a
Écriture délicate, toute en suggestion, du bon boulot.

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

La Terrasse

Hermann Sboniek

C’est une terrasse en bois au-dessus de la jungle Birmane. Elle ceinture une maison construite à flanc de colline. Sa partie la plus large semble posée sur des frangipaniers en fleurs. Puis le... [+]


Nouvelles

La Bretagne

Wynn

15 août 1606, Combrit, Bretagne, dans un champ de blé
La terre est lourde, le soleil cogne contre sa nuque. Encore et toujours, inlassablement, dans cet immense champ. C’est... [+]