Méchanceté Ordinaire

il y a
1 min
23
lectures
1

''Étrange époque où il est plus facile de désamorcer un atome que de vaincre un préjugé'' Einstein  [+]

Mooon Dieu !!! Où avais-je la tête? Ludo me l'avait dit. Je le sais. Comme on sait que la mort est inéluctable. Pas tordue pour un sou. Je ne pouvais m'imaginer rencontrer, à nouveau, la méchanceté ordinaire. Ludo, donc, m'a dit : "Tu es noire. C'est pour cela que ça coince". Que faire? Changer de peau? C'est l'héritage de mon père. Cet homme à la peau si décriée. Ma famille maternelle l'avait toléré parcequ'il gagnait trés bien sa vie. Seulement sa peau ébène ne passait pas. Par le passé, j'avais, déjà, des avocats qui m'avaient fait les poches et les tiroirs. Sachant que, de toutes façons, ma peau ébène ferait succomber les règles de droit. Ainsi soit il. Voilà qu' à nouveau cet homme me réduisait à une peau. Toute son attitude, ses paroles... paraissaient amicales. En fait, non. Son regard dissimulait mal son mépris. C'est simple. Être au mauvais moment. Au mauvais endroit. Avec la mauvaise personne. Avec cette peau me desservira toujours. Je ne porte pas de babouches. Ni de boubou. Purée! !! Je ne cadre inexorablement pas. C'est ainsi. Voilà mon dossier remis au fond de la pile. Et Lilian de conclure : "Je me bronze les dents".

Mamame
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Hellogoodbye
Hellogoodbye · il y a
un texte d'une grande justesse, ms peut-être inaudible à notre époque où on se rince de clichés et de selfies : la surface de la peau qui est notre profondeur, en ce qu'elle s'affiche et est désirable, semble devoir nécessairement être enveloppée du regard fantasmé de l'autre, et vidée de soi... la dernière phrase grince comme une dernière "vacherie"!
Image de Erna Ghislaine
Erna Ghislaine · il y a
Un texte sans doute dérangeant. Tant il interpelle. Je ne comprends pas toujours "la vacherie" absurde. Cela laisse coite. C'est bien de témoigner. Et dépasser tout ça. Car je me demande si ce ne sont pas ces petits riens anodins... qui polluent une journée... ou les rapports humains...

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Gynoïde

Albanne Riboni

Mireille a toujours été laide.
Enfant, déjà, elle était différente. À l’âge des joues rebondies que l’on prend plaisir à croquer, Mireille affichait un visage triangulaire et anguleux... [+]