Marwen

il y a
1 min
37
lectures
5
Quand je suis bien, quand je me sens bien, je trouve de la poésie partout.
Un rocking-chair est poétique.
Une psyché.
Un lustre.
Un porte-manteau.
Ces objets que j’aimerais avoir mais que je ne possède pas.
L’idée de les avoir m’aide à vivre mieux. A être heureuse.
Ils existent.
Moi aussi.
Ainsi des mots qui font rêver. Ces mots qui régissent nos vies, nos rêves nos pensées, nos relations, nos « mois ».
Les prénoms poétiques de mes amours passés dansent dans ma tête. Elise, Simon, Hugo, et, aussi, ceux qui n’ont existés que dans mon imagination.
Grégory, Marcel, Marwen.
Parmi eux tu sièges comme une poésie chérie, Marwen, aucune histoire entre nous, seulement ce béguin très fort, à en rêver, et je pense à toi, à ton prénom, à ta musique, Marwen.
5

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,